Les Voyageurs gagnent à Longueuil

Une vilaine séquence prend fin

Robert Fatal... (- photo le quotidien, rocket lavoie)

Agrandir

Robert Fatal

- photo le quotidien, rocket lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Emond
Le Quotidien

Les Voyageurs de Saguenay respirent un peu plus facilement aujourd'hui. Ils ont mis un terme à une vilaine séquence de six défaites consécutives en prenant la mesure des Ducs de Longueuil, 10-6, hier soir.

L'équipe de Robert Fatal a tiré profit d'un travail efficace de Philippe Saad au monticule et d'une bonne performance de l'ensemble des frappeurs pour disposer des Ducs. Saad a limité ses rivaux à deux points et sept coups sûrs en six manches. En attaque, les plus efficaces pendant cette soirée de 13 coups sûrs ont été Mathieu Tremblay (trois coups sûrs), Alexandre Morinville (deux coups sûrs, deux points marqués et deux points produits) et Justin Lévis (deux simples, trois buts sur balles, deux points marqués et un point produit).

Comme ils l'avaient fait la veille face aux Diamants de Québec, les Voyageurs ont été les premiers à s'inscrire au pointage. Un simple de Yan Éric Tremblay a produit le premier point, après un coup sûr de Morinville et une balle passée.

Les Voyageurs ont créé l'égalité à 2-2 à leur quatrième présence au bâton sur trois coups sûrs et un retrait à l'avant-champ de Louis-Xavier Labrosse. Dès la manche suivante, ils ont ajouté deux points. Quelques minutes après avoir obtenu son troisième but sur balles de la soirée, Lévis a marqué sur une feinte illégale du lanceur adverse. Son coéquipier Jean-Philippe Chagnon, auteur d'un simple, l'a suivi après un simple de Mathieu Tremblay.

Les visiteurs ont cru mettre le match hors de portée pour les Ducs en explosant pour six points en sixième manche. Morinville a produit les deux premiers en cognant un triple et Jean-Michel Acquin l'a imité un peu plus tard avec un double. Auteur d'un simple productif au milieu de la manche, Lévis a aussi marqué sur une balle passée.

À 10-2, le match était terminé? Pas vraiment. Appelé en relève de Saad en septième manche, Anthony Verret s'est compliqué la vie et n'a pas obtenu un seul retrait. Il a quitté le monticule après avoir accordé un grand chelem à Jérémy Marchand. Jean-Michel Tremblay a finalement réussi à fermer les livres, non sans avoir donné des maux de tête à son entraîneur. Quand il a obtenu le troisième retrait, il venait tout juste de remplir les buts après avoir accordé deux simples et atteint un frappeur...

Mais une victoire est une victoire et la mauvaise séquence des Voyageurs est chose du passé. Ils termineront une série de trois matchs sur la route en autant de jours en visitant les Pirates de Laval, ce soir.

semond@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer