Victoire à Laval

Les Voyageurs comptent double

L'entraîneur des Voyageurs, Robert Fatal.... ((Archives))

Agrandir

L'entraîneur des Voyageurs, Robert Fatal.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Avec une deuxième victoire en autant de soirs sur la route, les Voyageurs de Saguenay sont de retour à l'avant-poste de la course pour les séries éliminatoires. Les régionaux n'ont pas raté leur coup hier contre un adversaire direct, doublant les Pirates de Laval au compte de 8-4.

«On a fait ce qu'on devait faire», d'indiquer l'entraîneur-chef Robert Fatal quelques minutes après fin de la partie.

Comme c'est souvent le cas cette saison, les Voyageurs (15-25) ont marqué dès la manche initiale, répétant leur production de deux points à leur deuxième tour au bâton pour se forger une avance rapide de 4-0. Les Pirates (16-30) n'avaient toutefois pas dit leur dernier mot, inscrivant un point en fin de deuxième, suivi d'une poussée de trois points en troisième pour remettre le compteur à zéro, ce qui a signifié la fin pour le partant Édouard Delage.

Comme les Voyageurs ont immédiatement répliqué avec deux autres points, Robert Fatal a pris la décision d'envoyer son as Vincent Knerr sur la butte. Le vétéran n'a rien cédé en quatre manches de travail et s'est sorti d'une situation délicate en fin de sixième quand il a retiré sur des prises Mathieu Barabé avec les buts remplis. Les régionaux ont ensuite ajouté deux points à leur avance. «Il fallait fermer la porte», de mentionner l'entraîneur qui a souligné le courage de Louix-Xavier Labrosse et Frédéric Girard qui étaient en uniforme malgré des blessures. Utilisé comme neuvième frappeur, Girard a produit deux points hier. Fatal pense toutefois avoir perdu les services de Ian-Éric Tremblay qui s'est blessé mardi soir à Longueuil.

ANTISPORTIF

Robert Fatal n'a pas apprécié l'attitude qu'il a qualifiée d'antisportive du responsable de la musique hier à Laval. «Il faisait exprès pour laisser la musique plus longtemps quand on était au bâton, près des lancers, mais pas quand c'était son équipe», d'expliquer Robert Fatal qui a laissé savoir sa frustration au responsable lors d'une discussion avec l'arbitre. «Je lui ai dit qu'il n'était pas obligé de tout faire jouer le CD avant la fin du match», de raconter le pilote jonquiérois.

Fort de cette séquence de deux victoires consécutives, les Voyageurs rentrent à la maison pour le dernier droit. Ils disputeront maintenant huit de leurs dix dernières parties au Stade Richard-Desmeules. Ils ont deux programmes doubles au menu en fin de semaine contre Coaticook, formation déjà éliminée, et un autre adversaire direct dans la course, Granby. Fatal note que ses protégés commencent à jouer de la manière dont il le désire, étant plus coriaces. «Je sens qu'on monte même s'il reste du travail à faire», d'analyser Robert Fatal.

dainsley@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer