À la recherche d'un premier gain sur la route

Jean-François Jolin, qui dirige les Saguenéens depuis dimanche... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jean-François Jolin, qui dirige les Saguenéens depuis dimanche en raison de la présence de Yanick Jean au Défi mondial des moins de 17 ans, estime que les joueurs doivent éviter de paniquer et être un peu plus patients en attaque.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Saguenéens de Chicoutimi prennent la route tôt ce matin avec l'objectif de profiter des prochains jours pour sortir d'un club dont ils sont maintenant les seuls membres. Après six tentatives, ils sont toujours en quête d'une première victoire sur la route.

L'équipe chicoutimienne tentera de briser cette mauvaise séquence au cours d'un voyage qui la mènera d'abord au domicile des Wildcats de Moncton, jeudi. Elle rendra ensuite visite aux Islanders de Charlottetown, vendredi, et aux Screaming Eagles du Cap-Breton, dimanche.

En plus de perdre leurs six premiers matchs, les Saguenéens été limités à huit buts sur la route depuis le début de la saison. En revanche, ils ont accordé 24 filets à leurs rivaux.

Jean-François Jolin, qui dirige les Saguenéens depuis dimanche en raison de la présence de Yanick Jean au Défi mondial des moins de 17 ans, estime que les joueurs doivent éviter de paniquer et être un peu plus patients en attaque. Selon lui, les chances de marquer sont là et ils doivent trouver le moyen d'en profiter.

«La première des choses, c'est un peu le sujet du meeting que nous avons eu en revenant de Baie-Comeau et le plan de match que nous avons adopté pour le match de dimanche. Le système ne change pas. Ce ne sont que les points de repère, le temps et l'espace qui sont un peu plus courts. Nous avons quand même de bonnes chances de marquer. Nous ne devons pas paniquer ou presser le jeu. Nous devons être patients et rester collés au plan de match. Il faut garder la même façon de travailler», note Jean-François Jolin.

«C'est aussi une question d'être prêt pour mettre la main sur les retours de lancers, ce que nous avons bien fait dimanche. Quand tu fais des présences sur la glace plus courtes, tu réagis plus vite et tu es capable d'avoir des lancers de qualité. Dimanche, nous avions toujours quelqu'un devant le filet. Nous étions prêts pour les retours. Nous étions les premiers sur les retours. C'est la même chose pour les batailles à un contre un. Si nous pouvons bien gérer le plan de match et nos énergies, nous aurons le succès que nous voulons avoir. Tout est dans la façon de jouer et dans la façon de réagir à l'adversité.»

Après avoir signalé que les Saguenéens ont disputé plusieurs matchs sur la route en début de saison, alors qu'ils étaient privés de plusieurs joueurs, Jean-François Jolin a rappelé que l'équipe joue tout de même de mieux en mieux. À l'exception d'une sortie difficile à Baie-Comeau, vendredi dernier, il croit qu'elle peut bâtir sur ses plus récentes performances.

«L'important dans tout ça, c'est notre façon de jouer, poursuit Jolin. Nous voulons être meilleurs de match en match. Nous avons connu un petit recul vendredi, mais des fois tu dois te cogner le nez pour apprendre. J'étais confiant que les gars allaient rebondir lors du match suivant. Marquer sept buts dimanche a certainement donné un ''boost'' aux joueurs. Ces sept buts ont rendu les bâtons un peu moins pesants.

«Nous avons connu une très bonne pratique mardi matin. Comme c'était notre seule pratique, nous avons essayé d'y mettre un haut tempo et de mettre l'accent sur l'exécution. Nous avons vu de bonnes choses. L'ambiance, l'intensité et l'exécution étaient bonnes. Après une contre-performance, les gars ont bien géré la suite et compris le message.»

Pointes de plume

• En raison de l'absence de Julio Billia, les Saguenéens ont rappelé le gardien Samuel Cardinal, des Nordiques du Collège Lionel-Groulx, pour le voyage dans les Maritimes. Les entraîneurs n'ont pas décidé s'il sera appelé à débuter une rencontre...

• En plus de Cardinal, Simon Monette et Marc-Antoine Gagné accompagnent l'équipe dans les Maritimes. Le défenseur Jérémy Groleau a repris l'entraînement sur la glace et fait le voyage. Les Saguenéens détermineront dans les prochains jours s'il sera en mesure de reprendre sa place à la ligne bleue...

• Après avoir assisté au Défi mondial des moins de 17 ans, Yanick Jean doit rejoindre son équipe à Moncton aujourd'hui...

• Pour avoir frappé Louis-Philippe Simard dans le dos, dimanche, Jamey Lauzon ratera les cinq prochains matchs du Drakkar de Baie-Comeau. La décision du directeur du département de sécurité des joueurs de la LHJMQ, Raymond Bolduc, est tombée mardi. À une suspension automatique d'une partie, il a ajouté quatre matchs. Simard a subi des fractures au visage et au nez. Il ne fait pas le voyage dans les Maritimes...

• Match difficile pour l'équipe de Samuel Houde et Olivier Rodrigue au Défi mondial des moins de 17 ans, mardi. La formation Canada Blancs a perdu 8-2 contre la République tchèque. Houde a tout de même obtenu son premier but du tournoi pendant ce match. De son côté, Rodrigue a pris place devant le filet pendant 28 minutes. Il a été retiré après avoir accordé cinq buts sur 16 lancers...

• Hockey Canada a annoncé mardi que le camp de sélection de l'équipe nationale junior se tiendra au Centre d'Excellence Sports Rousseau de Blainville, du 11 au 14 décembre. Le camp comprendra trois matchs préparatoires, deux contre une équipe d'étoiles universitaires, les 12 et 13 décembre, et un autre contre la République tchèque, le 14 décembre. À la conclusion du camp, 22 joueurs seront retenus pour le Championnat du monde de hockey junior qui aura lieu à Toronto et Montréal...

• La LHJMQ a dévoilé ses trois étoiles des mois de septembre et octobre, mardi, et la deuxième a été décernée au Robervalois Samuel Girard. Le défenseur des Cataractes de Shawinigan a amassé 20 points en seulement neuf parties. Il domine la ligue pour les passes (17) et les points par match (2,22). Depuis son retour du camp des Predators de Nashville, il a récolté trois points ou plus dans quatre matchs. La première étoile est allée à Samuel Montembeault, gardien de l'Armada de Blainville-Boisbriand, et la troisième à Filip Chlapik, attaquant des Islanders de Charlottetown...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer