Prêts pour la petite glace

Olivier Galipeau... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Olivier Galipeau

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Comme ils l'ont fait à l'occasion pendant la saison régulière, les Saguenéens de Chicoutimi ont délaissé la grande patinoire du Centre Georges-Vézina pendant deux heures pour la remplacer par la petite surface de jeu du Pavillon de l'agriculture, lundi matin. Ils ont travaillé de cette façon en prévision des deux prochaines rencontres qui les opposeront aux Tigres de Victoriaville, mardi et mercredi.

Comme tous les autres amphithéâtres de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, le domicile des Tigres possède une patinoire plus petite que celui des Saguenéens. Yanick Jean a donc préparé son équipe à cette réalité, lundi.

« Il est évident qu'il y a moins d'espace sur une plus petite patinoire, a fait remarquer l'entraîneur des Saguenéens. Ça peut nous compliquer la vie si nous jouons exactement comme nous le faisons à domicile. C'est pour cela que nous devons apporter des ajustements dans certaines phases de notre jeu. »

Yanick Jean a encore souligné qu'il a généralement été satisfait par les deux premières performances de son équipe contre Victoriaville, mais qu'il y a toujours des choses à améliorer. Au chapitre des bons points, il a notamment exprimé le souhait que ses hockeyeurs restent efficaces avec leur bâton, qu'ils gardent leur patience à la fois dans les moments forts et les instants plus difficiles des matchs et qu'ils continuent à accorder peu de lancers au filet.

À ce propos, les Saguenéens se réjouissent d'avoir accordé peu de lancers et surtout peu de chances de marquer aux Tigres, vendredi et samedi. Le vétéran défenseur Olivier Galipeau fait partie des hockeyeurs responsables de ce bon début de série et il ne peut que souhaiter que l'équipe conserve ses bonnes habitudes.

« Notre but principal était d'aller chercher deux victoires à la maison, a souligné le défenseur de 19 ans après l'entraînement des Saguenéens. Nous avons atteint cet objectif, mais il y a des choses que nous devons améliorer. Dans tous les aspects, nous devons nous améliorer de match en match pour terminer cette série.

« Nous voulons continuer dans le même sens à Victoriaville. Nous voulons rester disciplinés dans notre plan de match. Les deux glaces sont différentes et il y a des ajustements à faire, mais nous avons travaillé fort là-dessus. Les Tigres ont une excellente offensive et nous devons continuer de jouer serré défensivement et de travailler fort à cinq joueurs. Il faut continuer dans le même sens et transporter notre jeu à Victoriaville. »

À sa quatrième saison dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Galipeau possède une bonne expérience des séries. Le hockeyeur obtenu des Foreurs de Val-d'Or en janvier 2017 a disputé 47 parties en séries avec son ancienne équipe. Il connaît donc très bien le tabac.

« Le jeu est plus physique en séries, a rappelé Olivier Galipeau. Ta vie est un jeu, on peut dire ça comme ça. Tu dois toujours donner tout ce que tu as, comme si c'était le dernier match de la saison.

« En séries, j'essaye de garder mon style de jeu. Si l'occasion de donner une bonne mise en échec se présente, j'essaye d'en profiter pour donner du momentum à l'équipe et, quand nous sommes à la maison, pour embarquer la foule avec nous. En séries, chaque détail est important. Chaque mise en échec, chaque lancer bloqué compte. Il faut profiter de chacun de ces gestes. »

Satisfait de ses moteurs offensifs

Quand il fait le bilan des deux premiers matchs de la série contre les Saguenéens de Chicoutimi, l'entraîneur des Tigres de Victoriaville, Louis Robitaille, donne une note plutôt bonne à son équipe. Même si les principaux éléments offensifs de sa formation n'ont pas encore fait beaucoup de bruit, il se montre satisfait de leur travail général et ne sent pas le besoin de souhaiter un réveil offensif de leur part.

Auteur de 89 points en saison régulière, Alexandre Goulet a été limité à une passe jusqu'à maintenant. Ivan Kosorenkov, qui a marqué 34 buts en 68 parties, a inscrit un filet alors que James Phelan (59) n'a qu'une mention d'assistance à sa fiche et que Maxime Comtois (51) est en quête d'un premier point face aux Saguenéens.

« Leur jeu est excellent, assure Louis Robitaille. Je suis très satisfait de leur travail. Les statistiques, c'est pour les partisans. Nous leur demandons des choses et ils les exécutent. Ils travaillent extrêmement fort et leurs intentions sont excellentes. C'est ce qu'on contrôle. Pour le reste, ce sont des statistiques. Je m'intéresse au processus et de ce côté les gars travaillent très fort.

« Les deux équipes ont limité les chances de marquer dans les deux premiers matchs. Dans le dernier match, selon nos statistiques, nous avons eu le dessus 9-8 dans les chances de marquer. Ce sont des matchs serrés, des matchs de séries. Il ne faut pas s'attendre à des matchs ''run and gun'' où on échange les chances avec les Saguenéens de Chicoutimi. On sait que c'est une équipe qui travaille très fort défensivement. C'est un peu ce qu'on retrouve dans l'ensemble de la ligue quand deux équipes de forces égales s'affrontent en séries éliminatoires. Le jeu est hermétique et les chances ne sont pas nombreuses. »

Après deux parties sur la grande patinoire du Centre Georges-Vézina, la série se transporte sur la surface glacée de 200 X 85 pieds du Colisée Desjardins de Victoriaville, mardi et mercredi. Sans promettre des concours de mises en échec, le pilote des Tigres croit qu'un environnement différent aura un impact sur l'allure des deux prochaines parties.

« Je m'attends encore à des matchs très serrés, indique-t-il. Nous avons eu droit à deux très bons matchs de hockey à Chicoutimi. Les deux équipes se sont présentées pour jouer et ça s'est décidé par un but. Nous avons connu un lent départ dans le premier match, mais plus il a avancé et mieux nous avons joué. Ce fut le contraire dans le deuxième, mais je ne pense pas qu'ils nous ont dominés. Ils ont capitalisé sur leurs chances. Dans l'ensemble, nous sommes satisfaits de nos performances. Il est malheureux que ce soit 0-2, mais il n'est pas question de s'apitoyer sur notre sort. L'important est de revenir avec la bonne attitude et je pense que nos joueurs sont prêts pour un excellent match de hockey mardi soir.

« Côté robustesse, il est certain que les choses vont arriver un peu plus vite sur une plus petite glace. Sur une glace de dimensions olympiques, il y a beaucoup plus d'espace pour échapper à la pression par l'extérieur. Je m'attends à beaucoup d'efforts des deux côtés. » Louis Robitaille a assuré qu'il pourra compter sur une formation complète, mardi soir, mais a refusé de confirmer l'identité de son gardien. À ce propos, il a rappelé que les Tigres sont satisfaits du travail de leurs deux gardiens, James Povall et Tristan Côté-Cazenave.

Pointes de plume

• La Ligue de hockey junior majeur du Québec a dévoilé, lundi, la liste de ses finalistes en prévision du gala des Rondelles d'or qui se déroulera le 5 avril, au Capitole de Québec. Le nom de Nicolas Roy apparaît dans deux catégories. Le capitaine des Saguenéens est finaliste au trophée Michel-Brière (joueur le plus efficace) et au trophée Marcel-Robert (joueur étudiant par excellence)...

• Dans la deuxième catégorie, Nicolas Roy est en lutte avec Alexandre Alain (Armada) et Antoine Samuel (Drakkar). Pour le trophée Michel-Brière, ses rivaux sont le Robervalois Samuel Girard (Cataractes) et Vitali Abramov (Olympiques). Rappelons que Roy a reçu, vendredi passé, le trophée Guy-Carbonneau (meilleur attaquant défensif)...

• Samuel Girard est aussi finaliste au trophée Émile « Butch » Bouchard (meilleur défenseur). Thomas Chabot (Sea Dogs) et Guillaume Brisebois (Islanders) sont dans la course avec lui. Notons que Gilles Bouchard, des Huskies de Rouyn-Noranda, qui est natif de Normandin, pourrait faire coup double en mettant la main sur les trophées Ron-Lapointe (meilleur entraîneur) et Maurice-Filion (directeur gérant). Joël Bouchard (Armada) est également présent sur les deux tableaux. Danny Flynn (Sea Dogs) complète le premier trio et Marc-André Dumont (Screaming Eagles) en fait autant pour le deuxième...

• Joey Ratelle a célébré son 21e anniversaire de naissance, lundi. Après l'entraînement des Saguenéens, il a eu droit à une serviette remplie de crème fouettée au visage...

• German Rubtsov s'est de nouveau entraîné en solitaire, lundi matin. Il accompagnera l'équipe à Victoriaville, mais il n'est pas question d'un retour au jeu...

• Lane Cormier, des Huskies de Rouyn-Noranda, a écopé d'une suspension de trois matchs, lundi. Il a écopé de cette sanction pour avoir frappé un joueur des Mooseheads de Halifax à la tête, vendredi dernier...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer