Trois buts pour Nicolas Roy dans un festival offensif

La recrue Mathieu Desgagnés a profité du match... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

La recrue Mathieu Desgagnés a profité du match de vendredi pour fêter son premier but en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans une certaine mesure, les Saguenéens ont pris leur revanche sur les Screaming Eagles du Cap-Breton dans la dernière semaine. Après l'avoir emporté dimanche en Nouvelle-Écosse, les Chicoutimiens ont balayé ceux qui les ont éliminés en séries au printemps dernier, avec une victoire sans équivoque de 7-4 devant 2126 spectateurs au centre Georges-Vézina, vendredi.

Les Sags ont du même coup mérité une cinquième victoire de suite. Depuis leur blanchissage face aux Cataractes, et leur dernier revers à domicile, ils ont inscrit 23 buts à leurs quatre dernières sorties devant leurs partisans. Nicolas Roy a encore mené les troupes avec un tour du chapeau et une passe pour se hisser dans le top-10 des meilleurs marqueurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec avec 27 points.

Les joueurs des Sags se sont assuré de réveiller la foule rapidement et souvent lors des premières minutes. Dès la 43e seconde, Nicolas Roy a trouvé l'espace entre les jambières de Kyle Jessiman sur un retour. Quelques instants plus tard, Ryan Verbeek a causé le revirement à la ligne bleue des Sags et a ensuite servi une savante passe à Jake Smith pour lui permettre de s'amener seul et de toucher la cible. Puis, Brendan Hamelin a mis fin à la courte soirée de travail de Jessiman avec un bon tir dans la partie supérieure. La tempête n'était pas terminée. Après du jeu mou des visiteurs dans leur territoire, Nicolas Roy a récupéré la rondelle à Mathieu Desgagnés qui a inscrit son premier en carrière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Son premier sera également fort probablement son plus facile en carrière.

«J'ai été impressionné par la manière qu'on est sortis. On avait de la vie, de l'énergie. On était partout sur la glace. On les a forcés à faire des erreurs en première période», a résumé l'entraîneur-chef Yanick Jean qui appréhendait pourtant un lent départ avec le voyage dans les Maritimes la semaine dernière et la récupération des derniers jours.

Le pilote des Bleus a toutefois été moins impressionné par la tenue des siens en troisième période. Après un but de Declan Smith en tout début de période qui faisait 6-1, les locaux ont fait plusieurs visites au cachot et les Screaming Eagles en ont profité pour réduire l'écart avec deux buts en avantage numérique. «On leur a donné une chance de revenir, d'espérer ou peu importe, seulement en raison de nos pénalités. On ne peut pas accepter ça», a exprimé Yanick Jean qui ne se formalisait pas tant des 43 tirs de l'adversaire, surtout avec une défensive amochée, mais des circonstances.

«Oui je m'attends à ça quand on prend les devants 6-0, mais pas en avantage numérique et parce qu'on leur a donné. C'est ce qui m'agace», de trancher l'entraîneur-chef, ne manquant pas de souligner l'efficacité de Xavier Potvin, qui a été spectaculaire à quelques occasions.

Le troisième choix au total au dernier repêchage de la Ligue nationale, par les Blue Jackets de Columbus, Pierre-Luc Dubois a été l'une de ses victimes en fin de deuxième période. L'attaquant de 18 ans, qui avait obtenu sept points dans les trois rencontres précédentes, a été tenu en échec par la défensive chicoutimienne. Il n'a obtenu que trois tirs et visiblement dérangé, a écopé de deux pénalités mineures.

«Je pense que la ligne d'Antoine Marcoux, Mark Bzowey et Zachary Lavigne a fait un travail formidable, encore, pour un Xe match», de noter Yanick Jean.

Le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Nicolas Roy,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, Nicolas Roy, a amassé trois buts et une passe dans la victoire des siens face aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Allard surprend

À la surprise générale, Frédéric Allard, blessé à une cheville, a été inséré dans l'alignement à la dernière minute face aux Screaming Eagles. Il était pourtant dans les retraits sur la feuille remise aux médias.

Une visite chez un orthopédiste en après-midi lui a permis d'apprendre qu'il n'avait aucune fracture et qu'aucun ligament n'était touché. Il a ensuite plaidé sa cause auprès de son entraîneur-chef.

«Je ne mentais pas cette semaine en disant qu'il ne jouerait pas. Il n'avait aucune chance de jouer. Il m'a appelé à 16h30 en sortant de l'orthopédiste pour me dire qu'il voulait jouer. Je lui ai dit qu'il allait faire la période d'échauffement et qu'on verrait après. Fred, c'est un guerrier. Il veut jouer à 19 ans. À cet âge, il faut leur faire confiance s'ils veulent absolument le faire», de raconter Yanick Jean.

«Quand tu es correct, il faut tu joues. Tu dois prendre de la douleur pour l'équipe», a tout bonnement raconté le principal intéressé qui avouait ne pas être à l'aise à 100%.

«Je ne raconterai pas de menteries. Ça faisait huit jours je n'avais pas mis les patins et j'étais en béquilles avec une botte. Mon match a été plutôt difficile, mais c'était important pour moi de jouer et de ne pas rester dans les estrades quand je pouvais être sur la glace, de confier Frédéric Allard, assurant qu'il serait encore en uniforme samedi. C'est de même que tu vas montrer aux jeunes comment ça marche. Si dès que tu as une petite affaire, tu arrêtes, les autres vont faire pareil. Quand tu es leader, il faut que tu montres l'exemple et je le fais depuis le début de l'année.»

Hamelin en marche

Mine de rien, après un début de saison très timide, Brendan Hamelin a maintenant marqué quatre fois à ses cinq dernières parties. «Il se simplifie la vie, d'observer Yanick Jean. En début de saison, il passait beaucoup de temps en zone neutre à contrôler la rondelle. Il doit patiner nord-sud et amener la rondelle au filet. Il le fait plus dernièrement et ça rentre. Il a pris un bon lancer sur son but.»

Le numéro 91 avouait qu'en début de saison, il essayait souvent de trop en faire et courait lui-même à sa perte. «Je voulais prouver pourquoi les Sags étaient allés me chercher et que j'avais du talent. Je me compliquais la tâche. Maintenant, je garde ça simple et ça fonctionne, insiste-t-il. Au lieu d'essayer un jeu, j'envoie la rondelle dans le fond et je vais la chercher. De cette manière, je prends confiance et les entraîneurs aussi envers moi.»

Pointes de plume

• Petite précision pour Pierre Girard du conseil d'administration des Sags. Il n'est pas seulement un ancien joueur de l'équipe, mais aussi un homme d'affaires accompli comme arpenteur-géomètre. Il est associé dans deux bureaux, à Chicoutimi (Nadeau, Girard et associés) et Alma (Girard, Tremblay, Gilbert) . Voici également les deux administrateurs de Promotion Saguenay membres du CA. Il s'agit de la vice-présidente exécutive Priscilla Nemey et de Richard Gauthier, de l'entreprise Construction Gauthier. Priscilla Nemey fait également partie du comité exécutif avec les quatre gestionnaires, Jean-François Abraham, Richard Létourneau, Marc Denis et Gilles Couture...

• Les honneurs mensuels de la Coupe SFL ont été décernés à Nicolas Roy et au gardien Xavier Potvin avant la rencontre. Potvin a remporté six victoires en huit rencontres, conservant une moyenne de 2,30 et un pourcentage d'arrêt de .913. En 11 matchs en octobre, Nicolas Roy a marqué sept buts et ajouté neuf passes et un différentiel de +8. Il a également remporté 60 % de ses mises en jeu...

• En ce jour du Souvenir, les Saguenéens ont tenu l'habituelle cérémonie en hommage aux anciens combattants...

• Olivier Rodrigue a fait une frousse aux partisans des Voltigeurs vendredi soir. Sur le troisième but des Olympiques, qui l'ont emporté 8-4, le gardien saguenéen s'est blessé à une jambe. Il a quitté la rencontre quelques instants avant de revenir...

• Le Robervalois Samuel Girard a été blanchi pour une première fois cette saison, à son 14e match, dans une défaite des Cataractes 3-2 devant l'Océanic de Rimouski...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer