Yanick Jean au Défi mondial

Les Saguenéens ont été blanchis pour une troisième... (Photo collaboration spéciale, Denis Thibault)

Agrandir

Les Saguenéens ont été blanchis pour une troisième fois en 13 rencontres, vendredi à Baie-Comeau.

Photo collaboration spéciale, Denis Thibault

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Yanick Jean ne prendra pas place derrière le banc des Saguenéens dimanche lors de la visite du Drakkar de Baie-Comeau au centre Georges-Vézina. L'entraîneur et directeur général de la formation chicoutimienne sera plutôt à Sault Ste. Marie, en Ontario, pour le début du Défi mondial des moins de 17 ans.

En plus d'assister à quelques rencontres du tournoi afin d'épier des joueurs européens, en compagnie du recruteur-chef de l'équipe, Daniel Demers, une rencontre est également prévue avec l'agent de l'attaquant russe German Rubtsov, Mark Gandler, dans le cadre d'un dîner. Depuis que les Sags ont tenté le coup avec Rubtsov au dernier repêchage européen, Jean et Gandler ont eu quelques conversations téléphoniques. Questionné samedi sur les chances de voir Rubtsov dans l'uniforme des Sags, Yanick Jean a préféré dire que son optimiste n'avait pas changé depuis le début. «Je pense qu'on va avoir une meilleure idée d'où on est rendu dans ce dossier après ça», de signifier Yanick Jean quelques minutes avant son départ, pendant que les joueurs participaient à un entraînement avec les trois adjoints, Jean-François Jolin, qui prendra la direction dimanche, ainsi que Simon Gaudreault et Sébastien Dion.

L'autre mission de Yanick Jean et de Daniel Demers à Sault Ste. Marie sera d'identifier des Européens intéressants en début de processus. La Finlande, la Russie, la Suède et la République tchèque participent à la compétition internationale complétée par trois équipes canadiennes et les États-Unis.

«Peu importe ce qui se produit dans les prochains mois (avec Rubtsov), on va avoir le droit de repêcher deux Européens au prochain repêchage», fait valoir le pilote des Bleus.

«C'est tout le temps le même processus. On doit faire une liste et la mettre en ordre. Le plus important, c'est de les voir jouer. Le Défi mondial est l'un des deux événements à ne pas manquer avec le Championnat mondial des moins de 18 ans en fin de saison», de souligner Yanick Jean qui rejoindra son équipe directement à Moncton mercredi pour entamer un périple de trois rencontres dans les Maritimes.

Depuis le début de la saison, les Saguenéens ont marqué le plus faible total de buts dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les Chicoutimiens n'ont touché la cible que 27 fois en 13 rencontres.

Vendredi, à Baie-Comeau, ils ont été blanchis pour une troisième fois. Pour l'entraîneur-chef par intérim, Jean-François Jolin, la solution n'est pas bien loin. Les joueurs doivent simplement mieux exécuter les consignes et les succès offensifs suivront naturellement. Dans son esprit, vendredi, les Chicoutimiens ont causé leur perte avec une mauvaise gestion de la rondelle en zone neutre et des présences trop longues.

«La première des choses, dans le plan de match, quand il n'y avait pas d'espace, on voulait que les gars placent la rondelle en fond de territoire. On ne l'a pas fait, ce qui a mené à plusieurs revirements», de laisser tomber Jean-François Jolin.

«On a eu de bonnes séquences avec beaucoup de temps passé dans le territoire adverse, mais comme c'était trop long, on n'avait plus de jambes pour le repli, ce qui a offert de bonnes chances de marquer au Drakkar», de poursuivre l'entraîneur par intérim qui a martelé ce message samedi à l'entraînement. Il ne sent pas du tout un manque de confiance.

«Quand on va faire les choses de la bonne façon, on va avoir une meilleure concentration quand les chances vont se présenter. On sera donc plus prêt à lancer», d'estimer Jean-François Jolin.

Pointes de plume

• Noah Bushnell a été suspendu pour une rencontre pour avoir jeté les gants pendant un changement vendredi soir, à Baie-Comeau. Son vis-à-vis Justin Doucet n'a pas laissé tomber les gants et a été épargné par le préfet de discipline de la LHJMQ, Raymond Bolduc...

• Mark Bzowey a hérité du titre d'étudiants du mois d'octobre chez les Saguenéens. Étudiant par correspondance à l'Université d'Arthabaska, en Alberta, il suit également chaque semaine un cours de langue française mis en place cette saison par l'organisation chicoutimienne...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer