Plus difficile que prévu

ANALYSE / Lorsque Yanick Jean a fait l'acquisition de quelques éléments dans le... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

ANALYSE / Lorsque Yanick Jean a fait l'acquisition de quelques éléments dans le but clair d'améliorer son équipe, en plus de frapper un grand coup en réussissant à amener German Rubtsov à Chicoutimi, les partisans des Sagueenéens devaient s'attendre à ce que leur équipe passe au deuxième tour des séries éliminatoires une main dans le dos.

Avec une huitième place au classement général, la formation chicoutimienne a rendez-vous avec les Tigres, neuvièmes, qui ont terminé à seulement trois points de leurs rivaux de section. Les Sags devront donc se mettre en marche rapidement sinon ils pourraient avoir droit à une mauvaise surprise.

Les deux équipes se sont affrontées à six reprises au cours de la saison régulière. Les Saguenéens ont eu le dessus à quatre occasions, dont deux en fusillade. Les Sags sont parfaits en trois matchs sur glace du Centre Georges-Vézina, mais leur seule victoire au Colisée Desjardins de Victoriaville a été acquise en tirs de barrage.

La facette où les Saguenéens ont un net avantage, c'est devant le filet. À sa dernière année junior, Julio Billia voudra certainement amener l'équipe qui l'a repêché le plus loin possible en séries. Mine de rien, Billia est toujours à la recherche d'une première ronde gagnée depuis qu'il est à Chicoutimi.

Chez les Tigres, on ignore toujours qui de James Povall ou de Tristan Côté-Cazenave amorcera la série. Povall n'a pas été en mesure de s'imposer comme gardien numéro un depuis l'échange du Chicoutimien Olivier Tremblay à Rouyn-Noranda, tandis que Côté-Cazenave a débuté la saison dans le midget AAA.

À l'attaque, les Tigres affichent des meilleures statistiques que les Chicoutimiens. Ils ont inscrit une trentaine de buts de plus durant la saison et les Goulet, Kosorenkov et Phelan ont affiché une belle constance. Sur la touche en raison d'une commotion cérébrale en début de saison, Pascal Laberge demeure un poison pour les défensives adverses.

Les Sags ne sont pas en reste, même s'ils ont touché la cible 205 fois, bon pour le 15e rang. Depuis la fin de la période des transactions, Nicolas Roy n'est plus seul. Le meilleur marqueur de l'équipe peut compter sur le soutien de Joey Ratelle, des jumeaux Kelly et Kevin Klima et d'un certain German Rubtsov. Si ce dernier est à son poste pour le début de la série, les Sags compteront sur l'un des meilleurs trios de la LHJMQ.

Mercredi à l'entraînement, Rubtsov était toujours absent. Touché au haut du corps, sa blessure ne l'a pas empêché de sauter sur la glace sur une base régulière. Yanick Jean n'est pas inquiet quant à la forme physique de son joueur et il n'hésitera pas à l'envoyer dans la mêlée si jamais les médecins lui donnent le feu vert. Il reste qu'entre patiner en solitaire et disputer un match des séries, alors que l'intensité grimpe de quelques crans, il y a une bonne différence.

L'entraîneur-chef des Sags demeure très prudent lorsque vient le temps de donner des nouvelles sur l'état de santé du Russe. À mon humble avis, les Bleus n'ont toutefois pas besoin de Rubtsov pour battre les Tigres.

La défensive des Saguenéens est plus complète que celle des Victoriavillois. En plus de Frédéric Allard, Olivier Galipeau vient stabiliser la brigade. Acquis des Foreurs de Val-d'Or, le joueur de 19 ans a gagné la Coupe du Président avec les Foreurs en 2014. Ce genre de bagage d'expérience n'est pas à négliger. L'apport de Julien Carignan passe souvent dans l'ombre, mais il demeure difficile de jouer contre le #6.

La défensive des Tigres est menée par le vétéran de 20 ans Tristan Pomerleau, tout juste remis d'une fracture à la mâchoire. Vincent Lanoue est également fiable défensivement, mais la grande glace du Centre Georges-Vézina pourrait donner de sérieux mots de tête aux autres arrières des Tigres.

Derrière le banc, on peut s'attendre à des flammèches. Le pilote Louis Robitaille aime y aller de déclarations savoureuses dans les médias, tandis que Yanick Jean n'a pas peur de répliquer à son homologue. L'émotion sera sans contredit au rendez-vous, mais côté expérience, Yanick Jean a nettement l'avantage. Robitaille en est à une première saison comme entraîneur-chef dans la LHJMQ.

En raison de tous ces éléments, les Saguenéens vont éliminer les Tigres en six parties et passer à la ronde suivante pour la première fois depuis 2012.

La pression n'empêche pas Yanick Jean de dormir

Yanick Jean n'est pas du genre à se préoccuper de l'opinion des autres pour préparer sa troupe. À 48 heures du début de la série face aux Tigres, le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens conserve la même façon de faire.

Plusieurs partisans de l'équipe affirment haut et fort que les Sags doivent absolument passer au tour suivant et que l'inverse serait une catastrophe. Le grand manitou des Bleus n'est pas né de la dernière pluie et a assez d'expérience pour ne pas se laisser déranger par les commentaires des gens.

« Ce que le monde pense et dit, j'en ai rien à foutre, a lancé sans hésitation Yanick Jean après l'entraînement quotidien de son équipe. On se concentre sur nous. »

Jean demeure tout autant stoïque lorsqu'on lui fait part que pour la première fois depuis quelques saisons, les Saguenéens font figure de favoris par certains experts, même si seulement trois points ont séparé les Sags et les Tigres à la fin du calendrier régulier.

« C'est 0-0 avant que ça commence et peu importe les experts mettent quelle équipe gagnante, il faut se préparer en fonction du match #1, a commenté un Jean plutôt avare de commentaires. Il faut avoir la mentalité d'y aller un match à la fois. Gagne ou perd 8-0 ou 4-3 en prolongation, ça vaut seulement pour un match. Tout ce qu'on a à faire, c'est se concentrer sur notre préparation, pas sur ce que les gens disent. »

Rubtsov, au jour le jour

La période officielle de deux semaines d'absence de German Rubtsov est maintenant terminée, mais il n'y a toujours rien de nouveau dans son cas. Le Russe ne s'est pas entraîné en compagnie de ses coéquipiers mercredi et Yanick Jean n'a pu confirmer que le #17 serait sur la glace avec ses coéquipiers jeudi. En ce sens, son absence ne signifierait pas pour autant qu'il serait écarté de l'alignement partant pour le premier match de la série, vendredi.

L'entraîneur-chef a fait savoir que différents médecins s'affairaient à examiner l'état de santé du choix de première ronde des Flyers de Philadelphie au dernier repêchage de la Ligue nationale.

Pointes de plume

• Tous les matchs des Saguenéens en séries seront radiodiffusés à Énergie 94,5, en compagnie de Sébastien Morin à la description. En saison régulière, les amateurs pouvaient suivre leurs favoris à la radio uniquement sur les patinoires adverses. Ce sont d'ailleurs les dernières séries pour Sébastien Morin, qui tire sa révérence à la fin de la saison. On lui souhaite donc de veiller le plus tard possible au printemps...

• Comme c'est la tradition au hockey junior, les joueurs arborent une nouvelle coupe de cheveux. Chez les Sags, la coupe mohawk et le blond sont à l'honneur. Sans vouloir insulter les artistes de l'art capillaire, il y en a pour qui c'est mieux réussi que d'autres. Certains sont effectivement blonds, mais d'autres ont davantage la crinière jaune ou dorée...

• L'entraîneur-chef des Wildcats de Moncton Darren Rumble sera le pilote de la formation canadienne au Championnat mondial des moins de 18 ans, présenté en Slovaquie du 13 au 23 avril. Il sera secondé par Steve Hamilton, des Oil Kings d'Edmonton, et Stéphane Julien, du Phoenix de Sherbrooke...

• Une seule série se met en branle jeudi soir, celle opposant les Voltigeurs de Drummondville à l'Armada de Blainville-Boisbriand. La rencontre sera jouée au Centre d'excellence Sports Rousseau. Vendredi, les sept autres séries débutent à Chicoutimi, Saint John, Rouyn-Noranda, Shawinigan, Charlottetown, Bathurst et Cap-Breton, en plus du deuxième duel Voltigeurs-Armada...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer