Programme double

Les Voyageurs divisent

L'entraîneur Robert Fatal a effectué un changement au... ((Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais))

Agrandir

L'entraîneur Robert Fatal a effectué un changement au monticule en quatrième manche, pendant la deuxième rencontre. Le vétéran Vincent Knerr (27) a alors cédé sa place à Jean-Michel Tremblay.

(Photo Le Quotidien, Marianne L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Serge Émond
Le Quotidien

Après avoir bénéficié des largesses des lanceurs des Bisons de Saint-Eustache, les Voyageurs de Saguenay ont fait connaissance avec un des meilleurs artilleurs de la Ligue de baseball élite du Québec, hier, au stade Richard-Desmeules. Résultat, ils ont divisé les honneurs d'un programme double en l'emportant 8-3 avant d'être malmenés 12-1.

Dans le premier match, les Voyageurs ont littéralement marché vers la victoire. Les deux premiers lanceurs des Bisons leur ont rendu la tâche plus facile en accordant neuf buts sur balles en cinq manches.

Le partant des visiteurs, Alexandre Pharand, n'a pas survécu à la première manche. Il n'a donné que deux coups sûrs, mais cinq buts sur balles ont aidé l'équipe locale à marquer cinq fois. Son successeur, Sam Belisle, a travaillé plus longtemps (quatre manches et un tiers), ce qui n'a pas empêché les Voyageurs d'inscrire trois points contre lui à l'aide quatre coups sûrs et autant de buts sur balles.

Alexandre Fleurant a frappé deux des six coups sûrs des Voyageurs dans la première portion du double. Justin Lévis et Vincent Knerr ont produit deux points. Au monticule, Philippe Saad, le lanceur gagnant, Steven Adam et Derek Côté ont partagé le travail.

«Nous avons eu de bonnes présences au bâton au début du premier match, a analysé l'entraîneur des Voyageurs. Nous avons placé des coureurs sur les buts et nous avons couru beaucoup. Nous savions que nous avions la possibilité de courir avec la présence de (Bryan) Blouin au poste de receveur pour l'autre équipe. Les gros coups sûrs ont suivi.

«Saad a eu quelques ennuis en deuxième manche et en quatrième, principalement avec sa balle rapide, mais il est resté calme et il a été capable de fermer les livres.»

L'histoire de la deuxième rencontre a été écrite par le lanceur Guillaume Blanchette, qui a limité les frappeurs des Voyageurs à deux petits simples, et par une explosion de 14 coups sûrs des vainqueurs. Ces derniers ont inscrit au moins un point dans cinq des sept manches. Au travail offensif de ses rivaux, l'entraîneur Robert Fatal a ajouté les ennuis de son équipe en défensive.

«Blanchette est l'un des meilleurs lanceurs de la ligue et Vince Knerr avait une bonne commande, a indiqué Robert Fatal. Vince n'avait pas sa vélocité habituelle, mais il était quand même assez bon avec son changement de vitesse et sa balle courbe pour garder les frappeurs hors d'équilibre. Malheureusement, nous leur avons ouvert la porte avec notre jeu à l'avant-champ. Une fois, tu peux te le permettre. Deux fois, ça peut aller. Trois fois, tu finis par te faire mal. On a fini par se coincer les doigts dans la porte. On répète des erreurs derrière le marbre et à l'arrêt-court. Pour un ou deux matchs, on peut s'en tirer. Mais la perte des joueurs partants pour une longue période nous fait mal.

«Nous voulions gagner le double. Nous étions contents d'avoir l'affrontement Blanchette-Knerr. C'est Blanchette qui a gagné cette manche.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer