L'exécution fait encore défaut aux Voyageurs

Les Aigles ont inscrit deux points dès la... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Aigles ont inscrit deux points dès la première manche, en route vers une victoire de 10-8 sur les Voyageurs, au Stade Richard-Desmeules.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs (11-21) ont offert une opposition de qualité aux Aigles de Trois-Rivières (22-11), vendredi soir, au Stade Richard-Desmeules. Quelques problèmes d'exécution en défensive ont toutefois ouvert la porte aux champions en titre qui l'ont emporté 10-8 dans un match rempli de rebondissements.

« On a une couple de gars dans la lune, a réagi l'entraîneur Martin Pouliot dans son bureau après cette première défaite des siens en quatre sorties. On n'a pas mal joué, mais pas assez bien non plus. Défensivement, on n'a pas été assez aiguisés. Contre une équipe comme Trois-Rivières, les retraits que tu dois faire, il faut que tu les fasses. Ils sont déjà assez durs à faire de même. »

Très opportunistes en début de rencontre, les visiteurs menaient déjà 3-0 après leurs deux premiers tours au bâton. Avec le vétéran Joey Toupin sur la butte, les perspectives étaient bien sombres pour les Voyageurs. C'était mal connaître les Jonquiérois qui ont répliqué avec cinq points en fin de deuxième pour prendre les devants. Ils auraient pu faire encore plus de dommages, mais la manche a pris fin avec les sentiers tous occupés. Les Aigles ont à leur tour rebondi à leur retour en offensive avec quatre points pour reprendre les devants, chassant au passage le partant Jacob Thériault. Avec le pointage serré, Jean-Michel Tremblay, qui devait obtenir l'un des deux départs samedi, s'est amené dans la rencontre et a manoeuvré pendant trois manches pour garder les siens à distance de frappe.

Les Voyageurs ont marqué un point en fin de troisième pour faire 7-6 et c'est le plus près qu'ils ont réussi à s'approcher. Malgré tout, à 10-6, les locaux ont donné une petite frousse à leurs adversaires à leur dernière chance, en fin de septième. Ils ont marqué deux fois et le dernier retrait de la rencontre a été enregistré avec le point égalisateur au premier coussin. Inséré comme frappeur suppléant, Dereck Côté a regardé passer une troisième prise.

Les Voyageurs auront l'occasion de prendre leur revanche dès samedi alors que les deux mêmes équipes ont de nouveau rendez-vous sur le terrain jonquiérois pour un programme double, à compter de 16 h. Pour l'occasion, l'édition initiale de 1983 tiendra des retrouvailles avec une foule d'activités prévues tout au long de la journée.

Dernier droit

Les Voyageurs ont exactement dix rencontres à disputer d'ici la fin de la saison régulière, dont neuf à domicile. Ils devront dépasser deux équipes pour participer aux séries, mais la lutte est très chaude avec Granby (12-26) et Gatineau (13-21)

« Ça va être serré jusqu'à la fin », de constater Martin Pouliot, convenant que son club avait besoin d'arracher quelques victoires en fin de semaine lors des deux programmes doubles pour se placer dans une bonne position. Dimanche, ce sera au tour de Coaticook de s'amener au Stade Richard-Desmeules. Confirmant que Samuel Tremblay sera le lanceur partant du premier des deux affrontements face à Trois-Rivières, Martin Pouliot évaluait après la rencontre de vendredi ses options pour les trois autres rencontres. Le nouveau venu Cyprien Dussenne effectuera ses débuts avec les Voyageurs, soit samedi soir ou dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer