Sags: encore du travail à faire

Yanick Jean souhaite que l'équipe continue d'améliorer son... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Yanick Jean souhaite que l'équipe continue d'améliorer son travail, principalement en territoire défensif.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Une bonne performance à Shawinigan, vendredi, et une victoire par blanchissage face aux Olympiques de Gatineau, dimanche, n'aveuglent les hommes de hockey des Saguenéens de Chicoutimi. Ils savent très bien qu'ils ont encore du travail à faire avant d'avoir devant eux une équipe parfaitement à leur goût.

Il y a deux semaines, Yanick Jean a avancé qu'une équipe comme les Saguenéens qui a apporté plusieurs changements à sa formation via les transactions a habituellement besoin d'un bon mois pour remettre toutes les pièces en place. Il n'a pas changé d'avis. Il souhaite principalement que l'équipe améliore son travail en territoire défensif. Dimanche, les Olympiques ont obtenu un peu trop de bonnes chances à proximité de Julio Billia au goût de l'entraîneur chicoutimien.

« Nous ne sommes pas endormis par la victoire, assure Yanick Jean. Pas du tout. Défensivement, nous avons donné trop de chances de marquer. Nous avons donné beaucoup d'espace à l'adversaire et commis beaucoup de revirements. Notre gestion de la rondelle doit être meilleure. Nous devons faire attention à l'espace entre nos défenseurs et les attaquants adverses. »

Pour illustrer son propos, Yanick Jean a donné l'exemple de Vitalii Abramov. Après la rencontre de dimanche, il a signalé que son équipe a bien contré le rapide attaquant des Olympiques en ne lui donnant pas souvent la chance de prendre de la vitesse en zone neutre. En revanche, Abramov a quand même souvent trouvé assez d'espace pour manoeuvrer dans le territoire des Saguenéens

« Mais c'était quand même mieux qu'à notre dernier match contre eux, rappelle Yanick Jean. La dernière fois, il prenait la rondelle et il la montait d'un bout à l'autre de la patinoire. Il lançait la rondelle sur les bandes et il allait la chercher tout seul. C'était effrayant. Dimanche, nous ne l'avons pas laissé décoller.

« Il est certain que si le pointage avait été de 2-1, les Olympiques n'auraient pas joué de la même façon. Ils ont joué « all in », ce qui nous a donné beaucoup de chances de marquer de qualité. Nous avons eu des échappées. Nous n'avons pas donné ça, mais nous avons donné beaucoup de chances proches du filet. Pas nécessairement dans l'enclave, mais sur le bord de l'enclave ou à proximité des poteaux. Il y a des choses que nous devons mieux faire défensivement. »

Yanick Jean souhaite aussi une meilleure transition entre les défenseurs et les attaquants. Il espère voir ses arrières faire de meilleurs choix et, s'il le faut, utiliser la rampe lorsque la situation le demande.

« Il faut que nos défenseurs remettent la rondelle plus rapidement à nos attaquants, précise-t-il. Ce n'est pas obligé d'être un jeu parfait. Ils peuvent utiliser la baie vitrée ou mettre la rondelle sur la rampe. Ils doivent laisser nos attaquants s'organiser avec ça. Quand nos attaquants sont décollés, il faut leur donner la rondelle au lieu de laisser l'équipe adverse s'organiser »

Cette simple sortie de zone par la rampe ou la baie vitrée, les Saguenéens l'ont pratiquée pendant plusieurs minutes, mardi dernier, et ils ont répété l'exercice lundi matin.

« C'est un jeu trop simple, avance le pilote des Saguenéens. Cette situation se présente tout le temps depuis le début de la saison. Nous l'avons bien fait pendant trois matchs cette année, et c'était lors de notre premier voyage dans les Maritimes, avant Noël. (Frédéric) Allard, (Keenan) MacIsaac, (Jérémy) Groleau et (Louis-Philippe) Simard ne jouaient pas. Nous n'avions que trois défenseurs réguliers en uniforme. Nous avions trois joueurs affiliés à la défense. Nos défenseurs se sont assurés d'envoyer la rondelle en zone neutre et nous avons gagné les trois matchs. »

Pointes de plume

• Julio Billia a eu droit à la troisième étoile de la semaine dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec, lundi. En deux matchs, le vétéran gardien des Saguenéens n'a accordé que deux buts. Vendredi, il a aidé son équipe à ajouter un point au classement lors d'une défaite de 3-2 en fusillade face aux Cataractes de Shawinigan. Dimanche, il a repoussé 34 lancers pour blanchir les Olympiques de Gatineau 4-0. Il s'agissait de sa dixième victoire de la saison et de sa 75e en carrière dans la LHJMQ en saison régulière...

• Un ancien des Saguenéens a trouvé une place parmi les vedettes de la semaine. David Noël a hérité la deuxième étoile grâce à une récolte de cinq points en deux parties. Le défenseur de 17 ans s'est illustré samedi en marquant trois fois contre l'Armada de Blainville-Boisbriand, ce qui a égalé le record de la LHJMQ pour le plus de buts en un match par un défenseur recrue. Il domine tous les défenseurs recrues du circuit avec sept buts. Pendant la période des Fêtes, Noël a fait partie de la transaction qui a fait passer Olivier Galipeau des Foreurs de Val-d'Or aux Saguenéens...

• Notons que la première étoile de la semaine a été attribuée à Tyler Boland, de l'Océanic de Rimouski. Il a mené son équipe à trois victoires consécutives en amassant trois buts et neuf passes...

• Les Saguenéens rendront visite aux Voltigeurs de Drummondville, mardi. Il ne faut pas anticiper de changements majeurs à la formation chicoutimienne pour l'occasion. Billia prendra de nouveau place devant le filet alors que Samuel Houde devrait remplacer Mathieu Desgagnés...

• Selon leur entraîneur, les deux joueurs toujours sur la liste des blessés, Zachary Lavigne et Brendan Hamelin, ne sont pas très loin d'un retour au jeu, mais ça ne se fera pas contre les Voltigeurs...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer