Les Saguenéens battus 4-0

Les Sea Dogs ont donné des maux de... (Dave Connell, Saint John's Sea Dogs)

Agrandir

Les Sea Dogs ont donné des maux de tête à Julio Billia et à l'ensemble de la défensive des Saguenéens, vendredi, dans une victoire de 4-0.

Dave Connell, Saint John's Sea Dogs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Sea Dogs ont montré leur vrai visage et les Saguenéens n'ont pas été en mesure de suivre le rythme, vendredi soir, au Harbour Station de Saint-Jean. Les locaux ont savouré une victoire de 4-0, ce qui leur permet de prendre les devants 3 à 2 dans la série demi-finale.

Les Sags auront la chance de rebondir devant leurs partisans dimanche après-midi, dans un Centre Georges-Vézina rempli à pleine capacité.

«On était satisfait de notre première période, mais par la suite, ils (les Sea Dogs) ont bien bougé la rondelle, ils ont été plus incisifs, ils ont gagné leurs batailles et on a été deuxième le reste du match, a résumé l'entraîneur en chef des Saguenéens, Yanick Jean. C'est définitivement un manque d'énergie en deuxième et en troisième périodes, ce qui nous a fait faire des erreurs mentales. Ce sont des choses qui arrivent.»

Jean a indiqué que ce revers ne faisait pas plus mal que les autres, ajoutant que le match avait la même valeur que les autres, victoire ou défaite.

«Ils nous ont fait mal paraître, donnons leur crédit, ils ont une bonne équipe», a convenu le pilote, avant de déplorer le comportement des Sea Dogs. Il a remarqué que certains joueurs avaient tendance à perdre l'équilibre un peu trop rapidement à son goût.

«Je suis vraiment déçu de leur entraîneur (Danny Flynn), a affirmé Yanick Jean. Avec la qualité de son équipe, qu'il ne mette pas fin à ces plongeons, c'est incroyable. Cole Reginato avait les jambes en Jell-O et il se tenait la tête. On pensait qu'il avait une commotion, mais il n'a pas manqué une présence. Il y a des affaires qui se passent depuis le début de la série par rapport aux plongeons que l'entraîneur laisse faire, sérieusement ça me dépasse. Ils n'ont pas besoin de ça.»

Yanick Jean a toutefois précisé une chose. Chacune des sept pénalités de son équipe était pleinement méritée.

«Je n'ai aucun mot à dire sur le travail des arbitres, je suis seulement déçu que leur entraîneur leur laisse faire des affaires du genre, a-t-il répété. Ça rend le travail des arbitres difficile.»

Après une première période sans but, où les deux équipes ont joué de prudence, les choses sont devenues intéressantes en deuxième. Les Sea Dogs ont complètement dominé l'engagement, et ça a fini par rapporter.

Jakub Zboril a d'abord déjoué Julio Billia d'un tir précis de la pointe, puis moins de deux minutes plus tard, Nathan Noel a accepté une passe parfaite de Thomas Chabot pour doubler l'avance des locaux.

Au cours de ce deuxième engagement à sens unique, les Sea Dogs ont lancé 21 fois au but, contre sept pour les Saguenéens.

La troisième n'a guère été plus facile. Les champions de la saison régulière ont ajouté deux buts dans les premières minutes, histoire d'enlever tout espoir de retour dans le camp chicoutimien.

Thomas Chabot d'un tir parfait, suivi de Joseph Veleno avec un tout aussi bon lancer. Les Sea Dogs ont terminé la soirée avec 52 tirs en direction de Billia, contre 23 pour les Saguenéens.

Tout au long des séries, les Bleus ont rebondi à la suite d'une défaite. Yanick Jean s'attend de nouveau à ce que ses joueurs se retroussent les manches en vue du prochain match.

«On a joué quatre matchs en six soirs la semaine dernière et je pense que dimanche, on va avoir plus d'énergie et notre récupération va être meilleure, a mentionné Jean. On a connu un bon début de match, mais on a vu que le souffle a coupé court en deuxième. Je pense que ça va être une autre histoire dimanche. Notre club a du caractère, il rebondit toujours. Je ne suis pas inquiet, il n'y a personne qui a baissé les bras.»

Manque d'énergie pour suivre la parade

Tout comme leur entraîneur, les joueurs des Saguenéens ont avoué que l'énergie avait manqué pour suivre la parade orchestrée par les Sea Dogs de Saint-Jean.

Les Sags avaient pourtant limité les représentants du Nouveau-Brunswick à huit tirs en première période, mais lorsque Jakub Zboril a fait 1-0 en deuxième période, les moteurs ont cessé de fonctionner dans le camp chicoutimien.

«On a peut-être manqué un peu d'énergie et de focus en deuxième période, c'est là que ça nous a coûté cher, a résumé le défenseur Olivier Galipeau. Ce sont des détails qui nous ont coûté le match. En général, il faut se concentrer sur ce qu'on est capables de mieux faire et de revenir forts pour le match à la maison.»

Galipeau s'attend d'ailleurs à ce que la foule du Centre Georges-Vézina procure une nouvelle énergie à sa troupe.

«On sait à quel point les spectateurs sont capables de nous aider, a soutenu le 26 des Saguenéens. On va en profiter et il faut tout donner dimanche.»

Rebondir

Le capitaine Nicolas Roy a lui aussi senti qu'une panne d'énergie s'est abattue sur l'équipe. En se basant sur les dernières performances à la suite d'une défaite, il ne s'en faisait pas trop avec la réaction de ses coéquipiers en vue du match numéro six.

«Ils (les Sea Dogs) ont joué un gros match et on n'a pas eu l'énergie qu'on voulait, surtout en deuxième, a commenté Roy. Il va falloir trouver un moyen de sortir plus forts. Je sais que c'est ce que les gars vont faire. On a confiance en nos moyens, on a toujours rebondi et on sait qu'on va le faire encore.»

Auteur d'un but et une passe, Thomas Chabot a probablement joué son meilleur match de la série chez les Sea Dogs. L'espoir des Sénateurs d'Ottawa estimait que tout le monde venait d'offrir la performance la plus complète de la série face aux Sags.

«On sait ce qu'on a à faire pour avoir du succès en tant qu'équipe, a affirmé Chabot. On aime jouer en bas de la zone offensive et forcer leurs défenseurs à travailler. On a de gros attaquants et lorsqu'on utilise cette force, c'est certain que ça nous aide. On est restés concentrés là-dessus et on n'a pas lâché.»

Évitez la cohue avec les billets de saison

L'engouement pour les Saguenéens durant les présentes séries éliminatoires prouve que l'équipe évolue dans un bon marché de hockey et la rareté des billets pour le sixième match de la série face aux Sea Dogs incite l'organisation à encourager plus que jamais les partisans à se procurer un abonnement annuel.

Les détenteurs de billets de saison pour la saison 2016-2017 n'ont pas eu à se ruer aux guichets pour obtenir leur laissez-passer pour la partie de dimanche. Ils ont une priorité d'achat, ce qui leur évite de courir après un billet.

Cet avantage en est un parmi tant d'autres, soutient le directeur des opérations chez les Saguenéens, Serge Proulx.

«Lors de chaque match local la saison prochaine, on va faire tirer une montre Samuel Bouki et un chandail officiel des Saguenéens autographié, explique-t-il. On parle de deux prix majeurs à tous les matchs. De plus, il n'y aura pas une augmentation du prix des billets en séries pour les détenteurs de billets de saison. On veut qu'ils se sentent importants et partie prenante de l'équipe.»

L'organisation des Sags est actuellement au coeur d'un blitz de renouvellement de billet de saison. Jusqu'au 31 mai, ceux qui achètent un abonnement pour les 34 matchs locaux profitent d'un rabais substantiel. Par exemple, un billet de saison régulier, pour adulte, coûtera 425 dollars au lieu de 510 dollars.

Douze importants tirages auront ensuite lieu parmi ceux qui auront fait l'achat d'un billet annuel avant le 31 mai.

«La tendance à travers la ligue démontre que le nombre de billets de saison diminue, fait savoir Serge Proulx. Nous, on veut que ça monte. Avec le bassin, on croit qu'on peut y arriver et les séries sont en train de nous donner raison. C'est une région de hockey.»

Présentement, 225 billets de saison ont été vendus pour la campagne 2017-2018, et parmi ceux-ci, environ 75 sont de nouveaux clients. Des statistiques encourageantes pour les Saguenéens, qui comptent cette saison un peu plus de 800 abonnés annuels.

L'objectif pour 2017-2018 est d'atteindre la barre des 1200. «Avec 1500 billets de saison vendus, on serait vraiment content, mais on veut y aller intelligemment», met en contexte Serge Proulx.

Diffusion au Centre Georges-Vézina

Quelque 700 partisans se sont rassemblés au Centre... (Le Progrès Rocket Lavoie) - image 5.0

Agrandir

Quelque 700 partisans se sont rassemblés au Centre Georges-Vézina.

Le Progrès Rocket Lavoie

(Catherine Doré) - Près de 700 mordus de hockey, selon les chiffres fournis par l'organistion, s'étaient donné rendez-vous au Centre Georges-Vézina, vendredi soir, pour assister à la diffusion sur écran géant du match entre les Sags et les Sea Dogs.

Les partisans, rassemblés dans les sections derrière le banc des Bleus, encourageaient leurs favoris à chaque occasion, tandis que résonnait la voix de Sébastien Morin, descripteur des Sags à la radio. Plusieurs se disaient surpris de la qualité de l'image et du son. Les restaurants, les moitié-moitié et même Sago étaient sur place: il ne manquait que les joueurs sur la glace!

Pointes de plume

• La fièvre des séries au Saguenay a pris une nouvelle tournure. Un individu a mis en vente sur le site Kijiji une paire de billets pour le sixième match, dimanche à Chicoutimi, pour la modique somme de 200 dollars. En soirée, l'annonce n'apparaissait plus sur le site de revente...

• En deuxième période, la mascotte des Sea Dogs, Fleaburn, postée derrière le banc de Sags, a été invitée à se déplacer par un arbitre, après avoir poussé la baie vitrée. Celle-ci a semblé frapper la tête de l'entraîneur Yanick Jean. Une situation pour le moins inusitée...

• En raison de la blessure à Brendan Hamelin, Mathieu Desgagnés a réintégré l'alignement des Saguenéens. Victime d'une commotion cérébrale mercredi, Hamelin se sent bien dans les circonstances, mais n'a pas accompagné l'équipe à Saint-Jean. Keenan MacIsaac a été laissé de côté...

• Jérémy Bouchard poursuivra sa carrière en France, avec les Taureaux de feu de Limoges, une équipe de troisième division. L'ancien choix de première ronde des Saguenéens en 2013, échangé deux ans plus tard aux Voltigeurs de Drummondville en retour de Julien Carignan, a décidé de prendre une pause du hockey compétitif la saison dernière. Il a joué pour les Braves de Valleyfield après avoir quitté les Voltigeurs. En 140 matchs dans la LHJMQ, Bouchard a amassé 60 points...

• Des partisans qui ont fait le voyage à Saint-Jean en avion ont bien failli ne pas atterrir à Saint-Jean en raison de la brume. Les neuf amateurs de hockey devaient au préalable se poser à Fredericton, mais les pilotes d'Exact Air ont jugé que la situation était suffisamment sécuritaire pour atteindre Saint-Jean. « On tient à souligner le professionnalisme des gens d'Exact Air, le vol s'est bien déroulé et on est sain et sauf, a raconté Denis Tremblay au nom de ses acolytes. Ce dernier, qui était présent à Saint-Jean pour les deux premiers matchs de la série contre les Sags, la semaine dernière, était confortablement installé dans une loge en compagnie de ses camarades...

• Le Harbour Station de Saint-Jean a reçu le gala inaugural des East Coast Music Awards, jeudi soir, mais tout était prêt pour le match de vendredi. Les Sea Dogs et les Sags ont d'ailleurs tenu un léger entraînement en matinée. Le gardien Callum Booth brillait par son absence dans le camp des Sea Dogs, mais était fidèle au poste en soirée...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer