École du Versant à Larouche

La bibliothèque fait peau neuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Sophie Richard
Le Quotidien

(Larouche) Un projet de communauté, voilà comment on pourrait décrire le réaménagement et la décoration de la bibliothèque de l'école primaire du Versant à Larouche. Né de l'initiative de trois enseignantes, Chrystelle Bradette, Myriam Danis et Nathalie Poitras, le projet avait pour but de donner un nouveau souffle à la bibliothèque scolaire dont rien n'avait changé depuis l'ouverture en 1986. Après avoir assisté au dévoilement le 9 octobre dernier, on peut sans l'ombre d'un doute dire que c'est une mission réussie!

Plusieurs entreprises et citoyens de Larouche ont mis la main à la pâte pour mener à bien ce projet qui en est rapidement devenu un de communauté. Si les enseignantes bénéficiaient de 1500 $ de budget provenant du fonds d'aide à la réussite scolaire, il aura tout de même fallu beaucoup d'aide de bénévoles et de collaboration de la part des partenaires du village.

Dès les balbutiements du projet, les trois initiatrices se sont tout d'abord tournées vers une artiste locale maintenant bien connue dans le milieu artistique, Mélissa Lavoie. C'est à elle qu'elles ont laissé le soin d'imaginer ce que pouvait devenir la bibliothèque aux murs beiges et au décor terne.

Ainsi, au mois de mai 2014, les travaux se sont réellement enclenchés. Les principales intéressées ont investi plusieurs heures de leur temps afin de redonner des airs de jeunesse à la bibliothèque de l'école.

Un décor jeune et dynamique à l'image des étudiants

Jadis beiges, les murs sont devenus blancs. Cela a suffi à apporter de la lumière à la petite pièce. L'artiste Mélissa Lavoie a ensuite choisi d'utiliser des accents de couleurs orange, vert, bleu et rose pour dynamiser le tout.

La peinture appliquée au plancher est un élément clé du décor qui apporte beaucoup d'originalité. Une large bande de mots peints en bleu accueille les jeunes dès leur entrée dans la bibliothèque. Tout au bas des murs, on retrouve aussi des lettres qui semblent entassées les unes sur les autres. Une idée somme toute assez simple, et pourtant bien songée.

L'espace de la bibliothèque a été divisé par zones. Un coin dédié aux livres a bien sûr été aménagé. De nouvelles bibliothèques en bois, conçues sur mesure, de l'arbre jusqu'au produit final, par la Ferme la Moquine de Larouche, y ont été installées. Avec ces pièces uniques, on est évidemment bien loin des traditionnelles étagères de métal.

Une autre section permet aux élèves de s'asseoir près des tables pour y lire leur livre. Comme les ressources financières étaient plutôt limitées, Mélissa Lavoie a dû faire preuve d'imagination dans son plan de décoration. Beaucoup de récupération a donc été faite, ce qui transmet par la même occasion de belles valeurs aux jeunes élèves. Ainsi, les anciennes tables brunes de la bibliothèque ont été récupérées, peintes et raccourcies. Sur l'une d'elles, des bouts de bandes dessinées ont été collés alors que la seconde table met de l'avant des images d'animaux. Ceux-ci proviennent de livres abîmés.

Une autre zone de la bibliothèque sert maintenant d'espace pour les présentations de livres ou les lectures de groupe. Les anciens présentoirs de livres ont été peints en orange puis renversés, ce qui permet désormais de les utiliser comme estrades pour les jeunes. Des coussins conçus par l'entreprise Confection Imagine, également de Larouche, ont été ajoutés pour le confort des tout-petits.

Finalement, près de la vitrine, de gros poufs de style «bean bag» vert lime ont été placés pour accueillir les élèves.

Outre Mélissa Lavoie, la Ferme la Moquine et l'entreprise Confection Imagine, la Quincaillerie Xpress de Larouche et le Comité d'art et d'architecture de Larouche ont également contribué au projet.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer