Les Voyageurs battus 9-5

En fin troisième manche, Raphaël John Leblanc a... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

En fin troisième manche, Raphaël John Leblanc a frappé un long double qui a permis à deux de ses coéquipiers de croiser le marbre. Malheureusement, le vent a tourné en cinquième et les Voyageurs, qui menaient 4-2 après quatre manches, se sont finalement inclinés 9-5. Les Diamants de Québec mènent la série 3-1.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs de Saguenay se retrouvent au pied du mur, dans la série huitièmes de finale de la Ligue de baseball junior élite du Québec. Les hommes de Martin Pouliot ont bien bataillé, mais encore une fois, une mauvaise manche au monticule a permis aux Diamants de Québec de l'emporter 9-5 au Stade Richard-Desmeules pour prendre les devants 3-1 dans la série.

Le lanceur partant des Voyageurs, Jean-Michel Tremblay, a... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Le lanceur partant des Voyageurs, Jean-Michel Tremblay, a connu des difficultés en cinquième manche. Malheureusement, ses successeurs n'ont pas connu une meilleure séquence, ce qui a permis aux Diamants d'inscrire cinq points.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, aimerait que ses... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, aimerait que ses troupes puissent de nouveau surprendre les Diamants jeudi, à Québec.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Profitant de superbes conditions météo, les deux équipes se sont en effet livré une belle opposition, au grand plaisir des amateurs de baseball réunis au stade jonquiérois. Les partisans des Voyageurs ont même manifesté leur joie quand leurs favoris ont réussi à prendre les devants 3-2 à la fin de la troisième manche, et même 4-2 dans la manche suivante.

C'était avant que les artilleurs jonquiérois connaissent des ratés. Le partant Jean-Michel Tremblay avait montré des signes de fatigue en début de troisième, atteignant deux frappeurs sur des tirs. Comme les buts étaient remplis, Québec a pu prendre les devants 2-1. Toutefois, les Jonquiérois se sont repris au bâton, Raphaël John Leblanc a frappé un solide double au champ gauche qui a permis à Jean-Nicolas Lebrun et Yan-Éric Tremblay de croiser le marbre aisément (3-2). En quatrième, les Voyageurs ont doublé leur avance sur un mauvais relais du receveur au deuxième but, qui a permis à Érik Lantigua de poursuivre sa route au troisième, avant de filer au marbre sur une erreur.

Le vent a tourné en cinquième, alors que Québec a inscrit cinq points sur trois coups sûrs, aidé par la difficulté des lanceurs jonquiérois à maîtriser leurs tirs. D'entrée de jeu, le premier joueur au bâton, Jérôme Duchesneau, a claqué un circuit. Les Diamants se sont retrouvés avec les buts remplis après que Jean-Michel Tremblay ait concédé un but sur balle, en plus d'atteindre à nouveau le frappeur suivant, ce qui a mis fin à sa prestation.

La mission a été confiée à Yan-Éric Tremblay, qui avait été magistral jeudi, en signant la seule victoire des Jonquiérois. Il a toutefois été relevé après avoir accordé trois buts sur balles et signifié qu'il éprouvait des douleurs au bras. Entre-temps, les visiteurs ont continué d'engranger des points et n'avaient qu'un seul retrait.

Gabriel Côté a été envoyé au monticule qui n'a concédé qu'un seul point sur un coup sûr. Les deux manches suivantes se sont déroulées plus rondement. Hugo Thibeault a conclu la septième manche où Québec a ajouté deux points de plus. William Tremblay a inscrit un dernier point au profit des Voyageurs après avoir frappé un long coup sûr bon pour un double, puis volé le 3e but et le marbre. Mais la lancée offensive n'a pas été plus loin.

Pas morts

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, n'était pas atterré après la rencontre. « La série est 3-1, mais on n'est pas morts encore. La pente est ardue, mais on savait avant que la série commence que ce ne serait pas facile, car on fait face à la meilleure équipe de la ligue », a-t-il indiqué, heureux que ses protégés puissent profiter de quelques jours de repos pour guérir de petits bobos. Le match #5 sera disputé au Stade Canac jeudi et le #6, à Jonquière vendredi, si nécessaire.

D'autre part, Martin Pouliot n'a pas fustigé son personnel de lanceurs. « Je suis satisfait du travail de Jean-Michel dans les circonstances. On lui avait demandé quatre manches et il était encore là à la cinquième. C'est sûr qu'il a atteint deux, trois joueurs, mais sa courbe n'était pas bonne aujourd'hui. Il avait de la misère à la placer, mais il s'est bien battu cependant.

« Quant à Yan-Éric, il m'avait dit avant la rencontre qu'il était prêt pour lancer une manche ou deux, mais il n'a pas réussi à faire la manche. Ça allait mal et il m'a fait signe qu'il avait mal au bras. Il a été correct d'au moins vouloir y aller. Cela dit, je n'ai jamais forcé un jeune à lancer. »

Par contre, il souhaite que ses artilleurs défient les frappeurs qui tentent l'amorti. « Ça fait deux, trois fois dans cette série que les visiteurs veulent faire des amortis et qu'on ne leur donne pas et que ça tourne en but sur balles. Ça aide l'autre équipe un peu au point de vue stratégie », a-t-il mentionné, en espérant que ses troupes puissent à nouveau causer la surprise comme ils l'ont fait en match initial.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer