Les Frères Klima à Chicoutimi pour gagner

Kevin et Kelly Klima disputeront un premier match... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Kevin et Kelly Klima disputeront un premier match dans l'uniforme des Saguenéens, mercredi soir, face à l'Océanic à Rimouski.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Non sans avoir été ralentis par la tempête qui a frappé le Québec et l'achalandage monstre dans les aéroports, les frères Kelly et Kevin Klima sont finalement débarqués à Chicoutimi en fin d'après-midi mardi, juste à temps pour participer à la fin de la séance d'entraînement des Saguenéens en compagnie de leurs nouveaux coéquipiers.

Partis de Detroit lundi, l'annulation de leur vol les a forcés à passer la nuit dans un hôtel de Montréal, après plus heures passées à l'aéroport. Les jumeaux ont sauté sur la glace du centre Georges-Vézina une trentaine de minutes après tout le monde, histoire de se délier les jambes après le long congé de Noël. Rappelons que le duo a été acquis des Wildcats de Moncton à l'ouverture de la période des échanges, en retour de Julien Tessier et de sélections de premier et quatrième tours au prochain repêchage.

«Nous sommes vraiment excités d'être ici, a lancé Kelly Klima d'un calme pourtant plus qu'Olympien, ajoutant qu'il n'avait eu aucun indice quant à sa future destination.

«Nous avions entendu beaucoup de rumeurs quant à la possibilité que nous soyons échangés, mais sans plus», a-t-il précisé, sous le regard approbateur de son frère.

Au point de vue des statistiques, Kelly Klima est le plus productif des deux. Il totalise 32 points, dont 14 buts, en 31 matchs, tandis que Kevin a enfilé l'aiguille à quatre reprises en plus d'ajouter 18 passes à sa fiche.

«Nous jouons différemment», a réagi Kevin, avant que Kelly mentionne que son frangin était davantage le passeur de la famille.

Les fils de l'ancien joueur de la Ligue nationale Petr Klima sont heureux de se retrouver à Chicoutimi, d'autant plus qu'ils vont pouvoir exploiter leur vitesse sur la glace olympique du centre Georges-Vézina. Les hockeyeurs de 19 ans se décrivent comme des joueurs qui aiment créer de l'attaque à l'aide d'une transition rapide entre le territoire défensif et la zone ennemie.

«On s'attend à bien jouer d'ici la fin de la saison et aider l'équipe à bien se positionner au classement en vue des séries, a fait savoir Kelly Klima. On veut se rendre le plus loin possible. C'est notre année de 19 ans et on espère remporter un championnat.»

Depuis le début de leur carrière, Kelly et Kevin Klima, qui sont d'allure plutôt réservée, ont toujours joué ensemble. Le directeur général et entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean, n'entend pas briser la tendance.

«On va leur laisser le temps de s'acclimater à leur nouvel environnement et va tenter des expériences avec différents joueurs», a-t-il souligné. À l'entraînement mardi, Dmitry Zhukenov jouait en compagnie des deux Américains. Les trois joueurs seront réunis sur un même trio mercredi soir à Rimouski pour le match face à l'Océanic.

L'importance de la concentration

Pour la première fois en dix jours, les Saguenéens se retrouveront en situation de match, mercredi soir à Rimouski, lors d'un affrontement face à l'Océanic. La dernière rencontre du calendrier régulier remonte au 17 décembre, lorsque les Chicoutimiens ont mis fin à une vilaine séquence de sept défaites en venant à bout du Drakkar de Baie-Comeau.

Si certains joueurs risquent d'avoir encore la tête aux soupers en famille et aux cadeaux de Noël, Yanick Jean va veiller à ce que la concentration ne fasse pas défaut pour ce retour au boulot.

D'autant plus que les trois prochains matchs sont contre des adversaires de division. Après le duel à Rimouski mercredi, les Sags reçoivent les Tigres de Victoriaville vendredi, avant d'être les hôtes de l'Océanic samedi, dès 14h au centre Georges-Vézina.

«Ces matchs se gagnent vraiment avec le mental, a soutenu Jean. Quand tu mets l'accent sur les bonnes choses et sur le moment présent, ça fait une différence. Après un long congé, c'est impossible d'être à 100% physiquement. C'est mentalement que c'est important d'être concentré. Ça prend également de la maturité.»

Avant de quitter pour le congé de Noël, les joueurs des Saguenéens venaient de traverser une séquence de 12 matchs en 22 soirs. Le repos a donc pris une signification encore plus grande.

«C'était important de se reposer, autant le corps que la tête», a convenu le coach en chef des Bleus.

Frédéric Allard et son «cadeau» d'anniversaire.... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

Frédéric Allard et son «cadeau» d'anniversaire.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Pointe de plumes

  • Kevin Klima portera le #34, le même numéro qu'il arborait avec les Wildcats de Moncton, tandis que Kelly a choisi le #60. Il portait le #6 à Moncton mais ce numéro est déjà utilisé par le vétéran Julien Carignan...

  • C'est Julio Billia qui sera le gardien de but partant face à l'Océanic mercredi. Il est déjà convenu que le défenseur Simon Monette et l'attaquant Daniil Sokolka regarderont le match de la passerelle. Un autre attaquant sera retranché avant le début de la partie. Lorsque Nicolas Roy reviendra du Championnat mondial de hockey junior, Yanick Jean aura 15 attaquants à sa disposition...

  • Frédéric Allard célébrait son 19e anniversaire de naissance mardi. Il a eu droit à la traditionnelle tarte à la crème de barbe, gracieuseté de Xavier Potvin. Heureusement pour Allard, son casque a absorbé la majeure partie des dommages...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer