Les Sags s'assurent de l'avantage de la glace

Les Sags l'emporte 5 à 3 face aux... (Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve)

Agrandir

Les Sags l'emporte 5 à 3 face aux Rampart de Québec.

Le Soleil, Jean-Marie Villeneuve

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens de Chicoutimi entameront les séries éliminatoires à domicile pour la première fois depuis la saison 2011-12. Les troupes de Yanick Jean ont profité d'une pénalité tardive de quatre minutes pour se sauver avec une victoire de 5 à 3 sur les Remparts de Québec, mercredi au Centre Vidéotron.

Le gain des Sags freine donc à quatre la séquence de défaites à l'étranger et assure au minimum le huitième et dernier rang donnant accès à l'avantage de la glace au premier tour du bal printanier. Combinée à la défaite du Titan d'Acadie-Bathurst, la victoire des Bleus amène la troupe de Yanick Jean à seulement un point du Titan et du sixième rang. Une sixième place au classement final pourrait vouloir dire que les Sags entameraient les séries face à leurs rivaux de la 175 qui sont pratiquement assurés du 11e rang.

L'opposition de la 11e équipe au classement était importante au cours des 20 premières minutes de jeu, si bien que l'engagement s'est soldé par une égalité parfaite de 1 à 1 au chapitre des filets et de neuf lancers de chaque côté. Kelly Klima a trouvé le fond en premier pour les visiteurs alors qu'il s'est pris à deux fois pour percer la défensive et le gardien Evgeny Kiselev d'un lancer du poignet. Les Remparts ont toutefois ramené les équipes à la case départ en égalisant la marque grâce au 4e filet de Shaun Bily en avantage numérique.

La période médiane s'est dessinée comme une copie conforme de la première période alors que les deux formations se sont à nouveau échangé un but et neuf lancers. Une impression que ne partageait pas Yanick Jean.

« Nous sommes déçus de notre deuxième période. Nous n'avons pas joué comme nous le voulions. Québec a mieux patiné, mais nous sommes revenus à notre identité en troisième », évalue le pilote saguenéen. Philippe Kurashev a d'abord lancé les Remparts en avant avant de voir Kelly Klima inscrire son deuxième filet du match avec l'avantage d'un homme.

C'est finalement au troisième vingt que les choses ont déboulé pour les hommes de Yanick Jean. Après avoir vu les locaux s'inscrire au pointage en premier grâce à Mathieu Ayotte, les Bleus ont répliqué avec trois filets sans riposte pour conclure la rencontre avec un gain de 5 à 3. 

C'est Mark Bzowey qui s'est assuré de donner la réplique à Ayotte un peu plus d'une minute après que la troupe de Philippe Boucher ait pris l'avance.

Pénalité de quatre minutes

La porte s'est ouverte pour les Sags en fin de match lorsqu'Andrew Coxhead a écopé de quatre minutes de pénalité pour avoir atteint Joey Ratelle au nez. Les visiteurs ont bourdonné en territoire ennemi avec l'avantage d'un homme si bien que Frédéric Allard y est allé d'un boulet de canon qui a surpris Kiselev qui avait la vue voilée par son défenseur et Nicolas Roy. 

Vincent Tremblay a finalement complété la marque dans un filet désert, assurant la victoire aux siens et offrant une première série avec l'avantage de la glace aux partisans des Bleus depuis 2012.

Les Saguenéens de Chicoutimi compléteront leur saison avec un programme double face au Drakkar de Baie-Comeau qu'ils recevront le 17 mars au Centre Georges-Vézina à 19h30, avant de visiter Baie-Comeau le lendemain dès 16h pour le match final.

Des performances encourageantes

Vivement critiqués à travers le circuit Courteau, les frères Klima ont connu une de leur meilleure rencontre avec le chandail blanc et bleu. « Les frères Klima ont été excellents. C'est de très bon augure pour le reste de la saison et les séries, estime leur entraîneur. À eux deux, ils ont dû diriger 10 ou 11 lancers au filet. »

Satisfait du boulot de ceux qui forment maintenant un trio avec Louis-Philippe Simard, récemment reconverti en attaquant, Jean avait également de bons mots pour quelques-uns de ses troupiers. « Nous avons eu un excellent apport de nos joueurs de soutien. Mark Bzowey nous a marqué un gros but important », a également laissé tomber Jean.

Quelque peu déçu du boulot de son équipe au deuxième vingt, Jean est toutefois satisfait de la façon dont ses joueurs ont répondu en fin de partie. Une réponse qui est attribuable notamment au groupe de meneurs de l'équipe selon l'ancien défenseur des Sags. « Nous avons un solide noyau au niveau du leadership. Nous n'aimions pas comment nous avions joué la deuxième période. On en a parlé, mais les joueurs le savaient et voulaient changer les choses en troisième », a vanté Jean sur le travail en fin de match de ses troupes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer