Horticulture

Jardinage urbain où l'art de cultiver en pot

La tomate est sans doute le premier légume...

Agrandir

La tomate est sans doute le premier légume à avoir été cultivé en pot. Aujourd'hui, piments, concombres, fraises, fines herbes, zucchini trouvent tous leur place sur la terrasse ou le balcon.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sophie Richard
Le Quotidien

(Saguenay) «Les plants de tomates se cultivent en pot depuis plusieurs années, mais ce n'est que depuis trois ans qu'on remarque que de plus en plus de personnes souhaitent cultiver les autres légumes également en pot», mentionne Johanne Riverin, gérante de la Ferme du Ruisseau qui propose de nombreuses variétés de plants de légumes et de fleurs annuelles.

Il est encore temps de planter vos plants... - image 1.0

Agrandir

Il est encore temps de planter vos plants de légumes en pot. N'bouliez pas d'ajouter à votre terreau un peu de compost.

Partout au Québec, le jardinage urbain gagne en popularité et la région n'y fait pas exception. Que ce soit par manque d'espace, par absence de cour arrière ou tout simplement parce qu'on ne souhaite pas installer de façon permanente un jardin sur notre terrain, le jardinage en pot s'avère une méthode de culture intéressante.

Les classiques

Les plants de tomates sont toujours aussi populaires lorsqu'on parle de jardinage en pot. Quelle qu'en soit la variété, elles poussent aisément dans un environnement plus restreint, mais pas trop quand même.

On préférera les planter seule dans leur pot. Les tomates cerises se cultivent aussi très bien en jardinière.

Plusieurs autres légumes peuvent être cultivés sur les balcons et les terrasses.

«Parmi les plants de légumes les plus communément cultivés en pot, on retrouve le concombre, les piments et bien sûr les fines herbes. On peut les cultiver ensemble. En faire un beau mélange dans un grand pot, exemple un plant de tomates, un de concombre et quelques-uns de fines herbes ou encore ne cultiver que plusieurs plants d'une seule variété dans un même contenant. On doit tout simplement laisser suffisamment d'espace à chacun pour que les racines se développent bien», explique Mme Riverin.

Arrosage et fertilisation

Au niveau de l'entretien, il est essentiel de savoir qu'un jardin en pot demande tout autant d'entretien et d'amour qu'un jardin en pleine terre, sinon plus. Il serait alors peu cohérent de mettre sur pied un tel jardin sans être prêt à y apporter les soins nécessaires.

«Un jardin en pot demande de la surveillance au niveau de l'arrosage. Si elles manquent d'eau, les plantes ne peuvent pas aller puiser à même le sol pour se nourrir. Il faut toutefois éviter de les arroser à l'excès. Un bon truc est de gratter la première couche de terreau pour voir s'il est toujours humide en dessous. Il est aussi important de s'assurer que le dessous de nos contenants est troué pour permettre un bon drainage», précise Johanne Riverin.

«Si on arrose trop nos plants, différents problèmes peuvent survenir, ajoute pour sa part Émilie Gravel qui travaille également à la Ferme du Ruisseau. Les plus communs sont les maladies fongiques. Ce sont généralement les feuilles qui sont attaquées en premier. On remarque le jaunissement du feuillage puis une mousse grisâtre se forme. Il faut alors laisser sécher complètement le terreau.»

Outre l'arrosage, pour obtenir de savoureux légumes, il faut aussi enrichir la terre. Si on utilise de l'engrais liquide, il faudra penser à en appliquer de façon hebdomadaire tandis que l'utilisation de compost se fait environ toutes les trois semaines.

N'étant pas exigeantes en nutriments, les fines herbes ne requièrent pour leur part à peu près pas d'engrais. Un ajout de compost en début de saison devrait suffire.

On peut placer sans problème nos plants de légumes en plein soleil. Advenant le cas où l'on doive s'absenter de la maison pour une courte période, deux ou trois jours tout au plus, on peut retirer nos pots de légumes plus à l'ombre pour éviter que la terre ne s'assèche trop rapidement.

Il existe aussi des systèmes d'arrosage automatique.

Fleurs comestibles

Plusieurs variétés de fleurs sont comestibles et peuvent être de beaux ajouts à nos contenants de légumes tout comme à nos salades. Parmi les plus courantes selon Johanne Riverin et Émilie Gravel de la Ferme du Ruisseau, on retrouve la capucine dont les graines peuvent aussi être mangées, les fleurs de zucchini, la pensée, certaines variétés de géraniums, le bégonia, la verveine, l'agastache et plusieurs autres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer