Repêchage: oui pour un meilleur choix mais pas à tout prix

Le directeur général des Saguenéens, Yanick Jean,  soutient... (Archives le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le directeur général des Saguenéens, Yanick Jean,  soutient que le repêchage de 2017 s'annonce fort prometteur puisque les candidats intéressants sont nombreux.

Archives le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Pour le moment, les premières heures de la séance de sélection de la Ligue de hockey junior majeur du Québec qui se déroulera samedi à Saint John s'annoncent tranquilles pour les Saguenéens de Chicoutimi. Ils risquent de pouvoir prendre un long déjeuner, mais Yanick Jean n'écarte pas la possibilité d'améliorer leur situation au cours des prochains jours.

« Pas à n'importe quel prix, répond l'entraîneur et directeur général des Saguenéens, quand on l'interroge sur sa volonté de mettre la main sur un bon choix au repêchage. Trouver des choix fait partie de nos priorités, mais pas à n'importe quel prix. Nous aimons beaucoup les joueurs qui sont encore dans notre organisation. Ce sont des joueurs qui grandissent chez nous et qui partagent les valeurs de l'équipe. Ils ont fait un grand bout de chemin dans les séries éliminatoires et on ne veut pas les laisser aller.

« Nous considérons que nous avons une bonne banque de jeunes. Au cours des deux dernières années, nous avons repêché neuf fois dans les deux premières rondes. Plusieurs de ces joueurs sont toujours avec nous. Il y a aussi des joueurs qui évoluaient dans le midget AAA l'an dernier et qui joueront certainement avec nous la saison prochaine. »

En ce moment, les Saguenéens n'ont pas de choix de première et de troisième rondes. En théorie, ils possèdent un deuxième choix, mais ils doivent aussi un choix de deuxième ronde aux Screaming Eagles du Cap-Breton pour l'échange d'Alexandre Ranger, il y a deux ans. La formation chicoutimienne pourrait donc se mettre au travail uniquement au quatrième tour, où elle compte deux choix.

Pour garnir un peu plus sa banque de choix, Yanick Jean pourrait se tourner vers des joueurs qui appartiennent présentement à son équipe et qui auront 20 ans la saison prochaine. Les Saguenéens ont quelques candidats qui peuvent intéresser d'autres équipes, mais ils ne sont pas les seuls à magasiner.

« Nous ne pourrons pas garder tous ces joueurs, souligne Yanick Jean, qui n'a toujours pas identifié ses trois hockeyeurs de 20 ans pour la prochaine campagne. Au cours du reste de la semaine, nous verrons l'intérêt des autres équipes pour ces joueurs. On verra le marché. Chaque joueur a un prix, mais il y a présentement 118 joueurs de 20 ans disponibles dans l'ensemble de la ligue... »

Profondeur

Selon Yanick Jean, le repêchage de cette année s'annonce prometteur pour deux raisons. Il y a de bons joueurs et les candidats intéressants sont nombreux.

« Tout le monde s'entend pour dire qu'il y a longtemps qu'on n'a pas vu un repêchage avec autant de profondeur », avance Yanick Jean.

Cette réalité risque d'influencer les décisions des Saguenéens dans les prochaines heures puisqu'ils ne se sentent pas obligés d'avoir à tout prix un choix dans les deux premières rondes pour avoir la possibilité de mettre la main sur un joueur de qualité. Et peu importe la ronde, ils entendent sélectionner le meilleur joueur disponible.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer