Les Voyageurs qualifiés pour les séries

Yan-Éric Tremblay a permis aux Voyageurs de prendre... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Yan-Éric Tremblay a permis aux Voyageurs de prendre les devants en fin de 6e manche du premier match avec un solide double à la clôture qui a vidé les sentiers.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs de Saguenay n'ont pas fait les choses à moitié en début de soirée jeudi afin d'assurer leur place dans les séries éliminatoires de la Ligue de baseball élite du Québec. Dans un match qui était à compléter en sixième manche au Stade Richard-Desmeules, les Jonquiérois ont complété une remontée débutée vendredi dernier face aux Alouettes de Charlesbourg pour l'emporter 16-12 et du même coup confirmer leur qualification et un rendez-vous avec les Diamants de Québec.

À un certain moment vendredi dernier, les Voyageurs tiraient de l'arrière 10-2 et avaient réussi à faire 12-10 avant l'interruption en raison de la pluie. Le match reprenait avec les visiteurs au bâton, un retrait et un coureur au premier coussin. Le lanceur Tommy Reyes-Cruz a rempli les buts, mais a mis fin à la menace avec un retrait au bâton. Les Voyageurs ont ensuite fait le travail à l'attaque, le tout après deux retraits, défilant 10 frappeurs face à Simon Bédard. Avec les buts remplis, un but sur balles a réduit l'écart à un point, suivi d'un simple d'Antoine Gervais qui créait l'égalité. Yan-Éric Tremblay a placé les locaux en excellente position avec un solide double dans la clôture qui a vidé les buts. Reyes-Cruz a ensuite retiré les trois frappeurs en septième pour cimenter les éliminatoires.

« Les gars ont sorti super fort. Ils ont embarqué sur les buts et ont été patients. C'était une manche parfaite en attaque. On a mérité tous nos points. Oui le lanceur adverse a été généreux avec quelques buts sur balles, mais on n'a rien volé », a exprimé l'entraîneur-chef Martin Pouliot alors qu'il remplissait l'alignement pour le match qui suivait quelques minutes plus tard, le dernier de la saison pour les Voyageurs.

« C'est sûr qu'on va devoir jouer de cette manière en séries. Ça va aussi prendre des performances des lanceurs pour nous tenir. On sait qu'au bâton, on est capables et on l'a prouvé pendant toute la saison. En défensive et pour les lanceurs, ça été plus difficile », de résumer Pouliot, très heureux de l'attitude de ses troupiers dans le dernier droit.

Samedi dernier, avant un programme double à Lasalle, l'entraîneur avait confié à ses troupiers qu'ils auraient besoin d'au moins trois victoires pour se qualifier en séries. Ils sont finalement allés chercher quatre victoires en cinq parties. « C'est nous qui nous sommes classés et non parce que les autres ont failli à la tâche », d'insister Martin Pouliot. Dans la deuxième rencontre, qui ne voulait plus rien dire pour la suite des choses, les Alouettes en avaient probablement gros sur le coeur et ont inscrit trois points dès la deuxième manche, puis six à la quatrième, en route vers une victoire convaincante de 10-0.

Avant le match, Raphael John Leblanc a été honoré du prix Michel Jacques pour son esprit d'équipe. Cette distinction, instaurée l'an dernier afin de rendre hommage à Michel Jacques, membre de l'édition championne de 1983, qui est décédé quelques années plus tard. Il a été voté unanimement par les joueurs et entraîneurs.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer