Beaucoup trop de buts sur balles

Les Voyageurs ont connu leur part d'ennuis, dimanche,... (Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Les Voyageurs ont connu leur part d'ennuis, dimanche, à Sainte-Eustache.

Photo Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs ont joué du baseball de rattrapage toute la journée face aux Bisons, dimanche à Saint-Eustache. À force de courir après leurs adversaires, ils ont fini par s'essouffler, baissant pavillon 9-7 et 10-2.

Saguenay tirait de l'arrière 4-0 après une manche lors du premier rendez-vous, avant de perdre par le même score après deux manches dans le deuxième duel. Les hommes de Martin Pouliot terminent donc ce week-end sur la route avec une seule victoire en quatre tentatives, acquise samedi face au Hull-Volant de Gatineau. Solide en relève la veille, Yan-Éric Tremblay a littéralement perdu le marbre lors de son départ obtenu dans le second face-à-face. En trois manches, il a alloué huit buts sur balles, en plus de donner trois coups sûrs et quatre points.

«Je ne peux pas blâmer Yan-Éric, c'est quand même lui qui a sauvé le match samedi, a soutenu Martin Pouliot. On lui demandait un départ aujourd'hui (dimanche), mais il était déjà rendu à 82 lancers après trois manches. On a dû le retirer et par la suite, on a puisé dans les réserves.»

Le marbre n'était toujours pas réapparu lorsque Jean-Michel Tremblay et Mathieu Tremblay ont été appelés en relève. Les deux ont cédé deux et quatre passes gratuites, respectivement. Au total, 16 coureurs des Bisons se sont rendus sur les sentiers en marchant.

«C'est difficile de gagner un match de baseball quand tu donnes 16 buts sur balles, a convenu Martin Pouliot. Ce n'est pas quatre, ce n'est pas cinq, c'est 16... On est allé six fois en défense donc c'est presque trois par manches. Je ne pense pas avoir vu ça dans ma carrière de coach et si ça m'est déjà arrivé, je peux t'assurer qu'on a pas gagné le match!»

En retard 4-0 dans la première partie, les Voyageurs (8-12) ont nivelé la marque à la troisième reprise. Cette remontée a été contrecarrée par les Bisons, qui ont inscrit cinq points à leurs trois derniers tours au bâton. Louis-Xavier Labrosse a produit trois points grâce à trois coups sûrs pendant ce match. Yan-Éric Tremblay a aussi mis son grain de sel en produisant deux points.

Lors du quatrième match en 24 heures, les Jonquiérois tiraient de l'arrière 5-0 avant de se rapprocher à trois points. Les Bisons ont toutefois porté le coup de grâce en sixième avec une poussée de cinq points. Martin Pouliot a remarqué que ses joueurs avaient manqué de gaz en fin de parcours,

«C'étaient deux journées hyper chaudes et j'ai ressenti de la fatigue, mais c'est sûr que tu sors des excuses lorsque tu perds, a réagi l'entraîneur en chef des Voyageurs, ajoutant qu'il voudrait voir certains de ses joueurs prendre les choses en main. J'aurais bien aimé remporter deux victoires, peut-être même trois. On finit finalement avec une seule victoire et fait encore un pas en arrière.» Les Voyageurs reprennent l'action dimanche prochain, face aux Pirates à Laval.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer