Visite guidée de la 32e Maison Festivalma

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Sophie Richard
Le Quotidien

(Alma) Ça y est! Si ce n'est déjà fait, il est temps de ressortir vos porte-bonheur et de lancer des ondes positives dans l'univers; la vente de billets pour remporter la 32e Maison Festivalma est débutée. Depuis le 9 octobre dernier, il est désormais possible de visiter cette magnifique demeure, rue d'Angoulème, à Alma et de se procurer un billet pour courir la chance d'en devenir l'heureux propriétaire. Soyons honnêtes, qui n'aimerait pas gagner une maison neuve, meublée et décorée avec goût?

De nombreux partenaires régionaux ont travaillé à la mise sur pied de la Maison Festivalma. C'est notamment l'entreprise Aubaines Construction qui s'est assurée du déroulement des travaux sous la supervision de l'équipe de Concept Décor, composée de la designer Caroline Brassard et de la décoratrice Mélanie Dion. Ensemble, ils ont su créer une maison de plain-pied à la fois contemporaine et chaleureuse.

Un décor «urbain-rustic»

«Je ne suis pas tellement du genre à suivre les tendances. La priorité pour moi est davantage que les gens se sentent bien dans leur maison, exprime la designer Caroline Brassard. L'une des difficultés lorsqu'on travaille sur la Maison Festivalma est d'ailleurs qu'on ne sait pas qui va la gagner. On n'a pas le «feeling» des gens», explique celle qui en est à sa quatrième expérience pour Festivalma.

Bien qu'on ne peut pas plaire à tous, il va sans dire que le décor que Mme Brassard qualifie «d'urbain-rustic» plaira à plusieurs. Il s'agit en fait d'un mélange hétéroclite de matières brutes, de lignes épurées et d'éléments décoratifs tape-à-l'oeil. «La Maison Festivalma, c'est aussi l'occasion de montrer des produits audacieux et différents», souligne Mme Brassard.

Jeux de contrastes

Ce qu'on remarque dès l'entrée dans la Maison Festivalma, c'est avant tout la chaleur qui s'en dégage. Bien qu'elle n'ait pas encore de propriétaire, cette résidence est aménagée comme si une famille y vivait déjà et les matériaux qui ont été utilisés pour la décorer contribuent à nous y faire sentir comme chez nous, en sécurité et à l'abri.

Spacieux, le vestibule peut accueillir plusieurs personnes en même temps, sans pour autant qu'on s'y sente à l'étroit.

On pénètre ensuite dans le salon qui donne à la fois sur la cuisine et la salle à manger. Plusieurs éléments y retiennent l'attention. Tout d'abord les poutres de bois au plafond. Ce clin d'oeil rustique apporte beaucoup de chaleur à la pièce et joue de contraste avec le mur derrière le sofa où du béton a été appliqué rappelant un look plus moderne, voire industriel.

On remarque aussi le mur érigé devant l'escalier. Ce dernier accueille entre autres la télévision ainsi qu'un meuble audio conçu sur mesure avec le même bois que les poutres. Derrière le téléviseur, un panneau de verre décoratif de Vitrerie Boily vient enjoliver la structure.

Bien que le rez-de-chaussée soit à aire ouverte, différents éléments font en sorte de bien délimiter les espaces. Ainsi, la salle à manger demeure somme toute assez intime et conviviale. Dans cette pièce, c'est véritablement la table en béton fournie par Meubles Gilles Emond qui fait figure de pièce maîtresse. Il ne faut pas oublier de mentionner le superbe tableau démesuré qui égaye le tout.

De la brillance et de l'originalité

Pièce toujours très importante, la cuisine, centre névralgique de la maison, répond aux attentes. Ses armoires en polylac, un matériau nouvellement disponible dans la région, donnent le ton. La blancheur éclatante de certains panneaux apporte beaucoup de lumière tandis que les cabinets à motifs rappelant les rainures du bois ajoutent de la chaleur à l'ensemble.

C'est l'entreprise de Saint-Nazaire Ébénisterie Industrie Duchesnes qui a procédé à l'installation des armoires autant dans la cuisine que dans les deux salles de bains. «Nous avons utilisé un très beau matériau de qualité. Il résiste bien à la chaleur et est facile d'entretien. C'est un nouveau produit qui se travaille très bien auquel nous avons ajouté une quincaillerie robuste», explique l'ébéniste Guillaume Gaudreault.

Le dosseret choisi par l'équipe de Concept Décor, de la pâte de verre et résine, ajoute quant à lui un peu de brillance à la pièce, lustre que l'on retrouve à différents endroits dans la maison, tant sur les murs que sur les accessoires décoratifs et les luminaires.

La salle de bains du rez-de-chaussée fait d'ailleurs un bel étalage de toute cette brillance. Outre le bain rouge vif qui trône fièrement au fond de la pièce, on remarque le comptoir en quartz de même que les poignées d'armoires ornées de strass.

Le papier peint de la salle de bains, comme tous les autres que l'on retrouve dans la maison, ne passe pas non plus inaperçu. «J'aime travailler avec le papier peint et quand j'en utilise un, c'est pour qu'il donne le ton à la pièce. Je ne veux pas qu'il s'efface, je veux qu'on le remarque», affirme la designer Caroline Brassard mentionnant également que la plupart des papiers peints que l'on retrouve dans la Maison Festivalma proviennent d'une ligne dont seuls quelques commerces de la région sont dépositaires, notamment Concept Décor.

Élégance et romantisme

La chambre à coucher principale de la Maison Festivalma ne vous laissera pas indifférent. Déjà, lors de l'ouverture de la maison, la designer Caroline Brassard se faisait demander «Comment puis-je reproduire ça chez moi?».

C'est que la chambre principale est luxueuse, élégante et enveloppante. «J'ai voulu créer une chambre romantique, sensuelle et chic. Donner l'impression aux futurs propriétaires qu'ils sont dans un hôtel de luxe. Le plafond à lui seul fascine beaucoup», mentionne Mme Brassard.

Il s'agit d'un plafond tendu noir de jais. Toute la lumière y est reflétée ce qui, contrairement à ce que l'on pourrait penser, donne de l'ampleur à la pièce.

Le papier peint apposé derrière le lit est aussi un élément fort de la décoration. Encore une fois, ce dernier aux accents argentés reflète la lumière. La couleur turquoise est omniprésente dans la pièce, utilisée surtout pour les accessoires décoratifs. Finalement,le mobilier noir ajoute au charme et au romantisme de l'endroit.

La deuxième chambre du rez-de-chaussée a pour sa part été aménagée comme une chambre de jeune fille bien qu'on pourrait penser qu'il s'agit d'une chambre de princesse. Le mobilier blanc, dont les formes rappellent le style français, s'agence à merveille au papier peint d'un doux ton rosé.

Pour conclure la visite de la 32e Maison Festivalma, on se rend au sous-sol de la résidence où seule la salle de bains a été aménagée. Celle-ci qui comprend une spacieuse douche en verre est aussi enjolivée par un papier peint, plus précisément une murale rappelant une oeuvre florale. La designer Caroline Brassard et la décoratrice Mélanie Dion ont maximisé l'espace afin de rendre la pièce la plus fonctionnelle possible.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer