Yanick Jean espère mieux

L'entraîneur-chef du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien, se... (Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur-chef du Phoenix de Sherbrooke, Stéphane Julien, se méfie de Nicolas Roy.

Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Cette semaine, les Saguenéens espèrent connaître de meilleures sorties sur la route que lors de leur dernier voyage.

Les hommes de Yanick Jean seront à Sherbrooke jeudi et à Blainville-Boisbriand vendredi.

Lors du voyage précédent, ils avaient accordé six buts de façon consécutive à Victoriaville et Gatineau. Tandis que lors de leurs trois derniers matchs, tous à domicile, ils ont ont eu une fiche parfaite, enfilant 16 buts contre cinq.

« À la maison, on joue tout le temps comme ça. Sur la route, après avoir joué sur notre glace, on a quelques difficultés. La différence, c'est la grandeur de la glace. On pense qu'on a de l'espace, mais on en a moins », a répondu l'entraîneur-chef des Bleus, à savoir pour quelle raison les Saguenéens avaient connu deux fins de semaine diamétralement opposées.

Les chiffres parlent

Ainsi, selon Yanick Jean, les Sags ont moins de succès sur les glaces adverses. C'est bel et bien le cas si on regarde la fiche pour la saison au complet. À domicile, Chicoutimi a récolté 45 points en 32 matchs, pour un pourcentage d'efficacité de ,703. Sur la route, ils ont amassé 29 points en 30 matchs, pour une fiche de ,483.

Toutefois, la situation a bien évolué depuis que les Saguenéens peuvent compter sur leur alignement complet, soit depuis la venue du Russe German Rubtsov le 19 janvier. Depuis, ils ont obtenu 11 points sur une possibilité de 18 sur la route (5-3-1, ,611). Lors de la même période, ils n'ont subi que deux revers en dix matchs à domicile (8-2, ,800).

Au total, depuis l'addition de Rubtsov, ils ont une fiche de 13-5-1 pour un pourcentage d'efficacité de ,710. La seule séquence négative fut le passage à vide lors de l'absence pour cinq matchs de Joey Ratelle à la suite de sa suspension (1-4, 0,200). C'est donc dire que depuis le 19 janvier, lorsque Ratelle est de l'alignement, les Sags ont une fiche incroyable de 12 victoires, une défaite et un match perdu en fusillade.

Pour se préparer, l'entraînement s'est déroulé sur la glace du Pavillon de l'agriculture, qui est de même dimension que celle des adversaires des Sags.

Sherbrooke se méfie de Roy

L'entraîneur-chef du Phoenix de Sherbrooke se méfie beaucoup de Nicolas Roy, même si le capitaine des Saguenéens n'a pas connu beaucoup de succès cette saison face aux Estriens.

« Le numéro 55 peut faire beaucoup de dommages, l'avantage numérique aussi. Notre mot d'ordre va être la discipline », a raconté Stéphane Julien.

En trois matchs cette saison face au Phoenix, Nicolas Roy a récolté seulement deux passes, lui qui a amassé 72 points en 47 matchs.

Stéphane Julien a accordé un entretien téléphonique au Quotidien alors qu'il assistait au match entre les Cataractes et les Voltigeurs à Drummondville. Il voyait évoluer Shawinigan pour un second match consécutif alors que son club a vaincu les Mauriciens, 5-4 en prolongation sur la route, dimanche. « On a vraiment bien parti le match et on a joué du hockey désespéré. Même si on perdait par un but, on n'a pas abandonné. Dernièrement, on joue du bon hockey même si on avait perdu les trois matchs avant », a-t-il poursuivi.

Le Phoenix lutte présentement pour une place en séries et ils doivent absolument remporter plusieurs matchs d'ici la fin de la saison. Ils se trouvent à trois points de l'Océanic au 16e rang, le dernier échelon qui permet de participer aux séries. « Ce sera un match difficile. C'est une équipe qui se bat pour sa survie pour participer aux séries éliminatoires. Des deux points faciles, il n'y en a pas beaucoup », a prévenu son homologue chez les Saguenéens, Yanick Jean.

Cinquième saison

Même s'il ne s'occupe pas du côté administration, Stéphane Julien reconnaît que les propriétaires aimeraient bien que son club participe à la danse du printemps. « Mais de mon côté, les séries c'est important pour nos jeunes, pour aller chercher du millage. C'est la cinquième saison du Phoenix et l'an passé ça devait être une grosse année, mais ça a été difficile. On n'a pas vraiment recommencé un cycle, mais notre moyenne d'âge est de 17 ans et demi », a mentionné l'entraîneur-chef. Sherbrooke parlera deux fois en première ronde du prochain repêchage.

Pointes de plumes

• Le Russe German Rubtsov était de nouveau absent lors de l'entraînement mercredi matin. « Il avait une journée de physiothérapie. On lui a donné une journée de congé. Il ne s'était pas habitué à une telle charge de travail lors de sa première moitié de saison », a indiqué Yanick Jean, sans vouloir spécifier si une blessure en particulier requérait ces soins. Depuis son arrivée, il avait d'abord subi une blessure au genou qui s'était avérée moins sévère que prévu. Il s'est par la suite absenté en raison d'une blessure au haut du corps. Il devrait prendre part au match contre Sherbrooke...

• Les Sea Dogs de Saint John ont atteint le premier rang du Top-10 de la Ligue canadienne de hockey. Les Islanders de Charlottetown sont passés du 8e au 6e rang et les Huskies de Rouyn-Noranda font leur entrée dans le classement au 9e échelon. Les Cataractes de Claude Bouchard, qui venaient de perdre quatre matchs consécutifs, ont disparu du classement. Ils ont cependant gagné contre Drummondville mercredi soir...

• Il n'y aura pas de matchs de la Série Canada-Russie la saison prochaine au Québec. Les deux matchs de la portion LHJMQ seront disputés les 14 et 16 novembre à Charlottetown et Moncton...

• Dominique Ducharme sera de retour à la tête d'Équipe Canada junior pour le prochain Championnat mondial. La dernière édition s'est conclue avec une médaille d'argent sur une tristement célèbre séance de tirs de barrage face aux Américains..




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer