Jean atteint ses objectifs

L'entraîneur des Sags, Yanick Jean, reprendra sa place... (Archives Le Quotidien,  Jean atteint ses objectifsMichel Tremblay)

Agrandir

L'entraîneur des Sags, Yanick Jean, reprendra sa place derrière le banc après avoir passé les derniers jours à Sault Ste. Marie, en Ontario, pour le Défi mondial des moins de 17 ans.

Archives Le Quotidien, Jean atteint ses objectifsMichel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Yanick Jean estime avoir atteint ses objectifs lors d'un court voyage à Sault Ste. Marie, en Ontario, pour assister au Défi mondial des moins de 17 ans. En plus d'épier les meilleurs espoirs européens, en compagnie du recruteur-chef Daniel Demers, le directeur général des Saguenéens en a également profité pour avoir une petite conversation avec l'agent du Russe German Rubtsov.

En Ontario, l'entraîneur-chef des Saguenéens a pu discuter... (Archives Le Quotidien) - image 1.0

Agrandir

En Ontario, l'entraîneur-chef des Saguenéens a pu discuter avec Mark Gandler, l'agent du Russe German Rubtsov.

Archives Le Quotidien

Très prudent dans ses propos, Yanick Jean parle d'une «bonne rencontre productive» avec Mark Gandler. «Je sais exactement où je m'en vais dans ce dossier avec des dates précises», d'annoncer le grand manitou des Sags, refusant d'en dire plus sur l'évolution du dossier. «On ne recule pas nécessairement», prend-il tout de même la peine de préciser.

German Rubtsov évolue présentement dans la MHL, la ligue junior affiliée à la Ligue continentale de hockey russe où il obtient sa part de points. Il a déjà signifié son intérêt à venir en Amérique du Nord afin de poursuivre son développement. Le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie en juin sera également en visite au Québec dans deux semaines, dont au centre Georges-Vézina, le 15 novembre, pour les matchs du Défi Canada-Russie, ce qui ne change rien à la situation, dans l'esprit de Yanick Jean.

«Je veux laisser les gens continuer de travailler et ne pas leur mettre des bâtons dans les roues», indique Jean qui était déjà à Moncton dimanche après-midi alors que le reste de l'équipe se trouvait dans l'autobus en direction du Nouveau-Brunswick.

Recrutement

Le but principal de cette virée en Ontario était de commencer à préparer le prochain repêchage des joueurs européens, où les Sags sélectionneront deux fois. Sur ce point, Yanick Jean se dit pleinement satisfait. «Je suis impressionné par le calibre des joueurs européens. Il y avait beaucoup plus de joueurs à surveiller que l'an dernier, en Colombie-Britannique. Je reviens avec une liste beaucoup plus longue», de révéler l'entraîneur-chef et directeur général qui élaborera maintenant une liste préliminaire. Le Défi mondial des moins de 17 ans était la seule occasion à son avis de voir à l'oeuvre plusieurs joueurs avant le repêchage.

«Par exemple, pour revoir un Russe, il faudrait s'installer dans le fond de la Russie pendant un bout de temps. C'est quelque chose d'impensable», exprime-t-il.

«C'est la raison pour laquelle on était deux. Il y avait quatre matchs par jour donc 12 matchs pour les trois joueurs. Ça nous donnait chacun la chance de voir chaque joueur trois fois, d'expliquer Yanick Jean. Quand tu as six lectures d'un joueur, ça se rapproche de la réalité.»

Pointes de plume

• Après avoir raté le match de dimanche, au centre Georges-Vézina, face au Drakkar, Yanick Jean reprendra sa place derrière le banc des Sags mercredi, à Moncton. Ses troupiers tenteront alors de mettre en banque une première victoire sur la route, à leur septième essai. «C'est vraiment juste de briser la glace, d'annoncer le pilote des Bleus, espérant que ses protégés se feront confiance, particulièrement en attaque. «On doit le faire de la bonne manière et continuer dans la même veine de ce qu'on fait à la maison», d'indiquer Yanick Jean. Les Sags ont remporté six de leurs huit duels devant leurs partisans...

• Les Sea Dogs de Saint-Jean ont reçu du renfort mercredi quand les Sénateurs d'Ottawa ont renvoyé le défenseur Thomas Chabot dans les rangs juniors. Le premier choix de l'équipe en 2015 était confiné aux estrades depuis le début de la saison, n'ayant disputé qu'une seule rencontre dans la Ligue nationale. Avec le retour de Chabot, Anthony Beauvillier, des Cataractes de Shawinigan, est le seul joueur de 19 ans et moins qui continue à faire son chemin dans la LNH, évoluant sur un trio offensif avec les Islanders de New York...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer