Cyprien Dussenne, le grand voyageur

À 15 ans, Cyprien Dussenne s'est amené au... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

À 15 ans, Cyprien Dussenne s'est amené au Québec dans l'espoir de faire sa place au baseball. Il vient d'obtenir, à 18 ans, une bourse pour évoluer dans un collège américain, au Missouri.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avant de se retrouver avec les Voyageurs, le lanceur Cyprien Dussenne a fait des milliers de kilomètres.

À l'âge de 15 ans, avec l'objectif de percer dans le baseball, le Belge s'est expatrié seul au Québec. Depuis, il fait son chemin et à 18 ans, il dispute sa première saison complète dans la Ligue de baseball junior élite du Québec. Il vient également d'obtenir une bourse d'une université américaine au Missouri. «Je suis pas mal parti sur un coup de tête à la base. On va se dire les vraies affaires. Après, je me suis juste adapté», de raconter le nouveau venu avec les Voyageurs, acquis par voie de transaction à la date limite au début du mois.

Cyprien Dussenne a commencé à jouer au baseball à l'âge de 6 ans, mais le sport n'était pas très organisé à cette époque en banlieue de Bruxelles. «Je jouais avec les plus vieux parce qu'à ce moment, il n'y avait pas de club pour les jeunes de mon âge, relate-t-il.

«À 10 ans, un entraîneur est venu me parler pour venir me demander d'aller m'entraîner avec les 18 ans et plus. C'est là que j'ai commencé à m'entraîner tous les jours», raconte Cyprien Dussenne qui, avant de s'installer pour de bon au Québec, était venu passer un été à 14 ans, mais arrivé trop tard, avait dû se résigner à jouer dans le bantam B. Visiblement, il a tout de même apprécié son expérience puisqu'il est revenu l'été suivant. Depuis, il a gravi les échelons, participant notamment l'an dernier au Championnat canadien des moins de 18 ans. C'est sous les conseils d'un entraîneur québécois de passage en Belgique qu'il a décidé de faire le grand saut. «Ça été pas mal vite au niveau de l'adaptation», assure-t-il.

Cyprien Dussenne effectuera son premier départ avec les Voyageurs dimanche. Son talent est toutefois évident, à preuve sa bourse dans un collège américain. C'était ce qu'il visait en premier lieu quand il s'est amené au Québec. «Cette année, j'ai atteint mon objectif. Maintenant, j'en ai d'autres à compter de l'année prochaine», d'affirmer Dussenne qui sans penser nécessairement au repêchage du baseball majeur, pense qu'il s'agit d'une possibilité pour lui s'il progresse bien d'ici deux ans. Sans aucun doute, sa balle rapide est sa grande force et peut atteindre 85 miles à l'heure. Il estime maintenant qu'il doit travailler davantage sur sa précision que sur un lancer en particulier.

Le Belge s'attendait à être échangé par les Pirates de Laval, mais ne croyait pas se retrouver au Saguenay. Il prend toutefois le bon côté des choses, ce qui lui permettra de connaître une nouvelle réalité et de voyager davantage. «J'ai l'habitude», annonce-t-il en riant.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer