Voyage parfait dans les Maritimes

Dmitry Zhukenov a marqué le but qui a... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Dmitry Zhukenov a marqué le but qui a donné la victoire en prolongation aux Saguenéens.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Saguenéens de Chicoutimi ont réalisé un véritable exploit, dimanche, en complétant un voyage parfait dans les Maritimes. Ils ont mis le point final à un week-end de rêve dans l'est du pays en arrachant une victoire de 4-3, en prolongation, aux Screaming Eagles du Cap-Breton.

Trois victoires en autant de tentatives dans les Maritimes, il y a fort à parier qu'il s'agit d'une première dans l'histoire des Saguenéens. Une chose est certaine, cela ne s'était pas vu au cours des dix dernières années.

Grâce à un but de Dmitry Zhukenov en prolongation, les Saguenéens ont ajouté deux points au classement même s'ils ont disputé le match dans des conditions difficiles. Les premiers instants du voyage avaient laissé leurs traces en les privant de deux défenseurs, Frédéric Allard et Keenan MacIsaac. Ils devaient déjà se passer du défenseur Louis-Philippe Simard et du gardien Julio Billia.

«Je suis content, a reconnu l'entraîneur des Saguenéens, Yanick Jean. Nous avons joué ce match à cinq défenseurs. Nous avons utilisé les cinq défenseurs disponibles, sans faire jouer un attaquant à la ligne bleue ou effectuer des rappels. Certains joueurs ont vraiment été surtaxés. C'est encore un gros effort d'équipe.

«Apprendre à gagner, c'est contagieux. Match après match, on s'améliore encore.»Malgré les absents, les Saguenéens ont entamé leur troisième match en quatre jours avec beaucoup d'aplomb. Ils ont profité des douze premières minutes pour prendre une priorité de 2-0, sur des buts de Brendan Hamelin et David Noël.

Après avoir encaissé une réplique de Pierre-Luc Dubois en fin de première période, les visiteurs ont repris leur avance de deux buts au deuxième engagement grâce à Hamelin. Ce coussin n'a cependant pas tenu. Au troisième tiers, Jordan Ty Fournier et Dubois ont fait plaisir aux 2201 amateurs présents au Centre 200 de Sydney en forçant la prolongation.

«Oui, nous avions moins d'énergie en troisième période, mais ils sont revenus sur un but chanceux, a souligné Yanick Jean. Sur une attaque à trois contre deux, un de nos joueurs a brisé son bâton en faisant une passe, ce qui a causé un revirement en leur faveur. Ils en ont profité pour marquer leur deuxième but. Dans les minutes précédentes, ils n'avaient pas eu une chance de marquer.»

Yanick Jean a aussi inscrit le filet égalisateur de Dubois dans la catégorie des buts chanceux. L'attaquant des Screaming Eagles a marqué quand la rondelle a touché le gardien Xavier Potvin dans le dos.

«Notre troisième période a été moins bonne que les deux premières, mais on faisait quand même bien les choses avant leur deuxième but, a repris l'entraîneur chicoutimien. Xavier a également fait quelques bons arrêts en fin de deuxième période et en troisième. Il en a fait un magistral sur Dubois en prolongation. Nous sommes repartis en attaque et nous avons marqué.

«C'est contagieux. Tout le monde veut le faire (gagner) soir après soir. Notre façon de jouer en défensive, malgré la perte de plusieurs bons défenseurs, est pratiquement un exploit. Nous n'avons perdu personne dans ce dernier match du voyage. Des gars comme (Mark) Bzowey, (Zachary) Lavigne et (Julien) Carignan, qui a bloqué beaucoup de lancers, sont sortis amochés, mais notre liste de blessés n'est pas plus longue.»

Maintenant que le premier voyage dans les Maritimes est terminé, les Saguenéens bénéficieront de deux jours de congé. Ils doivent rentrer à la maison en fin d'après-midi, lundi, après avoir passé la nuit à Frédéricton.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer