Les Voyageurs s'éclatent à Laval

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Robert Fatal.... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Voyageurs, Robert Fatal.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Frédéric Marcoux
Le Quotidien

Les Voyageurs de Saguenay n'ont fait qu'une bouchée des Pirates, hier, à Laval, en l'emportant au compte de 14 à 2.

«Cela a été un match à sens unique, d'avouer d'emblée l'entraîneur-chef des Voyageurs, Robert Fatal. Nos meilleurs ont été les meilleurs sur le terrain ce soir (hier), tous les joueurs ont contribué. C'est une belle performance d'équipe.

Le pilote a particulièrement apprécié le travail au bâton du haut de son alignement. Le voltigeur Frédéric Girard, le frappeur désigné Mathieu Tremblay, le joueur de deuxième but Justin Lévis et le premier but Yan Éric Tremblay ont sonné la charge pour les visiteurs pour donner une avance de 4-0 aux Voyageurs dès le départ. Le quatuor a produit la moitié des points de l'équipe saguenéenne.

Brillante performance des lanceurs

En fin de première manche, le lanceur droitier des Voyageurs, Vincent Knerr, a échappé un tir au goût de Sebastien Scalzo qui a réduit l'écart de moitié. Le partant a fermé la porte par la suite. Il a oeuvré pendant quatre manches et un tiers. Knerr a pu profiter d'une avance confortable, ses coéquipiers ayant ajouté cinq points à la marque, avant le début de la quatrième manche. Le partant a limité les Pirates à deux coups sûrs et à deux buts sur balles. Il a fait taire la foule en retirant six frappeurs sur des prises.

«J'ai retiré Knerr assez tôt. On ne lui avait pas donné une avance souvent cette saison jusqu'à maintenant et je pouvais me permettre d'économiser son bras, d'expliquer Robert Fatal. Le match n'était pas serré, chose qui n'arrive que très rarement.»

Derek Côté et Anthony Verret sont venus fermer les livres en relèves. Pendant ce temps, les Voyageurs ont donné des maux de tête aux quatre lanceurs adverses. Saguenay a terminé la rencontre de brillante façon en ajoutant cinq points en sixième. Le lanceur partant des Pirates de Laval, Mathieu Barabé, a connu une soirée atroce au boulot. Le droitier a alloué sept coups sûrs et quatre buts sur balles en seulement deux manches de travail.

«Mes releveurs (Côté et Verret) ont été impeccables. Pour ce qui est de Barabé, de l'autre côté, ce n'était pas sa soirée», a lancé Robert Fatal.

L'entraîneur-chef fera confiance au lanceur droitier Philippe Saad, aujourd'hui, contre les Ducs à Longueuil. Il espère un copier-coller de la partie d'hier.

Fmarcoux@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer