Les Voyageurs blanchis par les Castors

Les Voyageurs ont été blanchis 3-0.... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Voyageurs ont été blanchis 3-0.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Frédéric Damour a été le seul frappeur des Voyageurs a mettre la balle en lieu sûr, mardi soir, à Charlesbourg. Résultat : les Jonquiérois ont été blanchis 3-0 par les Castors.

« Depuis le début de l'année, on est traînés par Mathieu Tremblay, Yan-Éric Tremblay et un peu Frédéric Damour. Un moment donné, il faut que d'autres prennent la relève », d'espérer l'entraîneur Martin Pouliot. 

Premier frappeur de la rencontre, Damour a réussi son premier de trois coups sûrs. Ses coéquipiers ont ensuite bousillé l'occasion de s'inscrire au pointage alors qu'il était installé au troisième coussin avec un seul retrait. Il aura fallu attendre la sixième manche pour voir un autre coup sûr des régionaux, encore une fois l'oeuvre de Frédéric Damour, mais les visiteurs tiraient de l'arrière 3-0. Pour une deuxième fois, les Voyageurs ont raté une belle chance avec deux coureurs en position de marquer et aucun retrait. Le lanceur des Castors, Lucas Séraphin, qui a complété la rencontre au monticule, a étouffé la menace avec trois retraits sur des prises. Damour a encore eu le dessus en septième manche, mais est de nouveau demeuré sur les sentiers par la suite. 

Problèmes de contrôle

Lors des deux premières manches, le lanceur partant des Voyageurs, Yan-Éric Tremblay, a rempli les buts, mais a réussi à s'en sortir. Après une troisième manche sans souci, ses problèmes de contrôle sont revenus le hanter à la suivante. Après un simple, l'artilleur jonquiérois a effectué trois mauvais lancers consécutifs pour permettre le point initial. Le but sur balles qu'il a accordé sur la séquence s'est également transformé en point après que Tremblay ait laissé sa place à Gabriel Côté qui a mis fin à la manche avec deux coureurs en position de marquer.

Tremblay a quitté après n'avoir concédé que deux petits coups sûrs, mais six buts sur balles et seulement 41 prises sur 86 lancers.

« Il se met dans l'embarras. Il va tout le temps loin dans le compte et contre une équipe patiente comme Charlesbourg, c'est rare qu'il peut nous amener en 5e ou 6e manche », de convenir Martin Pouliot, soulignant que la zone des prises de l'officiel était très petite. 

Alex Clavet a complété le pointage en fin de cinquième avec un retentissant circuit. Normalement, les Voyageurs seront de nouveau en action sur la route ce soir, cette fois à Trois-Rivières. Le vétéran Philippe Saad sera sur la butte pour les Jonquiérois si Dame nature ne fait pas des siennes.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer