Balayage à Coaticook

Départ canon des Voyageurs

Le Chicoutimien Frédéric Girard a frappé cinq coups... ((Archives Le Quotidien))

Agrandir

Le Chicoutimien Frédéric Girard a frappé cinq coups sûrs en sept présences au bâton lors de cette journée initiale. Il a croisé le marbre à quatre occasions.

(Archives Le Quotidien)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les Voyageurs de Saguenay ont fait le grand ménage de début de saison hier à Coaticook, balayant leur programme double contre le Big Bill.

Après un massacre de 11-1 en lever de rideau, les Jonquiérois ont conclu une journée très productive avec un blanchissage de 5-0 en soirée. Pour l'entraîneur-chef Robert Fatal, qui avait affiché ses couleurs avec des attentes élevées pour son équipe cet été, il était crucial de connaître un bon départ. «La façon dont on a joué me fait plaisir. Le premier match, on est sortis gonflés à bloc», de noter Robert Fatal.

Dans le premier affrontement, les régionaux ont tonné lors des deux premières manches pour se forger une avance insurmontable. Le Chicoutimien Frédéric Girard a eu l'honneur de frapper le premier coup sûr de la saison en plus de marquer le premier point quelques minutes plus tard sur un simple du joueur de deuxième but Justin Lévis, acquis pendant l'hiver. Le nouveau venu a fait une excellente première impression en produisant trois points grâce à trois coups sûrs. C'est en deuxième manche que les Voyageurs ont fait le gros des dommages, faisant défiler 13 frappeurs à la plaque pour inscrire neuf points. Le vétéran Vincent Knerr s'est chargé du reste au monticule, lui qui a été solide à son premier départ, ne permettant que deux coups sûrs en cinq manches.

La deuxième rencontre a été moins explosive, ce qui n'a pas empêché les Jonquiérois de s'imposer. Les quatre premières manches ont donné lieu à un duel de lanceurs entre Anthony Verret qui faisait ses débuts avec les Voyageurs et Gilles Côté pour le Big Bill. Verret a cédé sa place avec des coureurs au 2e et 3e but et un seul retrait en quatrième, mais le gaucher jonquiérois Kevin Fortin a mis fin à la menace. À leur retour au bâton, les Voyageurs ont ouvert la marque, encore par l'entremise de Frédéric Girard, qui a cogné trois coups sûrs en quatre présences pour conclure une journée initiale de rêve. Louis-Xavier Labrosse en a ajouté un deuxième sur un triple de Justin Lévis.

«Le match s'est vraiment joué en quatrième manche. Je vais dire une chose, Kevin Fortin, pour rentrer dans la ligue à 18 ans avec un retrait et des coureurs au 2e et 3e but, il n'y a pas grand lanceur qui peuvent s'en sortir. Chapeau au «kid''", de résumer Robert Fatal qui n'a pas hésité à envoyer Fortin alors que ce dernier avait bien fait lors des rencontres préparatoires.

En sixième manche, un autre lanceur recrue de Jonquière, Jean-Michel Tremblay, a fermé la porte avec deux coureurs sur les buts. «Quand on parlait que nos lanceurs 5 à 9 sont meilleurs, c'est ce qu'on a vu dans les deux matchs. Notre relève est embarquée et personne n'a paniqué", d'indiquer le grand manitou des Voyageurs, soulignant au passage l'efficacité défensive de Louis-Xavier Labrosse à l'arrêt-court et de Justin Lévis au deuxième but.

Les Voyageurs ont maintenant rendez-vous mardi avec les Castors à Charlesbourg avant l'ouverture locale prévue pour le lendemain, face aux champions en titre, les Diamants de Québec.

dainsley@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer