Voyageurs: la pluie arrête un match de fou

La partie a débuté avec trente minutes de... (Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

La partie a débuté avec trente minutes de retard en raison de la pluie. La rencontre a finalement pris fin en sixième manche, la pluie faisant encore des siennes.

Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un match de fou a été arrêté par une pluie torrentielle, vendredi soir, au stade Richard-Desmeules de Jonquière. Les Voyageurs venaient de faire une remontée de huit points, mais perdaient toujours 12-10, lorsque l'arbitre a mis fin à la rencontre.

Les deux dernières manches du duel seront disputées jeudi prochain, alors que les Alouettes seront de nouveau les visiteurs. Les deux équipes joueront donc la fin de la partie de vendredi en plus de la partie prévue à l'horaire jeudi.

Dès la première manche, débutée trente minutes plus tard que prévu en raison de la mauvaise humeur de Dame nature, les hommes de Jean-Nicolas Blanchet ont fait résonner leurs bâtons. Des cafouillages défensifs des Voyageurs combinés à de bonnes frappes des Alouettes ont permis à ces derniers de faire 5-0. À leur tour au bâton, les Jonquiérois ont inscrit deux points, gracieuseté d'un coup de circuit de Frédéric Girard, qui a redonné espoir aux partisans présents.

Les Alouettes ont fait mal aux Voyageurs en quatrième, faisant six points sur sept coups sûrs.

C'était 12-2 au milieu de la cinquième manche lorsque la pluie battante a débuté. L'arbitre a pris la décision de continuer la partie afin que la joute soit considérée « complète », les cinq manches règlementaires ayant été jouées. Cette décision a été très profitable aux Voyageurs. Les buts sur balles se sont multipliés, à un point tel que les Voyageurs ont inscrit huit points malgré un seul coup sûr ! Les Alouettes ont commis deux erreurs.

La balle, visiblement, n'était ni facile à lancer ni facile à attraper. Et ce sont les Voyageurs qui en ont profité. La pluie a cessé après cinq manches, de sorte que la partie a continué quelque temps.

« Les intempéries ont affecté les lanceurs de l'autre côté, convient l'entraîneur Frédéric D'Amour, qui remplaçait Martin Pouliot comme entraîneur-chef vendredi soir. Ça nous a ouvert la porte et ça a rendu le match serré. »

Sauf que Dame nature n'avait pas dit son dernier mot. Les Alouettes étaient au bâton, en sixième, lorsque l'arbitre a mis fin à la rencontre.

« En général, je suis assez heureux de la manière dont les gars se sont comportés. La plupart des lanceurs qu'on prévoyait utiliser sont des releveurs alors on pensait qu'ils allaient nous donner une ou deux manches. Gabriel Côté (le partant) a lancé jusqu'en quatrième. Tous nos lanceurs ont bien fait ça. »

Martin Pouliot était absent puisqu'il devait se rendre à Detroit pour son travail comme dépisteur des Capitals de Washington.

Championnats canadiens

Par ailleurs, Yan-Éric Tremblay participera aux prochains Championnats canadiens de baseball junior, à la mi-août à Gatineau. Le joueur d'avant-champ des Voyageurs a été sélectionné par l'entraîneur-chef Dominik Walsh. La formation québécoise est en grande partie formée par des joueurs des Diamants de Québec.

La Belle province a gagné l'or au cours des trois dernières éditions des Championnats canadiens de baseball junior.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer