Vivace de l'année

La gaillarde : emblème du Saguenay-Lac-Saint-Jean

La Gaillardia Trumpet Red Selecta.... (National Garden Bureau)

Agrandir

La Gaillardia Trumpet Red Selecta.

National Garden Bureau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

(Saguenay) Fidèle à ses habitudes, le National Garden Bureau a récemment dévoilé qu'elle sera la vivace de l'année 2015. L'organisme nord-américain qui a pour but la promotion du jardinage a choisi de nous faire découvrir cette année la gaillarde, une plante de toute beauté déjà très appréciée des jardiniers notamment pour sa longue période de floraison. Qui plus est, la gaillarde se trouve être l'emblème du Saguenay-Lac-Saint-Jean, une autre bonne raison de l'adopter!

La Gaillardia Mesa Yellow.... (National Garden Bureau) - image 1.0

Agrandir

La Gaillardia Mesa Yellow.

National Garden Bureau

La Gaillardia x Grandiflora.... (Internet) - image 1.1

Agrandir

La Gaillardia x Grandiflora.

Internet

La gaillarde fait partie de la famille des astéracées. On en retrouve environ 23 espèces dispersées ici et là, un peu partout en Amérique. Si la plupart d'entre elles sont des vivaces, certaines sont des annuelles. D'ailleurs, la gaillarde à grandes fleurs ou «gaillardia x grandiflora», une des espèces les plus populaires, est un croisement entre une vivace, «gallardia aristata», originaire de l'Ouest canadien et américain, et une annuelle, «gaillardia pulchella», que l'on retrouve surtout aux États-Unis.

On raconte que ce serait en 1857, dans un jardin belge où les deux espèces avaient été plantées, que le croisement se serait fait créant la gaillarde à grandes fleurs. Cette dernière considérée comme une vivace profite tout de même de certains avantages qu'ont les annuelles dont une floraison très abondante allant du début de l'été jusqu'en octobre.

Propriétés et caractéristiques

On reconnaît la gaillarde à ses fleurs dont les rayons sont généralement longs, plats et étroits, semblables à ceux d'une marguerite. Il arrive cependant que les rayons de cette fleur soient en forme de trompette.

Comme il en existe plusieurs espèces, il n'est pas surprenant que certaines soient de plus petites tailles comme celles de la série «Lunar» qui atteignent jusqu'à 8 à 10 pouces alors que d'autres, telles que la «gaillardia aristata» croissent jusqu'à 20 pouces.

Au niveau de leurs couleurs, les gaillardes offrent un choix tout aussi varié. Ce que l'on retrouve le plus couramment est un disque rouge ou orange avec des rayons qui semblent avoir été trempés dans la peinture jaune en ce sens où leur extrémité est jaune éclatant alors que le reste des rayons est d'un dégradé du jaune au rouge.

Ces vivaces sont relativement faciles à cultiver. Elles ne craignent pas la chaleur et apprécient un sol riche qui se draine facilement, le soleil ainsi qu'une bonne circulation d'air. Elles sont rarement la proie des insectes ou de maladies. Elles fleurissent de juin jusqu'au gel.

Source : National Garden Bureau

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer