La filière russe des Sags

Dmitry Zhukenov... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Dmitry Zhukenov

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Les spectateurs qui ont assisté au match de mardi contre les Cataractes ont eu droit à toute une démonstration de contrôle de rondelle alors que les deux Russes des Saguenéens ont marqué des buts dignes de leur héritage.

Reconnue historiquement comme une nation qui produit des grands manieurs de rondelles, la Russie compte deux porte-couleurs explosifs chez les Sags.

« C'est important en Russie. Quand nous sommes jeunes, nous avons beaucoup d'entraînement sur le maniement de la rondelle. Nous nous exerçons beaucoup avec la rondelle et des balles », a raconté dans un excellent anglais, Dmitry Zhukenov. 

Le #27 en est à sa deuxième saison à Saguenay. Arrivé l'an dernier sans trop parler anglais, son acclimatation à l'Amérique du Nord est bien évidente. Il faut savoir que les entraînements des Sags se déroulent en anglais. « Sur la glace, c'est plus facile. Quand les entraîneurs nous expliquent les exercices, ils nous les montrent sur le tableau. On apprend rapidement les termes de hockey », a expliqué le jeune homme.

Zhukenov a pris sous son aile le prodige russe, German Rubtsov. Il lui servait notamment d'interprète lors de l'entrevue avec Le Quotidien. « C'est beaucoup mieux d'être deux Russes. Je peux parler en russe avec un ami. Et sur la glace nous pouvons faire des stratégies russes. On essaie de trouver des choses nouvelles à faire sur la glace. Nous sommes des amis et je le connaissais déjà en Russie », a poursuivi l'espoir des Canucks de Vancouver, sélectionné en 4e ronde en 2015. Les deux jouent sur deux trios différents, mais évoluent ensemble sur la première unité d'avantage numérique.

Rubtsov efficace

Un peu gêné à côté de son coéquipier, German Rubtsov est un homme de peu de mots, même dans sa langue natale. C'est sur la glace qu'il s'exprime. Et c'est ce qu'il a fait en marquant un but digne des jeux de la semaine dans la grande ligue, mardi soir. « Il essayait simplement de marquer. Il n'essayait pas de faire un jeu malade (sick play) », a indiqué l'espoir des Flyers, par l'entremise de son ami.

Arrivé à Chicoutimi à la suite de bien des tractations, le choix de première ronde de Philadelphie en 2016 (22e au total) s'est tout de suite mis à produire. Selon un calcul maison du Quotidien, il présente la 9e meilleure moyenne de points par match parmi les 200 meilleurs marqueurs de la LHJMQ. Il compte 20 points en 14 matchs, pour une moyenne de 1,43. Il est notamment devancé par Filip Chlapik (1,75), Daniel Sprong (1,68), Nico Hischier (1,65), Tyler Boland (1,61) et Nicolas Roy (1,58) qui occupent les cinq premiers rangs. Dmitry Zhukenov fait également bonne figure avec à peine moins d'un point par match, avec 55 points en 56. « Sa saison se déroule bien. Il aime faire partie des Saguenéens » , a ajouté Dmitry Zhukenov.

Les deux Russes évoluent dans un milieu de hockey en anglais, le tout dans une ville francophone. « C'est OK pour Rubtsov, il comprend. Il apprend l'anglais. Il peut parler russe avec les frères Klima (nés aux États-Unis d'un père tchèque). Ils sont assez bons en russe. Il y a Joey Ratelle aussi qui a appris quelques mots à Drummondville », a enchaîné Zhukenov en riant un peu, lui qui a un cours de français par semaine. Les deux joueurs étaient bien heureux de la victoire acquise contre Shawinigan, « une des meilleures de la ligue », selon Zhukenov. Ils ont maintenant hâte aux séries éliminatoires. « C'est la meilleure partie de la saison. C'est comme le dessert », a conclu le plus vieux des deux.

German Rubtsov... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

German Rubtsov

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Moyenne de points par match

1. Filip Chapik (Cha) 1,75

2. Daniel Sprong (Cha) 1,68

3. Nico Hischier (Hal) 1,65

4. Tyler Boland (Rim) 1,61

5. Nicolas Roy (Chi) 1,58

6. Vitalii Abramov (Gat) 1,56

7. Giovanni Fiore (Cap) 1,49

8. *Antoine Dufort-Plante (Bac) 1,47

9. German Rubtsov (Chi) 1,43

* Acquis de l'Océanic, il ne s'est jamais rapporté au Drakkar

Pointes de plume

• Avec Joey Ratelle dans l'alignement, les Saguenéens ont remporté un huitième match consécutif. Au cours de cette séquence, ils ont marqué 36 buts contre 15 pour l'adversaire. En son absence, ils ont gagné un seul match en cinq, marquant 11 fois contre 23 pour leurs rivaux...

• Atteint par un tir lors de l'avantage numérique qui a mené au 3e but des Cataractes la veille, Zachary Lavigne était absent de la séance d'entraînement mercredi. Cependant, Yanick Jean a affirmé après la séance qu'il bénéficiait d'un simple congé de glace...

• Kevin Klima a participé à l'entraînement complet. Toujours au coeur de son protocole de retour au jeu à la suite d'une commotion cérébrale, le frère de l'autre portait un chandail jaune indiquant à ses coéquipiers qu'il ne pouvait recevoir de contact. Jeudi, il devrait participer à l'entraînement avec contact. La situation sera alors réévaluée après la séance, tout dépendant de sa réaction...

• Peu de changements significatifs au classement du Top-10 de la Ligue canadienne de hockey. Les Sea Dogs conservent leur troisième rang au Canada. Charlottetown (8e) et Shawinigan (10e) sont les deux autres clubs de la LHJMQ... Pascal Girard




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer