Claude Bouchard de retour chez les Sags

Claude Bouchard sera de retour derrière le banc... (Archives le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Claude Bouchard sera de retour derrière le banc des Sags. Il joindra l'organisation rapidement puisqu'il accompagnera les dirigeants des Bleus au repêchage de la LHJMQ la semaine prochaine.

Archives le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'ex-entraîneur des Cataractes de Shawinigan, Claude Bouchard, revient avec les Saguenéens de Chicoutimi. Tout en confirmant le retour des entraîneurs adjoints, la direction des Saguenéens a annoncé le retour au bercail du Jonquiérois. Bouchard joindra l'organisation rapidement puisqu'il accompagnera les dirigeants des Bleus au repêchage de la LHJMQ la semaine prochaine (samedi 3 juin).

Dans un communiqué émis jeudi, le directeur gérant et entraîneur-chef des Sags, Yanick Jean est heureux de maintenir la stabilité de son personnel hockey avec le retour des entraîneurs adjoints Jean-François Jolin, Simon Gaudreau et Alex Carrier, en plus d'ajouter un bon bagage d'expérience avec le retour de Claude Bouchard dans le giron de l'équipe. Les adjoints ont vu leur contrat renouvelé pour un an, à la satisfaction de chacun d'eux.

« Pour les Saguenéens, la stabilité et la profondeur de son personnel hockey sont excellentes. J'apprécie mes adjoints et de continuer de faire équipe avec eux est une très bonne nouvelle pour l'organisation. Claude sera à temps plein et va s'occuper des défenseurs. On a eu une bonne collaboration de l'organisation des Cataractes de Shawinigan et de leur DG Martin Mondou », souligne Yanick Jean en entrevue téléphonique. En fait, c'est un peu un retour d'ascenseur, puisque les Saguenéens n'avaient pas fait de chichis lorsque Shawinigan avait sollicité les services de Claude Bouchard.

Pour Yanick Jean, il est clair que la présence de Claude Bouchard « est un atout pour une organisation ». Les deux hommes se connaissent bien pour avoir travaillé ensemble un peu plus d'une saison. « Il a beaucoup de bagage et d'expérience, et il amène une vision des deux côtés du travail, puisqu'il a déjà été adjoint et entraîneur-chef », souligne le DG des Sags.

Pour Yanick Jean, le fait que Bouchard soit un gars de la région ajoute au plaisir de le réintégrer dans l'équipe. « Nous sommes quatre entraîneurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. On parle du sentiment d'appartenance avec les joueurs, alors pour nous, c'était une évidence. On est très contents ! »

Départ de Dion

Les Sags perdent toutefois les services de l'entraîneur-vidéo Sébastien Dion qui souhaite vivre une nouvelle expérience et sera à la barre des Espoirs bantam AAA Relève. Son poste sera comblé à l'interne.

« C'est très important pour notre organisation de permettre aux entraîneurs de notre région d'avoir la chance de grandir dans leur fonction et Sébastien a vécu une belle expérience chez nous. De le voir continuer de progresser est une fierté pour nous et cela permet également aux Saguenéens de s'assurer du développement des entraîneurs de notre région. Nous sommes choyés et fiers d'avoir dans nos rangs pour la prochaine campagne quatre entraîneurs qui proviennent de la région », a indiqué le vice-président hockey, Marc Denis, par voie de communiqué.

Ravi et comblé

Claude Bouchard était un homme comblé jeudi, après avoir reçu la confirmation de son retour à titre d'adjoint derrière le banc des Saguenéens de Chicoutimi.  Le Jonquiérois qui avait décidé de ne pas poursuivre son mandat d'entraîneur-chef avec les Cataractes de Shawinigan la saison prochaine est heureux de pouvoir rentrer à la maison et concilier le meilleur des deux mondes. 

«Quand je suis parti pour Shawinigan, ce n'était pas parce que je n'étais pas heureux ni bien avec les Sags, les Marquis et mon travail d'enseignant, précise-t-il d'entrée de jeu au téléphone. Malgré mon horaire de travail assez chargé, j'adorais ma vie. J'étais chez nous et j'aimais mon travail avec les Sags, avec les Marquis et avec les groupes que j'avais à l'école, mais il fallait absolument que je vive l'opportunité (d'être à nouveau entraîneur-chef dans la LHJMQ). J'attendais cette occasion depuis dix ans et je ne pouvais pas passer à côté de ça», explique le coloré homme de hockey.

«Par contre, dans ma tête, il était clair aussi que je ne partais pas pour dix ans, faire quatre ou cinq équipes du junior majeur. La première fois que je suis parti en février (pour prendre la barre des Cataractes), j'y allais pour le reste de la saison en pensant que j'allais revenir avec les Sags la saison suivante. Mais le fait d'aller en finale et le fait qu'on pensait qu'on avait l'équipe cette année pour faire un bon bout de chemin dans les séries m'avaient motivé à y retourner», explique celui qui était resté tout de même lié avec les Cataractes pour une dernière année de contrat.

Le Jonquiérois avait signifié son désir de revenir dans son patelin parmi les motifs de son départ comme entraîneur-chef des Cataractes. Il est heureux que le DG des Cataractes, Martin Mondou, ait collaboré pour que le dossier se règle rondement. «Martin est conscient que l'une des raisons de mon départ de Shawinigan était que je voulais revenir chez nous. Il sait que j'avais et que j'ai une bonne relation avec Yanick (Jean). Jamais Martin ne m'aurait mis des bâtons dans les roues. Au contraire, je pense qu'il est bien content pour moi que je puisse continuer à coacher dans la ligue, ici, chez nous. Ma relation avec Yanick, les adjoints et les proprios est bonne et je suis ''ben'' content de pouvoir retourner avec les Sags.»

Bouchard reprendra en quelque sorte le rôle qu'il avait avant son départ pour Shawinigan, soit le système du jeu défensif. Il sera rapidement plongé dans le bain puisqu'il accompagnera l'organisation au repêchage. «Ça va me permettre de renouer avec les adjoints et les dirigeants de l'équipe. Et c'est bon pour l'esprit d'équipe d'être ensemble pendant quelques jours».

Actuellement, le Jonquiérois profite d'un congé sans solde de son employeur, à la Commission scolaire De La Jonquière.  Il lui reste encore une année à écouler sur les deux obtenues. Entre le repêchage et le retour pour le camp d'entraînement en août, Claude Bouchard savourera une pause bien méritée. «En août, ça fera quatre mois et demi que j'aurai arrêté. Honnêtement, j'en avais besoin pour mon mental, confie-t-il. Présentement, je fais des choses que ça faisait des années que je n'avais pas eu le temps de faire. Je reviens à la maison, je reviens chez nous. J'ai l'occasion de faire du hockey junior majeur dans ma cour et aller pouvoir dormir dans mon lit tous les soirs», explique-t-il, visiblement heureux de renouer avec ces petits bonheurs et avec son monde.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer