Sags: une bien mauvaise habitude

Yaroslav Alexeyev a marqué deux buts en fin... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Yaroslav Alexeyev a marqué deux buts en fin de deuxième période face aux Sags.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Que se passe-t-il avec les Saguenéens? Pour un troisième match de suite au centre Georges-Vézina, ils ont offert une performance bien tiède à leurs partisans pour s'incliner une troisième fois, 5-3, devant le Phoenix de Sherbrooke.

Les éléments étaient pourtant en place pour que les Chicoutimiens mettent en banque les deux points. Les visiteurs, qui avaient été blanchis la veille à Baie-Comeau, sont débarqués au Saguenay avec sept blessés, dont les deux gardiens. Malgré les circonstances avantageuses, les locaux ont encore débuté bien timidement, ce qui devient une bien mauvaise habitude. Ce qui devait arriver arriva... Bien posté lors d'un avantage numérique, Hugo Roy a glissé la rondelle entre les jambières de Julio Billia pour son 18e but de la saison. Pour le reste de l'engagement, les chances ont été rares de part et d'autre, les Sags éprouvant beaucoup de difficulté à s'établir en territoire adverse.

Les régionaux ont beaucoup mieux fait par la suite. Le faible tir de Frédéric Allard a glissé tout doucement derrière le gardien Brendan Cregan et la ligne rouge, mais Yaroslav Alexeyev a marqué deux fois avant la fin de la deuxième. Sur le second, il a fait une superbe manoeuvre individuelle avant de déculotter Julio Billia. En troisième, sur un autre avantage numérique, Julien Pelletier a donné une priorité de trois buts aux visiteurs, mais les Sags n'avaient pas dit leur dernier mot.

Ils ont redoublé d'ardeur et les résultats ont suivi. Jake Smith a profité d'une erreur de concentration pour envoyer la rondelle dans la lucarne et moins de trois minutes plus tard, Jérémy Groleau a inscrit son premier de la saison d'un bon tir pour vraiment remettre les siens dans la rencontre. Le Phoenix a tenu le coup dans les dix dernières minutes et Nicolas Roy, celui du Phoenix, a confirmé la victoire dans un filet désert sur un dégagement.

Dans les trois rencontres, trois défaites, face aux Mooseheads, au Drakkar et au Phoenix, une constante ressort alors que les Sags ont permis le premier but dans tous les cas, après des débuts de rencontre difficiles.

«Présentement, on a de la difficulté à être dans le moment présent, avouait Jean-François Jolin dans son point de presse. Ce dernier remplaçait l'entraîneur-chef Yanick Jean, qui se trouve à Gatineau pour le Challenge midget AAA.

«Depuis quelque temps, on regarde peut-être un peu trop contre qui on joue, où on est au classement. Ça fait qu'on a plus de difficulté à amorcer nos matchs avec l'intensité qu'on a démontrée lors des deux dernières périodes et surtout lors de la troisième», de confier Jolin, rappelant qu'il n'y avait pas de match facile avec la parité cette saison dans la LHJMQ.

«On se bat nous-mêmes parce que la préparation ou l'état d'esprit n'est pas le bon. Ce n'est pas une question de chance ou de malchance, on est vraiment responsables de ça. On se doit d'y remédier au plus vite», de confier Jean-François Jolin, estimant que le sentiment d'urgence fait défaut depuis quelques rencontres.

«On a monté au classement et on a oublié ce qui nous a amenés là. C'est aussi simple que ça, a-t-il convenu. On sait ce qu'on doit faire, mais ça nous prend du temps. On dirait qu'on panique. On se cogne le nez dans le mur et on dirait que ça nous prend du temps avant qu'on se relève. Il faut le faire tout de suite.»

Sur le premier but en avantage numérique, l'entraîneur par intérim n'en voulait pas trop à ses troupiers, mais sur le deuxième, il avait à l'esprit les deux dégagements ratés après une mise en jeu gagnée par Nicolas Roy.

«Les gars qui étaient sur la glace, c'est dans leur mandat. Ils sont supposés de le faire», de souligner Jolin.

Le Phoenix a mis fin à une vilaine séquence

Le Phoenix de Sherbrooke a mis fin à une séquence de dix défaites de suite sur les patinoires adverses mercredi soir, au centre Georges-Vézina. Les Sherbrookois l'ont fait dans des circonstances difficiles.

Leur dernière victoire sur la route remontait à la mi-octobre. Déjà amochés, Jack Kilgour et Julien Bahl étaient tombés au combat la veille lors de la défaite à Baie-Comeau. «C'est de même depuis le début de la saison. Tous les matchs, on rappelle des joueurs affiliés. Ce n'est pas une situation facile, mais il faut vivre avec. J'espère que cette victoire va nous donner confiance pour la fin de semaine», espérait l'entraîneur-chef Stéphane Julien.

Rappelé d'urgence en raison des blessures aux gardiens réguliers Evan Fitzpatrick et Justin Blanchette, tous deux sur le carreau avec une commotion cérébrale, Ryan Cregan a été très solide à son premier départ dans la LHJMQ, repoussant 29 rondelles, dont plusieurs dans les dernières minutes. «Je l'ai connu en fin de semaine dernière. C'est un passionné. Il n'avait pas l'air nerveux devant le filet», a noté l'entraîneur du Phoenix, n'attendant pas le retour de ses deux gardiens avant les Fêtes.

«On était dans un creux depuis un bon deux semaines. On est bien sortis. Notre avantage numérique, qui éprouvait de la difficulté dans les derniers matchs, a produit. Le premier but nous a donné confiance et ça s'est poursuivi le reste du match», a-t-il repris, soulignant la discipline des siens qui n'ont pas permis aux Sags de déployer leur attaque massive.

«C'était dans le plan de match. C'est comme ça qu'ils nous ont battus la dernière fois à Sherbrooke. On voulait éviter le banc de pénalités et ne pas leur donner de chances en supériorité numérique et les gars ont bien respecté la consigne», de souligner Stéphane Julien qui avait quand même sur le coeur le deuxième but des Sags, marqué par Jake Smith.

«On avait le contrôle du match jusqu'à ce qu'un de nos défenseurs remette la rondelle directement sur la palette d'un adversaire. Le gars tape sur la palette et on lui remet directement sur la palette. Ça leur a donné du rythme pour revenir dans le match», d'indiquer Stéphane Julien.

Pointes de plume

• En plus du défenseur Alexander Krief, le Phoenix compte dans ses rangs un autre ancien des Sags avec l'attaquant Patrice Demuy. Le joueur de 19 ans affiche une récolte de cinq points, dont trois buts, en 28 rencontres. Pour sa part, Krief a disputé tous les matchs des siens, sauf un seul, amassant cinq passes. Son différentiel de -15 n'est toutefois pas très reluisant...

• Le frère de l'ancien des Sags Jérémy Grégoire, Thomas, est en pleine éclosion à sa deuxième saison dans la LHJMQ. Il a déjà amassé 37 points, dont 32 passes, en seulement 30 parties. Choix de première ronde du Phoenix, le défenseur natif de Sherbrooke a déjà largement dépassé sa production de 15 points de l'année dernière. Il montre cependant le pire différentiel de l'équipe à -16...

• En raison de l'absence de l'entraîneur-chef Yanick Jean, qui assiste au Challenge midget AAA, le responsable de la vidéo, Sébastien Dion, prenait place derrière le banc des Sags...

• Avant la rencontre, l'attaquant Nicolas Roy et le défenseur Julien Carignan ont reçu les honneurs offensif et défensif SFL du mois de novembre. En seulement neuf rencontres, Roy a obtenu 19 points, touchant la cible à huit occasions. Carignan a récolté trois points, mais a maintenu un excellent différentiel de +7 au cours du mois...

• La séquence de 11 matchs de suite avec au moins un point à domicile de Samuel Girard a pris fin hier, dans une défaite des Cataractes 3-2 devant les Islanders de Charlottetown. Le défenseur robervalois a également été envoyé aux douches plus rapidement que prévu avec cinq minutes à faire au match, après avoir engueulé l'officiel qui n'a pas sévi quelques instants plus tôt sur un geste à son endroit...

• Après avoir débuté la rencontre sur le quatrième trio, Ryan Verbeek a retrouvé Nicolas Roy à compter de la deuxième période. Les deux joueurs ont obtenu leur part de chances, sans réussir à faire bouger les cordages. Vincent Lapalme a fait le chemin inverse et a vraiment fait du bon travail par la suite, amassant deux passes...

Partager

À lire aussi

  • Sursaut d'énergie à Chicoutimi

    Phoenix

    Sursaut d'énergie à Chicoutimi

    Que se passe-t-il avec les Saguenéens? Pour un troisième match de suite au centre Georges-Vézina, ils ont offert une performance bien tiède à leurs... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer