Repêchage: Yanick Jean évalue toutes les options

À moins de conclure une transaction, le directeur... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

À moins de conclure une transaction, le directeur général des Saguenéens, Yanick Jean, ne parlera pas avant la quatrième ronde au repêchage de demain. Les Assises 2017 de la LHJMQ se tiennent à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

À quelques heures du début de l'intéressante période de transactions qui s'ouvre vendredi matin en marge du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Yanick Jean, entraîneur et directeur général des Saguenéens, a des options devant lui, mais son expérience lui rappelle de rester calme.

« La plus grande erreur que tu peux faire lors d'un repêchage, c'est d'être émotif face à la situation », a exprimé Jean, rencontré jeudi en fin d'après-midi dans le hall de l'hôtel Hilton de Saint-Jean au Nouveau-Brunswick, ville hôte des Assises 2017 de la LHJMQ.

Tout le gratin du circuit Courteau est présent. Pendant que les dirigeants des 18 formations se réunissent en vue de préparer la séance de sélection des joueurs midget prévue samedi, les journalistes tentent d'écouter à travers les murs dans le but d'obtenir une juteuse information.

Les représentants des médias devront toutefois attendre à vendredi matin, 9 h, avant de dévoiler les transactions. Yanick Jean a lui-même fait savoir qu'il n'avait aucun pacte de scellé.

« Il y a des choses dans l'air, mais on va voir. Ce sont seulement des pourparlers », a prudemment déclaré l'homme de hockey. Jean s'attend néanmoins à attirer un peu moins l'attention qu'au cours de deux derniers repêchages. Il y a deux ans, il avait parlé trois fois en première ronde, et l'an dernier, il avait fait des pieds et des mains pour réclamer le gardien de Chicoutimi Olivier Rodrigue, qui s'est finalement retrouvé avec les Voltigeurs de Drummondville.

Galipeau en demande

Les Sags ont conclu la saison 2017-2018 avec huit joueurs de 19 ans dans leur alignement. Nicolas Roy et Frédéric Allard feront le saut chez les professionnels et ne seront pas de retour, mais les candidats à titre de joueur de 20 ans sont malgré tout nombreux.

Yanick Jean devra en choisir trois. En ce sens, les principaux intéressés ont été rencontrés à la fin des séries et aucun d'entre eux n'est intouchable, a précisé le grand manitou des Bleus.

Il est donc possible qu'Olivier Galipeau serve d'appât. Reste à savoir si Jean aura le prix escompté, lui qui devra attendre à la quatrième ronde avant de pouvoir sélectionner un premier espoir, à moins de boucler un échange.

« On était ouvert à toute possibilité avant d'arriver ici et on écoute, a indiqué Yanick Jean. C'est sûr que tout le monde veut Galipeau. Il y a beaucoup d'équipes qui le veulent, mais il est bon aussi pour nous. »

Est-ce qu'on doit s'attendre à ce que Yanick Jean monte sur la tribune avant la quatrième ronde ?

« C'est une bonne question, et je ne suis pas capable de le garantir, a répondu ce dernier. On était conscient de la situation à Noël avec les décisions qu'on a prises. Il y a des choses qui peuvent changer, mais on est prêt à toute éventualité. »

Zhukenov en Russie ?

Certaines réponses concernant les trois joueurs de 20 ans des Sags sont déjà connues. Mark Bzowey, Kody Gagnon et Xavier Potvin ont été informés qu'ils ne seraient pas de retour à Chicoutimi en août prochain.

De son côté, Dmitry Zhukenov pourrait se tourner vers l'Europe. Yanick Jean avait démontré un certain intérêt de le ramener avec l'équipe, même si Zhuky occuperait à la fois un casier de 20 ans et de patineur européen. Le Russe est à la recherche d'un contrat en Russie, ce qui veut dire que l'appel de la patrie est plus fort que l'appel du bleuet.

Le Quotidien/Le Progrès au repêchage de la LHJMQ à Saint-Jean, Nouveau-Brunswick

Vous avez aimé le printemps des Saguenéens ? Pour Le Quotidien et Le Progrès, ça continue ! Le journaliste Jonathan Hudon et le photographe Rocket Lavoie sont à Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) depuis jeudi pour nous faire savoir tout ce que les Saguenéens feront pour améliorer l'équipe, elle qui nous a fait vivre de beaux moments en séries éliminatoires.

Les lecteurs peuvent suivre cette couverture spéciale, d'abord, dans Le Quotidien et Le Progrès vendredi, samedi et lundi, sur notre site Web, www.lequotidien.com, sur l'application (téléchargeable à partir de App Store et Google Play, sur la page Facebook du Quotidien/Le Progrès et sur Twitter sur le compte de Jonathan Hudon, @johudon.

Cette séance de repêchage promet en action du côté des Sags parce que pour « parler » lors des trois premières rondes, où se dénichent les plus beaux prospects, Yanick Jean devrait forcément transiger.

La clé de l'équipe locale se trouve du côté des joueurs de 20 ans. Elle en regorge, mais ne peut qu'en conserver trois. Il est acquis que parmi Olivier Galipeau, Julien Carignan, Dmitri Zhukenov et les frères Klima, certains partiront. Zhukenov, qui a connu des séries plus qu'intéressantes, a le double statut de 20 ans et d'Européen, ce qui complique un peu la situation, surtout si le fameux Rubtsov revient. Celui-ci, premier choix au repêchage des Flyers de Philadephie, en 2016, serait une attraction et un appât de choix pour les équipes qui veulent tout casser la saison prochaine.

Donc, branchez-vous sur nos plateformes et nos journaux pour tout savoir du repêchage.

- Denis Bouchard, rédacteur en chef

Du rattrapage à faire

Le dépisteur-chef des Sags, Daniel Demers, a fait... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 4.0

Agrandir

Le dépisteur-chef des Sags, Daniel Demers, a fait ses recommandations au directeur général de l'équipe. Il est ici en compagnie de quelques joueurs repêchés l'année dernière à Charlottetown.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

(Jonathan Hudon) - Le long parcours des Saguenéens a ravivé la flamme chez les partisans de l'équipe au cours du printemps. D'un autre côté, il a forcé le personnel hockey à user d'efficacité afin de se préparer pour le repêchage.

Yanick Jean ne s'en cache pas ; lui et son équipe de recruteurs n'ont pas chômé au cours des dernières semaines, forcés à effectuer du travail de rattrapage. La saison des Sags a pris fin le 30 avril, lorsque les Sea Dogs de Saint-Jean ont remporté le sixième match de la série demi-finale au Centre Georges-Vézina. Une rencontre que la plupart des partisans des Bleus se rappellent encore aujourd'hui.

« On a travaillé à préparer le repêchage avec des entrevues et des réunions, a décrit le directeur général des Sags, appuyé par son adjoint Dany Corneau. Depuis l'élimination de l'équipe, on a eu trois semaines pour faire ce qu'on avait à travailler, comparativement à près de deux mois lors des deux dernières années. Ceci étant dit, on ne chiale pas ! On a augmenté la charge de travail dans les dernières semaines. »

Recruteurs

Yanick Jean avoue également qu'il devra davantage se fier à son équipe de recruteurs, menée par le dépisteur-chef Daniel Demers.

« On a confiance en eux et il y a beaucoup d'expérience dans cette équipe, a fait valoir Jean. Ils ont fait une bonne saison et on va amener des joueurs dans l'organisation avec qui on va aimer travailler. C'est un travail d'équipe et on s'appuie tous un sur l'autre. »

Pointes de plume

• Les Saguenéens ont envoyé une délégation de 19 membres a Saint-Jean. Quelques-uns sont arrivés mardi, et les autres ont suivi le lendemain. De nombreuses réunions sont à l'ordre du jour, autant pour les entraîneurs que les responsables des relations médias, en passant par les thérapeutes.

• Le quartier général de la LHJMQ est situé a l'hôtel Hilton. Les commodités sont parfaites puisqu'on peut accéder au Harbour Station, lieu du repêchage samedi, en demeurant à l'intérieur...

• La ville de Saint-Jean était enrobée d'un voluptueux brouillard jeudi après-midi. Ça rendait le tout intéressant pour les photographes, dont le collègue Rocket Lavoie qui s'en est donné à coeur joie, mais pour la chaleur, on repassera...

• Un camp des recrues aura lieu à Chicoutimi pour une deuxième année de suite. En plus des Saguenéens, les Remparts de Québec, l'Océanic de Rimouski et le Drakkar de Baie-Comeau déploieront une équipe de jeunes talents. L'organisation chicoutimienne devrait dévoiler les détails prochainement...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer