Pas faciles à dompter, les Sags

Brendan Hamelin a récolté la première étoile du... (Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Brendan Hamelin a récolté la première étoile du match avec deux buts.

Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Saguenéens de Chicoutimi ont pris un peu plus de deux périodes avant de prendre leur envol samedi, mais ils ont tout de même pris la mesure des Wildcats de Moncton au compte de 6 à 2 devant 2625 partisans au centre Georges-Vézina.

Kevin Klima a marqué une fois, tandis qu'Olivier... (Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 1.0

Agrandir

Kevin Klima a marqué une fois, tandis qu'Olivier Galipeau a récolté deux passes.

Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Après une victoire convaincante de 6-0 sur les Remparts la veille, les Saguenéens ont dû puiser dans leurs ressources pour venir à pour des Wildcats et de leur gardien Dominik Tmej. Solide pour les visiteurs en début de rencontre, Tmej a donné une véritable chance à son équipe jusqu'en troisième période en repoussant les nombreuses attaque des Bleus, si bien que la marque n'était que de 2 à 1 pour les locaux, malgré une nette domination au chapitre des lancers de la part des Saguenéens.

À défaut de jouer une mauvaise rencontre lors des 40 premières minutes, les ouailles de Yanick Jean ont dominé toutes les facettes du jeu, mais n'ont simplement pas pu acheter plus de deux buts malgré des attaques répétées et de longues présences en zone offensive grâce au brio de Tmej.

Un bon départ

Les Sags avaient rapidement pris l'initiative dans le match en s'installant dans le territoire ennemi pour de longues minutes en première période. Les jumeaux Klima ont profité de ces longs instants pour faire mal à leur ancienne formation lorsque Kevin a trompé la vigilance de Tmej d'un lancer des poignets qui a tout juste échappé au cerbère visiteur. Son frère Kelly s'est fait complice de son jumeau sur la séquence. Malgré la nette domination des troupiers de Yanick Jean, les deux formations ont retraité au vestiaire avec une marque égale à un but alors que Duncan MacIntyre a créé l'égalité avec d'un lancer du revers qui a échappé à Julio Billia en tout fin d'engagement.

Les locaux ont été moins convaincants au second tiers, mais on tout de même trouvé moyen de rentrer au vestiaire avec une priorité d'un but. C'est Brendan Hamelin qui a relancé les siens en avant après un peu plus de cinq minutes d'écouler au deuxième tiers d'un tir des poignets qui a trouvé le fond du filet malgré un arrêt partiel de Tmej qui a paru chancelant sur la séquence.

Après un une deuxième période plus difficile, il était important pour l'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, et pour son équipe d'aller marquer un troisième but rapidement en troisième. « Même à 2 à 1, de l'autre côté ils travaillaient encore. C'est le genre d'équipe qui s'accroche quand le pointage est serré. Nous nous sommes dit d'aller chercher le prochain, mais de le faire en restant à travers de ce qu'on a à faire. »

Tmej a flanché

Solide après 40 minutes de jeu, Tmej s'est toutefois écroulé en troisième période accordant quatre buts sur neuf lancers aux Saguenéens. Après avoir tenu le fort en désavantage numérique les Sags se sont mis en marche et ont profité d'un regain d'énergie pour s'inscrire rapidement à la marque à deux reprises sur des filets de Frédéric Allard et de Julien Carignan. Carignan a joué de chance sur son filet alors que le défenseur des Wildcats a dégagé la rondelle directement sur le patin de son coéquipier avant de rebondir dans le filet de Tmej.

Brendan Hamelin a planté le dernier clou dans le cercueil des visiteurs en fin de période en inscrivant son deuxième filet du match pour porter la marque à 5 à 1.

Charles Taillon a eu beau profiter d'une attaque massive en fin de match, mais le mal était fait pour Moncton qui s'avoue vaincu pour une 26e reprise lors des 27 dernières rencontres. Kelly Klima finalement complété la marque finale de 6 à 2 en trompant le gardien adverse d'un tir des poignets depuis la ligne bleue.

Les Klima du bon côté

Échangé des Wildcats aux Saguenéens lors de la dernière période des transactions de la LHJMQ, Kevin Klima a avoué être très heureux de se retrouver dans le vestiaire des Chicoutimiens plutôt que dans celui de Moncton. «C'est évident que je préfère être ici présentement plutôt qu'à Moncton. On a une bonne équipe et on rentrera bientôt en séries. De leur côté, la fin de saison arrive rapidement», s'est exprimé le numéro 34 des Bleus.

En point de presse après la rencontre, Yanick Jean s'est dit satisfait de la soirée de travail des jumeaux Klima et estime que leur performance face aux Wildcats leur retirera un poids sur les épaules. Une vision que partage l'auteur d'un but et une passe dans la rencontre. «C'est évident que ça fait du bien de produire. C'est un petit poids en moins, mais il faut continuer de travailler chaque soir», d'évaluer Kevin Klima.

«C'est évident que ça fait du bien de produire. C'est un petit poids en moins.»

Kevin Klima

Yanick Jean s'est également réjoui de la rotation qu'il a pu faire avec ses trios tout au long de la soirée. «Le défi quand on joue des équipes comme ça, c'est que certains pourraient vouloir gonfler leurs statistiques, mais je suis satisfait du niveau de maturité que nous avons démontré. Nous avons fait jouer nos quatre trios. En aucun temps on a eu à faire des ajustements. On voulait que tout le monde puisse jouer dans différentes situations à cinq contre cinq», a expliqué Jean.

Une progression normale pour les Wildcats

Le pilote des Wildcats, Darren Rumble, était plutôt satisfait de ses ouailles après la rencontre. «Nous avons 12 joueurs de 17 ans. La situation leur permet de voir beaucoup de temps de jeu. Ce soir on était dans le coup jusqu'au troisième but de Chicoutimi et nous pensions vraiment que c'était notre soirée», a-t-il évalué.

50 buts à 21 durant la séquence: 10-0 avec le #11

Pour les Saguenéens, il s'agit d'une dixième victoire en autant de départs avec Joey Ratelle dans l'alignement.

Une situation qu'explique très bien l'entraîneur-chef. «Joey c'est un gars qui prend rarement une présence de congé. Il a beaucoup de caractère. Quand les joueurs voient un joueur de 20 ans se donner comme ça, ça a un effet d'entraînement», a laissé tomber Yanick Jean au sujet de l'ancien des Voltigeurs de Drummondville.

Les Saguenéens affichent un ratio de 50 buts pour contre seulement 21 filets alloués durant cette séquence.

Les deux prochaines rencontres de Bleus se feront sur les patinoires adverses alors qu'ils rendront visite coup sur coup au Phoenix de Sherbrooke et à l'Armada de Blainville-Boisbriand.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer