Sept défaites consécutives pour les Voyageurs

Les Voyageurs de Saguenay... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Voyageurs de Saguenay

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs devront encore attendre avant de savourer une victoire. Dimanche après-midi à Repentigny, la formation de baseball junior élite a trébuché deux fois plutôt qu'une face au Royal, subissant des revers de 4-1 et 12-5.

La séquence de défaites est maintenant rendue à sept et les Voyageurs (8-19) ont glissé à l'avant-dernier rang du classement général. «J'ai hâte que la prochaine victoire arrive», a confirmé le pilote des régionaux, Martin Pouliot.

Au cours du premier duel de la journée, les Voyageurs menaient 1-0 en quatrième manche lorsque le Royal a inscrit trois points. Un autre point ajouté à la reprise suivante a sonné le glas pour des visiteurs plutôt timides à l'attaque.

«Samuel Tremblay a été correct comme lanceur partant, j'ai ensuite envoyé Jean-Michel Tremblay qui a bien fait en relève, a résumé Martin Pouliot. On a frappé seulement quatre coups sûrs... On était dans le coup et on n'a pas commis beaucoup d'erreurs en défensive. Dans le second match, Gabriel Côté affrontait son ancienne équipe et ça n'a pas très bien été. En un tiers de manche, il a donné six points. Ça a fait baisser les bras des joueurs assez tôt.»

En effet, Côté aurait probablement souhaité de plus belles retrouvailles. Celui qui a été acquis avec Simon Auger en retour de Justin Lévis a donné six points sur six coups sûrs avant d'être remplacé par Jean-Michel Acquin. Ce dernier a donné les deux derniers points de cette difficile première manche.

En revanche, Justin Lévis a frappé trois coups sûrs dans la deuxième partie, soit un de moins que tous les joueurs des Voyageurs réunis.

«Lorsqu'une équipe se fait brasser un peu, elle est plus susceptible à commettre des erreurs, a noté Martin Pouliot. On n'a pas beaucoup de lanceurs qui vont chercher des retraits sur trois prises, donc la balle est toujours en jeu et il faut toujours effectuer le retrait. Ce n'est pas qu'on a été mauvais en défensive, mais nos lanceurs se sont fait frapper.»

Les Voyageurs tenteront de stopper leur glissade lundi soir, face aux Diamants à Québec. L'entraîneur en chef refuse d'appuyer sur le bouton panique, du moins pour le moment.

«On va essayer de redresser les choses, a calmement répondu l'entraîneur d'expérience. Je sais que ça fait sept défaites de suite, mais il faut prêcher par la patience et ne pas tout virer tout à l'envers. On espère avoir une bonne performance de l'un de nos lanceurs qui se lève debout et qui offre une performance étincelante. On a été victime de quelques départs chancelants dans les dernières rencontres. Ça ne nous donne pas beaucoup de marge de manoeuvre.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer