Les Voyageurs complètent le balayage

Raphaël John Leblanc a frappé deux circuits face... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Raphaël John Leblanc a frappé deux circuits face aux Ducs samedi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les joueurs des Voyageurs de Saguenay ont rapidement pris goût à la victoire. Après avoir mis fin à une séquence de huit défaites consécutives, ils ont complété en soirée le balayage d'un programme double face aux Ducs de Longueuil, s'imposant par des pointages de 4-3 et 17-7.

«On avait besoin de ce double-là», a laissé tomber l'entraîneur Martin Pouliot à l'issue d'une journée bien remplie. Pour lui, ces résultats plaident pour un retour à un calendrier balancé alors que les Ducs trônent au sommet de leur division. Cette saison et au moins l'an prochain, les équipes de la Ligue de baseball élite du Québec affrontent plus souvent les équipes de leur section que les autres.

Dans les deux rencontres, Yan-Éric Tremblay a été la bougie d'allumage en attaque. Il était le partant de la première rencontre, mais a rapidement été retiré en troisième manche, après avoir cédé deux points sur cinq buts sur balles, ce qui faisait 3-1 pour les visiteurs. Arrivé avec les buts remplis et un seul retrait, Jacob Thériault a stoppé la menace et n'a rien donné lors des deux manches suivantes.

Avec deux coureurs sur les buts en cinquième, Yan-Éric Tremblay a choisi le bon moment pour frapper son premier circuit de la saison, ce qui donnait les devants aux siens. Le jeune Raphael John Leblanc a également envoyé la balle par-dessus la clôture plus tôt dans la rencontre. Le pointage a tenu, notamment grâce au sang-froid de Gabriel Côté qui a fermé les livres, retirant sur trois prises le dernier frappeur avec le point égalisateur au troisième coussin. «Espérons que c'est une victoire qui va nous relancer. Ça fait juste du bien. Ça repart la course aux séries avec Granby et Gatineau», a laissé tomber Martin Pouliot entre les deux rencontres.

Explosion en soirée

Dans le deuxième duel, en retard 3-2 en fin de troisième, les locaux ont explosé avec dix points pour se donner une avance insurmontable. Yan-Éric Tremblay a parti le bal avec un double qui a vidé les sentiers qui étaient tous occupés et les bâtons ont continué de tonner par la suite. La rencontre a finalement été stoppée après six manches et demie, le terrain étant devenu dangereux en raison de la pluie.

En première, Raphaël John Leblanc a une autre fois catapulté une balle derrière la clôture. À seulement 18 ans, les entraîneurs seront patients avec lui, mais Pouliot aime bien ce qu'il voit du joueur de premier but depuis son acquisition dans la transaction de Philippe Saad.

En début de journée, Martin Pouliot a fait le point avec ses troupiers sur la situation et le mouvement jeunesse. Il leur a expliqué ce qu'il en était et qu'il donnerait de l'expérience aux jeunes d'ici la fin de la saison, en pleine course aux séries. «Ils réagissent bien aux réunions, mais ce que je leur ai dit, c'est qu'on ne peut pas en faire avant chaque partie», d'exprimer Martin Pouliot, avouant se sentir mieux en fin de soirée qu'en matinée.

Martin Pouliot a fait le point avec ses... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Martin Pouliot a fait le point avec ses troupiers en début de journée samedi.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

L'avenir assuré, selon Pouliot

«Je n'ai pas à me cacher. Je pense qu'on a assez bien assuré l'avenir des Voyageurs. Si tous ces gars-là viennent chez nous, on va être en bonne posture lors des prochaines saisons.»

Le gérant des Voyageurs, Martin Pouliot, se donnait une bonne note lors de la période des transactions qui prenait fin samedi midi. Il a bouclé deux transactions dans les dernières minutes. D'abord, le lanceur Charles Cournoyer n'a fait que passer. Impliqué dans la transaction qui a envoyé Philippe Saad à Trois-Rivières, après un seul départ avec la formation jonquiéroise, il a été envoyé au Royal de Repentigny contre un choix de 4e ronde et un joueur qui sera connu en novembre. «Ce n'était pas le plan de l'échanger. On a eu une belle offre à la dernière minute, à midi moins 10», a expliqué Martin Pouliot.

Plus tôt dans la journée, le gérant jonquiérois a fait l'acquisition d'un lanceur, Cyprien Dussenne, des Pirates de Laval. En retour, il a cédé un choix de premier tour, obtenu la veille des Orioles de Montréal contre Frédéric D'Amour. Âgé de 19 ans et originaire de la Belgique, Dussenne possède une rapide qui peut atteindre 85 miles à l'heure et se dirigera vers un collège américain à la mi-août. «Je vais essayer bien gros de le convaincre pour qu'il nous aide à faire les séries», de résumer Pouliot qui ne lui avait pas parlé en fin de journée.

En terminant, le lanceur jonquiérois de 22 ans Xavier Tremblay a également changé d'adresse samedi. Il est passé des Diamants de Québec aux Castors de Charlesbourg en retour d'un autre lanceur et d'un choix de première ronde.

Les retrouvailles prennent de l'ampleur

Les retrouvailles de la première édition des Voyageurs de 1983, le 16 juillet, prennent de l'ampleur. Une journée complète d'activités a été prévue, en marge du programme double de l'équipe actuelle de la Ligue de baseball élite du Québec, face aux Aigles de Trois-Rivières.

«Ç'a viré pas mal plus gros qu'on pensait», convient l'un des organisateurs, Serge Gagnon, impressionné par l'envergure de l'événement.

«Au départ, on prévoyait faire un souper entre 15-20 gars et là, c'est une journée complète qu'on organise», poursuit-il, soulignant l'implication de ses partenaires du comité dans l'aventure et de plusieurs commanditaires.

L'idée des retrouvailles a pris forme tout bonnement après la parution sur le réseau social Facebook d'une photo d'équipe de l'époque lors du match d'ouverture de la saison en mai. Tout s'est ensuite enchaîné rapidement et 17 des 20 joueurs de l'alignement initial participeront à l'événement, en plus des bénévoles et du personnel, pour une quarantaine de personnes. Dans les joueurs absents, Michel Jacques est décédé il y a une dizaine années et deux autres seront en voyage à l'extérieur du pays à ce moment-là, mais communiqueront quand même avec leurs anciens coéquipiers via Internet. «Au total, on devrait être 36. Il ne manquera pas grand monde», se félicite Serge Gagnon, espérant maintenant que la température sera clémente pour l'occasion. «Michel Jacques va nous organiser ça d'en haut», annonce-t-il.

La journée très chargée débutera dès 9h avec une partie amicale sur le terrain du stade Richard-Desmeules avec les anciens et les joueurs actuels à laquelle sont conviés les jeunes joueurs. Un tailgate suivra jusqu'à 14h avec des hot-dogs et les cérémonies débuteront à compter de 15h30 en prévision du premier duel entre Saguenay et Trois-Rivières à 16h. Grâce à une entente avec l'association régionale de baseball, tous les jeunes qui se présenteront avec le chandail de leur équipe seront admis gratuitement. Serge Gagnon espère une très bonne foule pour l'occasion, ce qui remplirait deux objectifs, soit d'appuyer l'équipe actuelle tout en effectuant un retour dans le passé avec l'édition championne de 1983 qui avait remporté les honneurs de la saison régulière et des séries. Après le match, les anciens se dirigeront vers le restaurant-bar La Zone pour un souper où les anecdotes et les souvenirs seront assurément au rendez-vous.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer