Revers des Voyageurs: un appel lourd de conséquences

L'entraîneur des Voyageurs, Martin Pouliot, a protesté longuement... (Photo Le Nouvelliste, Sylvain Mayer)

Agrandir

L'entraîneur des Voyageurs, Martin Pouliot, a protesté longuement après la décision de l'officiel qui invalidait un attrapé de Jacob Thériault qui aurait mis fin à la manche. Au lieu d'un point, les Aigles de Trois-Rivières ont marqué quatre fois, en route vers une victoire de 12-3. La quatrième rencontre sera disputée vendredi soir au Stade Richard-Desmeules et les Voyageurs feront face à l'élimination.

Photo Le Nouvelliste, Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs feront face à l'élimination devant leurs partisans, vendredi soir, au Stade Richard-Desmeules. Les joueurs des Aigles de Trois-Rivières ont profité d'une virée à Maskinongé pour prendre le contrôle de la série 3 de 5 avec une victoire de 12-3.

Les Voyageurs ont été assommés par une décision controversée de l'officiel en fin de première manche. En retard 1-0, ils auraient tout de même pu s'en tirer à bon compte. Avec deux retraits et les buts remplis, Chandi Brazeau a envoyé la balle à la limite du terrain au champ extérieur. Jacob Thériault a semblé capter la balle avant d'entrer en contact avec la clôture et de tomber au sol, mais l'officiel a jugé qu'il n'avait pas réalisé le retrait, ce qui a vidé les sentiers, malgré les protestations du gérant Martin Pouliot, deux fois plutôt qu'une. «Il y avait peut-être 500 personnes dans les estrades et 20 joueurs de chaque bord. Ça fait 540 personnes qui ont vu un attrapé, mais l'arbitre sur les buts a déclaré que la balle était tombée dans le champ. Au lieu qu'on rentre 1-0, on est retournés à l'abri 4-0», de pester Martin Pouliot qui a eu la confirmation de son joueur qu'il avait bel et bien réalisé le retrait.

«Il a vu quelque chose que personne d'autre n'a vu», a repris avec vigueur l'entraîneur qui déplorait qu'un tel appel soit fait alors que l'officiel se trouvait à environ 250 pieds de l'action.

«Ça revient à ce que je dis depuis le début de l'année. Je ne comprends pas pourquoi on en est rendus là dans la ligue. Pourquoi toutes les fois qu'on joue à Trois-Rivières, ce sont deux officiels de Trois-Rivières et qu'on n'est pas capables de mettre deux arbitres du Saguenay à nos matchs locaux? Je ne comprends pas. Ils sont bons, mais pas assez bons pour avoir des arbitres du Saguenay à Jonquière», de se demander Martin Pouliot, estimant que les autorités de la Ligue de baseball élite du Québec devraient se pencher sur le développement des officiels en région.

Dans cette fameuse manche, les Aigles ont profité de la générosité du partant Kevin Fortin qui a offert trois passes gratuites. Avec seulement deux coups sûrs après deux manches, les locaux s'étaient déjà forgé une priorité de cinq points.

Les Voyageurs ont finalement montré les dents au bâton à la quatrième occasion, frappant non seulement un premier coup sûr et marquant surtout trois points. Ils auraient pu faire plus de dommages et même créer l'égalité, mais Frédérick Fauteux s'est sorti du trouble avec un retrait sur trois prises avec des coureurs au deuxième but et au troisième. Ébranler une équipe championne n'est pas facile et les Aigles l'ont démontré à leur retour en attaque après avoir pleinement profité d'une erreur de Kevin Fortin sur un amorti, ce qui a mis fin à sa soirée de travail. Gabriel Côté a limité les dégâts qui ont tout de même permis aux Trifluviens de reprendre un coussin confortable. Ils ont ensuite passé une fin de soirée très agréable.

Absent vendredi

Alors que son équipe fera face à son élimination, Martin Pouliot ne sera pas dans l'abri des siens, au Stade Richard-Desmeules. Il assistera plutôt à un tournoi estival de hockey regroupant plusieurs équipes nationales juniors, à Plymouth, au Michigan. Il était au courant avant le début des hostilités qu'il devait s'absenter si la série s'étirait, en raison de ses obligations de recruteur pour les Capitals de Washington de la LNH. Ses adjoints Kevin Denis-Fortin et Steven Langlois prendront la relève tandis que Jean-Michel Tremblay sera le lanceur partant pour ce duel sans lendemain.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer