Déploiement des compteurs de nouvelle génération dans la région

Mieux comprendre les compteurs intelligents

Dès la fin 2014, Hydro-Québec procédera au remplacement de ses compteurs... (Photo archives La Presse)

Agrandir

Photo archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

(Saguenay) Dès la fin 2014, Hydro-Québec procédera au remplacement de ses compteurs électromécaniques à Saguenay et ailleurs dans la région, par des compteurs de nouvelle génération. Déjà, plusieurs citoyens, un peu moins de 50 000, ont reçu une lettre les avisant de la venue prochaine des techniciens de la société d'État. Par la même occasion, Hydro-Québec en a profité pour les renseigner davantage sur cette nouvelle technologie déjà installée dans plus de 2,1 millions de foyers au Québec sur un objectif de 3,8 millions. Quels en sont les avantages, quelles répercussions auront ces nouveaux compteurs sur notre santé, est-ce possible d'en refuser l'installation chez soi? Si vos questions demeurent toujours sans réponse, lisez le texte qui suit.

Arrivé en fin de vie utile, le parc de compteurs d'Hydro-Québec se devait d'être remplacé. Puisque les compteurs électromécaniques (les fameux compteurs à roulette) ne sont plus produits au Canada depuis 2010, un changement s'imposait.

Après plusieurs appels d'offres, il a été décidé qu'Hydro-Québec emboîterait le pas à de nombreux autres distributeurs d'énergie dans le monde en choisissant les compteurs de nouvelle génération, devenus en quelque sorte la norme de l'industrie. Ce sont plus précisément les compteurs Focus AXR-SD de Landis+Gyr qui ont été retenus.

Comment ça fonctionne?

Les compteurs de nouvelle génération ont pour rôle d'enregistrer la consommation réelle du client et de la transmettre d'un compteur à un autre, puis d'un routeur à un autre, pour finalement se rendre au collecteur.

Le collecteur achemine le tout vers le frontal d'acquisition puis le chemin se poursuit jusqu'au système de gestion des données de mesurage. Ce dernier transmet alors les données vers le système de facturation d'Hydro-Québec. Un parcours assez long, qui se fait pourtant très rapidement.

«Le compteur émet moins d'une minute trente pas jour. En tout et pour tout, il transmet six fois par jour pour émettre les données de consommation des clients au système d'Hydro-Québec, et il émet à des fins de maintenance à environ toutes les 45 secondes pour 60 millisecondes à la fois», explique Patrice Lavoie, porte-parole chez Hydro-Québec.

Les avantages

Le principal avantage relié à l'emploi des compteurs de nouvelle génération est qu'aucune prise de relevé manuel n'est requise. Toutes les données sont transmises de façon automatique. Par ailleurs, les factures des clients d'Hydro-Québec seront désormais émises à partir de données réelles. Il sera même possible pour les propriétaires de suivre et de gérer leur consommation d'électricité au jour le jour via le site Internet d'Hydro-Québec.

Autre avantage non négligeable : les pannes de courant pourront être détectées plus rapidement et il sera plus facile pour Hydro-Québec d'en évaluer les causes et l'étendue. La remise en marche du réseau devrait donc être plus rapide.

Les compteurs intelligents comportent-ils des risques pour notre santé?

«Beaucoup d'informations ont circulé à ce sujet. Ce que je recommande aux citoyens c'est de s'abreuver aux bonnes sources d'informations, c'est-à-dire auprès d'Hydro-Québec, mentionne M. Lavoie. Il n'y a aucun impact sur la santé, aucun danger pour la santé en lien avec ces compteurs, notamment dû au fait que la puissance d'émissions du compteur est de 120 000 fois en deçà des limites établies par Santé Canada», affirme le porte-parole d'Hydro-Québec.

En fait, selon des essais réalisés par le Cente de recherche industrielle du Québec (CRIQ), la densité de puissance moyenne d'un compteur de nouvelle génération est de loin inférieure à plusieurs appareils électriques d'utilisation courante tels que le micro-ondes, le téléphone cellulaire et même certains modèles de moniteurs pour bébé.

L'option de retrait

Il est possible de refuser qu'un employé d'Hydro-Québec fasse l'installation d'un compteur de nouvelle génération chez vous. S'il s'agit de votre intention, vous devez informer Hydro-Québec de votre décision le plus tôt possible. Dans un tel cas, votre compteur sera tout de même changé, mais pour un nouveau modèle non communicant, c'est-à-dire qu'une relève manuelle sera toujours nécessaire.

«Comme il n'aurait pas été équitable que l'on répartisse les frais liés à la relève de ces compteurs non communicants à l'ensemble des clients d'Hydro-Québec, il a été décidé que ce seraient les clients concernés seulement qui en assumeraient les frais, mentionne M. Lavoie. Les prix fixés initialement ont toutefois été revus à la baisse par la Régie de l'énergie suite à une demande d'Hydro-Québec. Il y a donc des frais initiaux d'installation de 15 $ et des frais mensuels de 5 $. Cette diminution de tarif est entre autres attribuable au fait qu'Hydro-Québec a pris la décision de n'effectuer la relève manuelle que trois fois l'an», précise Patrice Lavoie.

En tout temps, un client d'Hydro-Québec peut choisir l'option de retrait. S'il transmet son intention dans un délai inférieur à 30 jours, les frais initiaux d'installation seront toutefois de 85 $ au lieu de 15 $. Si le compteur de nouvelle génération est déjà en place, d'autres frais et conditions peuvent s'appliquer.

La situation inverse est aussi envisageable. Une personne ayant choisi l'option de retrait peut à tout moment revenir sur sa décision et demander l'installation d'un compteur intelligent sans frais.

À l'heure actuelle, seul 0,5 % des clients d'Hydro-Québec ont choisi l'option de retrait.

Pour en savoir davantage sur les compteurs de nouvelle génération, vous pouvez visiter le site d'Hydro-Québec où vous retrouverez textes, graphiques et même capsules vidéo sur le sujet. Une ligne téléphonique est aussi mise à la disposition des clients qui auraient des préoccupations ou qui souhaiteraient obtenir plus d'information : 1 855 462-1029.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer