Les Voyageurs tirent de l'arrière 3 à 1

Une défaite dans le tumulte

Les Aigles de Trois-Rivières mène la série 3-1.... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Aigles de Trois-Rivières mène la série 3-1.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Voyageurs ont livré la bataille de leur saison hier soir contre les Aigles de Trois-Rivières au stade Richard-Desmeules. Malgré une remontée de dernière heure des Jonquiérois, les champions en titre de la saison régulière ont réussi à tout de même s'en sortir avec une victoire de 11-9 pour mener la série demi-finale avec trois victoires contre une seule.

Profitant d'un Vincent Knerr qui n'avait pas son étoffe habituelle, les Trifluviens ont pris les devants 5-1 en quatrième manche, notamment grâce à des circuits de Kevin Bergeron et Christopher Bellemare. Les Voyageurs sont revenus avec deux points en fin de quatrième, mais les visiteurs leur ont donné un dur coup à leur retour au bâton avec trois points. Lentement, mais sûrement, les Voyageurs ont grugé des miettes pour entamer la dernière manche avec un déficit de trois points. Avec les buts remplis et deux retraits, le héros de la semaine dernière qui a propulsé les Voyageurs en demi-finale, Anthony Sirois, a de nouveau frappé au bon moment avec un simple à la clôture qui a permis à Jean-Michel Aquin d'inscrire le point égalisateur in extremis. L'arbitre l'a ensuite expulsé, ce qui laissait les Voyageurs dans une position délicate au niveau des effectifs, ce qui a par la suite mené à l'expulsion de l'entraîneur-chef Robert Fatal dans une séquence où les deux entraîneurs ont laissé connaître leur mécontentement à l'officiel au marbre, Mathieu Fiset.

Les Aigles ont finalement donné le coup de grâce aux coriaces Voyageurs en début de huitième manche avec deux points aux dépens de Louis-Xavier Labrosse, qui a lui aussi été expulsé en fin de match, furieux sur une quatrième balle qu'il croyait dans la zone des prises.

Dans son point de presse, Robert Fatal s'est longuement attardé à l'arbitre (voir autre texte), mais a tout de même souligné le caractère de sa troupe, malgré la défaite.

«On leur donne une solide lutte. Sérieusement, c'est une belle série. C'est propre, c'est une série de baseball. On n'a pas été bons au monticule et ils en ont profité et ils nous ont frappés, mais on est restés combatifs. Je l'ai dit à mes gars dans le vestiaire que j'étais vraiment fier d'eux, a-t-il mentionné. À 8-3, ça aurait été facile que ça se termine 15-4. On est revenus dans chaque manche. Ils faisaient deux points, on en faisait un ou deux.»

Le prochain match et possible dernier match de la série aura lieu lundi soir, au stade Fernand-Bédard, de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer