Promesse tenue

Les Saguenéens ont vu leur saison prendre fin... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les Saguenéens ont vu leur saison prendre fin dimanche, à la suite d'une élimination en six matchs face aux Sea Dogs de Saint-Jean.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ANALYSE / Lorsqu'il a effectué des transactions dans le but clair d'améliorer son équipe, dans le temps des Fêtes, Yanick Jean n'avait pas fait un Marc Messier de lui en promettant une présence en finale du tournoi de la Coupe Memorial. Le directeur général et entraîneur en chef des Saguenéens avait néanmoins affirmé que les acquisitions allaient permettre aux Bleus « de rivaliser avec les meilleures équipes de la ligue ».

Quatre mois plus tard et une épopée de 10 victoires en trois rondes éliminatoires, marquée par une intense fièvre des séries chez les partisans de la région, force est de constater que Jean a tenu promesse. Il a non seulement mis sur la glace un club capable de rivaliser avec les puissances de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, mais il a également rassemblé un groupe de joueurs unis, sans complexe et qui croyaient en leurs chances de soulever le gros trophée.

Yanick Jean a posé un premier geste le 28 juin 2016, en faisant l'acquisition de German Rubtsov à la séance de sélection européenne de la Ligue canadienne de hockey. Le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie, quelques jours plus tôt, était sous contrat avec une équipe de la Ligue continentale russe et l'attirer à Chicoutimi demeurait plus qu'incertain. Jean avait avoué qu'il s'agissait d'un pari. Le dg a finalement eu la main heureuse en janvier lorsque Rubtsov s'est joint aux Saguenéens. Malheureusement, le Russe s'est fracturé une main à quelques semaines de la fin de la saison régulière et au terme d'une période mystérieuse où seuls les Russes ont le secret, les Sags annonçaient que l'attaquant avait besoin de passer sous le bistouri, mettant ainsi fin à sa mouvementée saison.

Le début de saison des Chicoutimiens a été pour le moins difficile. Après une victoire en sept matchs, les choses se sont replacées, si bien qu'à l'aube de la période des transactions, l'équipe flirtait avec le premier tiers des équipes au classement général.

Yanick Jean a alors acquis Joey Ratelle, un attaquant de 20 ans des Voltigeurs de Drummondville, puis les jumeaux Kelly et Kevin Klima des Wildcats de Moncton, avant de conclure ses achats avec possiblement la plus importante acquisition, celle du défenseur Olivier Galipeau des Foreurs de Val-d'Or, sans oublier l'ajout de Kody Gagnon, un joueur de profondeur. En retour de ces éléments, David Noël a été le joueur sacrifié qui a le plus fait jaser. Il est vrai que l'arrière de 17 ans est voué à un bel avenir chez les juniors, mais pour recevoir, il faut donner...

En séries, Galipeau a inscrit trois buts gagnants, dont un spectaculaire en prolongation du septième match face aux Huskies, à Rouyn-Noranda. Il venait de créer l'égalité 3-3 en toute fin de troisième période. Joey Ratelle, lui, a marqué 10 buts en 16 rencontres. Il a été expulsé à deux reprises, a écopé d'un match de suspension, mais dans le camp saguenéen, on était prêt à vivre avec les bons et les moins bons côtés de l'intense patineur.

En demi-finale face aux Sea Dogs, les Saguenéens n'étaient pas si loin de battre la troisième meilleure équipe junior au pays. Avec une marque de 5-3 Sags en troisième, on était en voie d'assister à quelque chose de spécial. Les Sea Dogs ont toutefois ouvert la machine et ils se retrouvent en finale face à l'Armada de Blainville-Boisbriand.

Quelle est la suite ? 

Maintenant, qu'est-ce qui attend les partisans de l'équipe pour l'édition 2017-2018 ? Avec 13 joueurs de 19 ans et les trois de 20 ans cette saison, les Saguenéens auront inévitablement un visage différent lorsque le 45e camp d'entraînement s'amorcera. Sous contrat avec leur équipe de la Ligue nationale, Nicolas Roy (Caroline) et Frédéric Allard (Nashville) ont terminé leur stage junior, à moins d'une catastrophe. Le cas de Dmitry Zhukenov est plus nébuleux. Repêché par les Canucks de Vancouver, le Russe n'a toujours pas de contrat. Avec les séries qu'il vient de connaître, Yanick Jean ne ferme pas la porte à l'idée de lui réserver deux cases ; celui de joueur de 20 ans et celui d'Européen.

À première vue, Olivier Galipeau semble assuré d'une place à Chicoutimi comme joueur de 20 ans. Au total, huit joueurs de la dernière saison pourraient être officiellement de retour, en comptant German Rubtsov, en plus des trois joueurs de 20 ans à confirmer.

Concernant Rubtsov, certains « experts » disent qu'il n'est pas prêt à faire le saut chez les professionnels dès la saison prochaine et qu'une saison junior complète est inévitable, d'autres affirment que les Flyers pourraient être portés à l'amener dans leur filiale de la Ligue américaine pour suivre son développement de près.

German Rubtsov est un joueur doté d'un talent au-dessus de la moyenne, mais est-il prêt à jouer pro l'an prochain ? L'avenir nous le dira.

La relève des Saguenéens n'est pas phénoménale. Samuel Houde et Mathieu Desgagnés ont grandi à Chicoutimi cette saison, pendant que l'attaquant Félix-Antoine Marcotty, le défenseur Nathan Larose et le gardien Alexis Shank ont aiguisé leurs armes dans le midget AAA. Ces trois joueurs pourraient avoir leur grande part de temps de jeu, la saison prochaine.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer