Les Voyageurs frôlent l'exploit

Une manche de trop...

Les Voyageurs menaient 4-0 après six manches. Malheureusement... ((Photo Le Nouvelliste, Stéphane Lessard)))

Agrandir

Les Voyageurs menaient 4-0 après six manches. Malheureusement pour eux, l'attaque des Aigles s'est réveillée en septième.

(Photo Le Nouvelliste, Stéphane Lessard))

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Incroyable! Alors qu'ils semblaient sur le point de mettre un terme à la séquence de 31 victoires consécutives des Aigles de Trois-Rivières, les Voyageurs de Saguenay ont vu le ciel leur tomber sur la tête en septième manche, hier, à Trois-Rivières. Ils ont encaissé une douloureuse défaite de 5-4.

Pendant six manches, les Voyageurs ont disputé un match exemplaire contre une équipe qui les avait malmenés 12-0 au stade Richard-Desmeules de Jonquière, vendredi dernier. De l'opportunisme en attaque et une solide performance de Philippe Saad au monticule ont donné l'occasion aux visiteurs de se présenter en septième manche avec une priorité de 4-0.

Les Voyageurs ont inscrit un premier point à leur troisième présence au bâton sur un simple productif d'Alexandre Morinville. Ils ont ensuite connu une cinquième manche de trois points. Après un simple de Frédéric Girard, un double de Morinville et un but sur balles intentionnel accordé à Justin Lévis, Jean-Philippe Chagnon (atteint par un lancer), Mathieu Tremblay (but sur balles) et Vincent Knerr (ballon sacrifice) ont poussé un coéquipier à la plaque. À 4-0, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes.

Après avoir limité ses rivaux à quatre coups sûrs en six manches, Saad a été accueilli par un simple et deux doubles, à la septième reprise. Robert Fatal a alors donné la balle au vétéran Knerr. Ce dernier, après avoir donné un but sur balles et accordé un point aux Aigles sur une erreur de son arrêt-court, a obtenu les deux premiers retraits tout en permettant un troisième point. Il a ensuite donné un but sur balles intentionnel, avant de remplir les coussins en atteignant un frappeur. Les Aigles ont créé l'égalité quand Knerr n'a pas été en mesure de lancer au premier coussin après avoir intercepté une balle frappée en sa direction. Ils ont célébré le point gagnant après un coup sûr de Jean-Simon Gagné.

La dernière défaite des Aigles de Trois-Rivières remonte donc toujours au 24 mai, contre Saint-Eustache.

«Ce fut complètement l'opposé de vendredi, a résumé Robert Fatal. Saad a connu sa meilleure performance de la saison et nous avions le retour de Labrosse, qui a fait sentir sa présence à l'arrêt-court, et de Girard. En septième, nos lanceurs arrivaient rapidement à deux prises sur les frappeurs, mais le dernier lancer n'arrivait jamais à l'endroit voulu. Je n'ai qu'un mot à dire, félicitations aux Aigles. Ils ont eu le mérite de revenir. Ça fait deux fois qu'on les pousse à la limite. Nous avons commis trois erreurs en septième manche et elles nous ont hantés. On met ça dans le coffre à outils.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer