Du renfort pour les Voyageurs

Les Voyageurs seront à Charlesbourg jeudi pour leur... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Voyageurs seront à Charlesbourg jeudi pour leur prochain match.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les joueurs des Voyageurs de Saguenay ont subi deux raclées dimanche, au Parc Gary-Carter de Montréal. Les Orioles n'ont jamais été inquiétés, s'imposant au compte de 14-4 et 15-1.

«On s'est fait torpiller. On joue mal défensivement, ça n'a pas de bon sens», a résumé l'entraîneur-chef Martin Pouliot sans en avoir plus à dire sur la journée. Ses troupiers ont surtout ouvert la porte dans le deuxième duel avec cinq erreurs, ce qui ne pardonne pas contre une puissance de la Ligue de baseball junior élite du Québec, selon le nouveau venu à la barre des Voyageurs. «J'ai retenu seulement deux choses de positives. Quand je leur ai fait faire cinq sprints à la fin de la journée, il n'y en a pas un qui n'a pas poussé ou été paresseux. Je leur ai dit que c'était la seule affaire de bonne qu'ils avaient faite. L'autre point, c'est que j'étais déjà à Montréal et j'ai sauvé une escale dans mon vol vers Calgary», de confier Martin Pouliot qui passe quelques jours à Red Deer pour épier les joueurs qui participent au tournoi de la coupe Memorial, lui qui est également recruteur pour les Capitals de Washington. Il ne manquera toutefois pas de match des Voyageurs parce qu'il sera de retour jeudi, après avoir vu à l'oeuvre les quatre équipes deux fois.

Retours

Malgré les deux cinglantes défaites, Martin Pouliot a quand même reçu de bonnes nouvelles dans les dernières heures. Les deux joueurs de l'équipe qui évoluent dans les collèges américains, Ian-Éric Tremblay et Simon Auger, seront de retour au Québec dans les prochains jours tandis que la suspension de cinq matchs de l'arrêt-court Louis-Xavier Labrosse a pris fin dimanche. Tremblay et Labrosse seront en uniforme pour la prochaine rencontre, jeudi, à Charlesbourg, mais c'est moins clair pour Auger, qui demeure à Repentigny et sera donc moins disponible la semaine.

«Ce que j'ai dit aux gars après le programme double, c'est qu'il ne faut pas penser que ces trois joueurs vont tout virer. Oui ça va nous aider, mais ils ont la chance de profiter de l'occasion de jouer et de montrer aux entraîneurs qu'ils saisissent cette opportunité», de raconter Martin Pouliot.

Avec une seule victoire en cinq rencontres, il ne va certainement pas refuser du renfort. «On parle quand même de trois gars dans nos cinq premiers frappeurs», de mentionner l'entraîneur, précisant que Simon Auger, un voltigeur acquis pendant l'hiver, sera utilisé comme premier frappeur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer