Les Saguenéens l'emportent en fusillade face aux Remparts

Dmitry Zhukenov a inscrit son deuxième but en... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Dmitry Zhukenov a inscrit son deuxième but en autant de rencontres, dimanche, face aux Remparts.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Pour une deuxième journée de suite, un match à bas pointage a tourné en faveur des Saguenéens. Et pour une deuxième journée de suite, le temps supplémentaire a été nécessaire pour que les Chicoutimiens ressortent avec la victoire, cette fois au compte de 2-1 en tirs de barrage face aux Remparts de Québec, dimanche après-midi, au centre Georges-Vézina.

Cinquième tireur des Sags à s'élancer, Vincent Lapalme a été le seul à marquer, pendant que Jake Smith, Dmitry Zhukenov, Nicolas Roy et Mathieu Desgagnés échouaient.

Malgré le pointage serré, les quelque 2282 spectateurs ont eu droit à du jeu animé, particulièrement en troisième période, alors que les locaux ont pris le contrôle de la situation en dirigeant 17 lancers en direction de Callum Booth, en grande forme en cette journée dominicale. L'espoir des Hurricanes de la Caroline a terminé sa journée de travail avec 36 arrêts. Son vis-à-vis Xavier Potvin a toutefois eu le meilleur, auteur de 37 arrêts. En deux matchs en fin de semaine, le #39 a bloqué 61 des 63 tirs auxquels il a fait face.

«Notre gardien s'est comporté comme un vétéran et il nous a donné une chance de gagner, a observé l'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean. C'est ce qu'on a besoin de lui, un gardien qui fait les arrêts au bon moment.»

Si Potvin a eu son mot à dire dans les résultats de la fin de semaine, le jeu défensif des Bleus a été à point. En troisième période, les chances de marquer ont été rares dans le camp des Remparts.

«On a beaucoup travaillé notre jeu défensif tout au long de la semaine, que ce soit notre défensive de zone et notre repli défensif, ainsi que notre échec avant pour prendre du rythme en zone adverse, a énuméré Yanick Jean. Ce sont des aspects qu'on a travaillés et qu'on a mis en application durant le week-end. On ne peut pas être autrement que satisfaits.

«On a eu beaucoup de temps de possession en troisième, et c'est ce qu'on veut voir de plus en plus. Ça ne donnera pas toujours des chances de marquer, mais ça amène un momentum à l'équipe, et ça met l'adversaire sur les talons.»

Lent départ

Tout comme la veille face au Phoenix de Sherbrooke, les Saguenéens ont mis du temps à se mettre en marche. Malgré tout, ils ont fait fi d'un passage à vide dans les dix premières minutes, avant d'être les premiers à faire scintiller la lumière rouge. Durant un avantage numérique, Dmitry Zhukenov a accepté une passe de Frédéric Allard pour inscrire son deuxième but en deuxième but en deux jours. Nicolas Roy s'est également fait complice sur le but du Russe.

En deuxième, les Remparts ont profité de trois supériorités numériques consécutives pour reprendre le contrôle de la situation. Entre deux situations à cinq contre quatre, Derek Gentile a fait preuve de patience avant de poster la rondelle au-dessus de l'épaule de Xavier Potvin, qui n'y pouvait rien. Parlant de Potvin, il a réservé son meilleur arrêt face à Matthew Boucher, privant le capitaine des Remparts d'un but certain en sortant la mitaine.

Concernant le lent départ, Yanick Jean a fait remarquer que l'énergie n'était pas à point, au lendemain de la victoire face à Sherbrooke.

«On avait peut-être un peu d'acide lactique dans les jambes à cause du match de samedi, a lancé Jean en souriant. J'ai adoré la manière dont on est revenu après ça. On leur a donné des chances de marquer en faisant quelques erreurs en début de match, où ils étaient définitivement plus rapides que nous. On avait investi beaucoup d'énergie dans le match de samedi, et ç'a paru dans les premières minutes.»

Le grand manitou des Saguenéens le répète souvent, il se concentre davantage sur la progression de ses troupiers que sur la fiche de l'équipe. Il avouait toutefois que les quatre points acquis en fin de semaine faisaient du bien.

«C'est une continuité, a fait valoir Jean. Il y en a beaucoup qui nous jetaient la pierre lors de notre voyage en Abitibi (trois défaites en trois matchs), mais on aurait pu facilement remporter les deux premiers matchs. Il y a plusieurs qui disaient que nos joueurs étaient en perte de confiance et que ça ferait du bien de gagner, mais ils sont toujours restés en contrôle. Je le répète, notre leadership est impeccable.»

Vincent Lapalme a été le seul à marquer... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Vincent Lapalme a été le seul à marquer lors de la séance de tirs de barrage.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Une contribution qui fait grandement du bien

Surtout utilisé dans un rôle de joueur de soutien, Vincent Lapalme s'est mérité une place au soleil face aux Remparts. Son but, le seul en tirs de barrage, lui a permis de donner la victoire à son équipe.

Il a toutefois donné quelques sueurs froides à ses coéquipiers, lorsqu'il a bien failli perdre le contrôle de la rondelle en s'élançant. Sa feinte a toutefois eu raison de Callum Booth.

«C'était prévu d'envoyer la rondelle entre les jambes, mais je ne peux pas dire que le début était prévu, a commenté Lapalme. Je pense que c'était bon finalement, ç'a secoué le gardien un peu!»

C'est grâce à l'appel de l'entraîneur adjoint Simon Gaudreault que Vincent Lapalme a été appelé. Il a également remporté une compétition de tirs de pénalité cette semaine à l'entraînement, ce qui a peut-être joué en sa faveur.

«C'est tout le temps plaisant quand le coach te fait confiance, a concédé le patineur de 17 ans. J'ai bien utilisé ma vitesse tout au long du match et c'est ma force. J'ai aussi remporté mes batailles à un contre un et c'est le plus important.»

Yanick Jean donnait une bonne note à son attaquant, qui a probablement disputé un de ses bons matchs depuis le début de la saison.

«Il joue du hockey constant, il patine et il est impliqué dans le jeu, a noté l'entraîneur. Il va au filet et il joue avec acharnement. Il joue du bon hockey pour nous depuis quelques semaines.»

Pour un deuxième match de suite, Xavier Potvin arborait fièrement un casque de travailleur, remis au joueur du match. Il a affiché une belle constance lors des deux rencontres, en plus de réussir plusieurs bons arrêts dans les premières minutes de jeu dimanche.

«La confiance se bâtit en cours de match et je me suis bien senti, a résumé Potvin. J'étais en mesure de contrôler mes retours et je voyais bien la rondelle.»

Les Saguenéens, qui n'ont toujours pas remporté de victoire sur la route en cinq tentatives, ont maintenant gagné leurs trois dernières sorties à la maison. L'apport de la foule a fait une différence, aux dires des joueurs.

«Ça faisait du bien de retrouver nos partisans, ils sont passionnés et on les entend, a soutenu le gardien de but. C'est le fun de jouer ici.»

Frédéric Allard a terminé le match avec une passe, en plus de diriger cinq tirs au filet. Les résultats positifs permettent de regarder vers l'avant, même si le travail ne fait que commencer.

«On a bien joué défensivement et on veut être dur à battre, c'est l'identité qu'on veut amener, a mentionné Allard. Cela dit, c'est juste une fin de semaine et il ne faut pas trop s'enfler la tête. On va retourner à l'entraînement comme si on venait de perdre les deux matchs et il faut viser deux victoires la semaine prochaine.»

Pointes de plume

• Les Saguenéens ont maintenant marqué 18 buts en neuf matchs, le plus bas total de toutes les équipes de la LHJMQ. Cette statistique n'inquiète pas Yanick Jean. «C'est sûr qu'on veut en marquer plus, mais on travaille là-dessus et il faut commencer à quelque part. De la manière qu'on s'est comporté au filet, je calcule qu'on aurait pu compter quelques buts de plus. Si on continue de jouer de cette façon, ça prend un ou deux bonds favorables avant que ça débloque», a-t-il affirmé...

• À l'inverse, les Sags sont la cinquième meilleure équipe au chapitre des buts contre, avec 28. Le classement est dominé par les Huskies de Rouyn-Noranda, qui n'ont alloué que 19 buts en neuf rencontres...

• C'est congé d'entraînement lundi. Les joueurs sont de retour sur la glace mardi...

• Dmitry Zhukenov a remporté 13 de ses 19 mises en jeu, bon pour une efficacité de près de 70 pour cent. Nicolas Roy a été le joueur de centre le plus occupé en prenant part à 37 mises en jeu. Il en a remporté 22. Dans l'ensemble, les Sags sont 44 en 77...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer