De meilleurs outils pour les Voyageurs

En raison de l'état du terrain du stade... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

En raison de l'état du terrain du stade Richard-Desmeules, les quatre premiers matchs locaux des Voyageurs ont été remis.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs de Saguenay risquent d'être mieux outillés en vue des prochaines années pour rivaliser avec les meilleures équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ). Le 18 juin, la formation saguenéenne participera à un repêchage territorial avec les Castors de Charlesbourg et les Diamants de Québec.

Il s'agit d'une première participation à ce genre d'exercice pour les Voyageurs. Chacune des trois équipes doit protéger deux joueurs de son territoire, et tous les autres deviennent alors disponibles. Saguenay détient les choix numéro 1, 2 et 4 de la séance. D'autres repêchages territoriaux auront lieu dans les deux autres divisions du circuit junior élite de baseball.

Cette saison, les joueurs de 17 ans (nés en 1999) sont admissibles. Les athlètes ciblés évoluent présentement avec leur formation midget AAA. D'ailleurs, ils pourront faire le saut dans la LBJEQ seulement à partir de la saison prochaine.

« Avec ce règlement, on va chercher des joueurs dans des équipes qui ont les poches pleines », a illustré l'entraîneur-chef des Voyageurs, Martin Pouliot, ajoutant que le territoire ne permettait pas toujours aux équipes de rivaliser à armes égales.

« Année après année, ce sont toujours les mêmes équipes qui se retrouvent dans les bas-fonds du classement, a-t-il observé. Il faut leur donner les moyens de s'en sortir parce qu'ils sont dans des territoires qui ont un plus petit bassin de joueurs. »

Martin Pouliot précise toutefois que les bénéfices de ce nouveau repêchage ne vont pas se faire ressentir à court terme. En raison du jeune âge des joueurs, il faut leur laisser le temps de se développer.

« Ces joueurs ont seulement 17 ans donc avant de devenir des joueurs d'impact, ça va prendre quelques années, a-t-il mis en contexte. Il faut bien repêcher aussi. Si on fait bien nos devoirs, les fruits de cette séance de sélection vont être à maturité dans trois ou quatre ans. »

Le baptême doit encore attendre

Le baptême de Martin Pouliot à la barre des Voyageurs a une fois de plus été retardé, samedi. Le programme double qui devait opposer les régionaux à l'équipe de 18 ans et moins de l'Académie de baseball du Canada a été reporté en raison du mauvais état du terrain au stade Richard-Desmeules, tout comme pour le match de dimanche face à cette même équipe.

Depuis le début de la saison, les cinq rencontres des Voyageurs ont été repoussées en raison des caprices de Dame Nature, la plus redoutable adversaire de l'équipe de baseball régional. À titre de comparaison, les Guerriers de Granby et le Royal de Repentigny ont déjà disputé cinq rencontres.

« Ça va un peu condenser notre calendrier et c'est ce qui est le plus plate », a convenu Martin Pouliot qui n'avait pas encore de détails concernant le report des matchs annulés.

Le pilote des Voyageurs a tout de même perçu un peu de soleil dans la situation, en soulignant qu'il devrait pouvoir compter sur les retours de Yan-Éric Tremblay et Simon Auger des collèges américains.Dans le cas de Christopher Stanford, il pourrait effectuer un court retour avec l'équipe dans les prochaines semaines, avant de quitter à nouveau pour évoluer dans la Cape Cod Baseball League cet été. 

« Je pense que mai ne fait plus trop partie de l'été, a lancé Martin Pouliot. Il commence plutôt à la mi-juin et se termine au mois de septembre. Nos joueurs sont frais physiquement, mais c'est à partir du moment où on va jouer beaucoup de matchs qu'on va avoir besoin de bras. On n'a pas le choix et il faut vivre avec la situation. »

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer