À l'aise à la maison

Ryan Verbeek a complété une belle passe de... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Ryan Verbeek a complété une belle passe de Dmitry Zhukenov en deuxième période pour inscrire le premier but des Saguenéens.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le retour à la maison a été profitable aux Saguenéens, samedi après-midi. Après un voyage en Abitibi marqué par trois défaites en autant de sorties la semaine dernière, les Bleus ont inscrit un deuxième gain de suite au centre Georges-Vézina, par la marque de 2 à 1 en prolongation face au Phoenix de Sherbrooke, devant une foule annoncée de 1811 spectateurs.

Dmitry Zhukenov a fait la différence à 1: 43 du début du temps supplémentaire en saisissant un retour de Louis-Philippe Simard lors d'une descente à deux contre un. En deuxième période, le Russe avait servi une passe parfaite à Ryan Verbeek qui n'a eu qu'à pousser la rondelle derrière le gardien Evan Fitzpatrick. Le premier but de la rencontre a été réussi par Hugo Roy du Phoenix, en première période.

Au cours de cette rencontre où les locaux ont obtenu 22 chances de marquer contre 14 pour Sherbrooke, Yanick Jean était satisfait du résultat, mais également de la façon de jouer de sa troupe.

«Je veux qu'on travaille avec notre qualité d'équipe, a souligné l'entraîneur des Saguenéens. Je veux que ce soit difficile de compter des buts contre nous. On l'a vu l'an dernier; on avait trois défenseurs de 16 ans et on a fini la saison parmi les équipes qui ont donné le moins de buts. Quand tu triches, tu n'es pas difficile à jouer contre. Je sens que les joueurs sont plus solides défensivement, de plus en plus investis dans l'équipe et ils comprennent le plan de l'équipe, c'est-à-dire de travailler avec les forces qu'on a.»

Même si les résultats n'ont pas été au rendez-vous la semaine dernière, Yanick Jean a assuré que son équipe avait progressé. Cette amélioration s'est poursuivie samedi et c'est ce qui l'encourage à regarder vers l'avant.

«On a continué dans la même direction que lors des deux dernières semaines, a-t-il témoigné. Je suis très content de la manière qu'on a joué défensivement. Il ne faut pas se mettre à tricher offensivement et prendre de mauvais plis. En deuxième, la rondelle roulait un peu moins pour nous, on a vu qu'on voulait y aller un peu plus et ç'a donné une échappée. C'est pour cette raison qu'il faut continuer de se concentrer sur nous et d'y aller avec notre plan. Ça va faire en sorte qu'on va être meilleur de semaine en semaine.»

Dmitry Zhukenov a marqué le but gagnant en... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Dmitry Zhukenov a marqué le but gagnant en prolongation.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Zhukenov se replace vite

Auteur du but gagnant et une passe en plus d'être menaçant à plusieurs occasions, Dmitry Zhukenov a semblé retrouver ses jambes face au Phoenix. Celui qui n'a pas pris part au camp des Sags en raison d'une blessure à un pied avant de s'envoler pour le camp des Canucks de Vancouver doit mettre les bouchées doubles à l'entraînement.

«Il n'avait même pas pratiqué avec contact lorsqu'il est arrivé à Val-d'Or et il a ensuite joué trois matchs en trois soirs, a mis en contexte Yanick Jean. Ç'a été difficile pour lui et il a pris la semaine pour travailler extrêmement fort à l'entraînement. Zhuky est dans une forme de mois d'août, il a pris du retard sur les autres. Il a une charge de travail trois fois plus grande que les autres dans les prochaines semaines afin de reprendre le temps perdu.»

Le #27 des Bleus est conscient qu'il n'amorce pas la saison dans des conditions optimales. Il se dit prêt à contribuer au succès de son équipe du mieux qu'il le peut, même si la route vers un retour au sommet de sa forme ne fait que débuter.

«Je suis content d'avoir aidé l'équipe à gagner et j'ai travaillé fort, a résumé Zhukenov. Je me sens bien, mais je sais que j'ai besoin de travailler encore afin de retrouver ma vitesse. Je dois continuer dans cette voie et ça va aller de mieux en mieux.»

Devant la cage des Saguenéens, Xavier Potvin a bien fait en réalisant 24 arrêts, dont un peu commode en échappée face à Yaroslav Alexeyev lors du deuxième vingt. Alors que Yanick Jean vient de faire l'acquisition de Samuel Cardinal, le portier entend se concentrer uniquement sur sa tâche à accomplir et ne pas s'occuper sur ce qu'il ne peut contrôler.

Le début de saison n'a pas été facile et ça fait du bien, a commenté le fils de Félix. On joue des bons matchs, mais on n'est pas capable d'aller chercher le gros arrêt ou encore le gros but. Cette fois, on a été en mesure de le faire.»

Tout comme la saison dernière, Xavier Potvin est appelé à occuper un rôle important avec les Saguenéens pendant la blessure de Julio Billia. À ses yeux, le travail est toujours à recommencer.

«Il faut toujours faire ses preuves, pas seulement d'une année à l'autre, mais également soir après soir, a fait remarquer Potvin. Ça fait du bien de bien jouer pendant l'absence de Julio et j'essaie de donner confiance à l'organisation que s'il arrive quelque chose, je suis capable de faire le travail.

Alexander Krief est passé des Saguenéens au Phoenix... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 3.0

Agrandir

Alexander Krief est passé des Saguenéens au Phoenix de Sherbrooke en juin dernier.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Alexander Krief avait hâte

Alexander Krief renouait avec un environnement familier, samedi, face aux Saguenéens. Maintenant un membre du Phoenix de Sherbrooke, le défenseur de 17 ans tente de faire sa niche avec la formation estrienne.

Le choix de première ronde des Sags en 2015 avouait avoir ressenti un petit stress en sautant sur la patinoire olympique du centre Georges-Vézina. Depuis le début de la saison à Sherbrooke, il a obtenu une passe en neuf rencontres.

«C'était un match que j'attendais depuis longtemps, a avoué le gaillard de 6'4''. Ça m'a rappelé plusieurs souvenirs et c'était bien de revoir plusieurs visages connus. J'étais un peu stressé et je voulais faire une bonne impression à mon retour devant mes anciens partisans.»

Sous les ordres de Stéphane Julien, Krief soutient qu'il découvre un nouveau style d'entraîneur. Il apprécie pouvoir se développer dans plusieurs facettes de son jeu, tout en ayant comme objectif de retrouver sa pleine confiance, en plus d'afficher une meilleure constance. Échangé des Sags au Phoenix lors du dernier repêchage, le Montréalais avoue avoir été surpris lorsqu'il a reçu la nouvelle.

«J'ai appris la transaction le matin même et je n'avais pas reçu d'avertissement, a partagé Alexander Krief. J'ai été un peu sous le choc, mais tout est revenu à la normale quelques semaines plus tard.»

En plus de Krief, Patrice Demuy est un autre ancien porte-couleurs des Saguenéens qui s'aligne maintenant avec le Phoenix

À l'action, le coach en chef des Sherbrookois n'avait pas grand-chose à reprocher à ses joueurs. L'indiscipline a bien failli leur faire mal en troisième, alors que le Phoenix a fait face à trois infériorités numériques consécutives.

«On a eu nos chances de faire 2-0 à quelques reprises et par la suite, les deux équipes n'ont pas pris beaucoup de chances, a résumé Stéphane Julien. On a eu des bons moments et il y a eu d'autres aspects où ce fut plus difficile. Je suis vraiment satisfait de repartir avec un point. On a tué des grosses punitions en troisième et on a fait le travail. Nicolas Roy est probablement le joueur le plus dangereux de la ligue en avantage numérique et on a mis l'accent là-dessus.»

Pointes de plume

• Les Remparts de Québec sont de passage au centre Georges-Vézina dimanche, 16h. Tout comme samedi, les jeunes de 12 ans et moins pourront assister à la rencontre gratuitement...

• Nicolas Roy disputait un 200e match en saison régulière dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Avant le match de samedi, le premier choix au total en 2013 des Screaming Eagles du Cap-Breton totalisait 188 points, dont 83 buts...

• Jérémy Groleau a repris sa place à la ligne bleue après une absence de cinq matchs en raison d'une commotion cérébrale. Utilisé en compagnie de Frédéric Allard, le #77 a bien fait. Morgan Nauss, Antoine Marcoux et Julio Billia sont les trois derniers joueurs à tenir l'infirmerie occupée...

• Le Phoenix devait se passer des services de six joueurs réguliers, dont ceux de la recrue Anderson MacDonald, absent en raison d'un virus. L'attaquant de 16 ans fait flèche de tout bois à ses débuts dans le circuit Courteau, comme en fait foi sa fiche de huit buts et deux passes en huit parties...

• Depuis son retour de Nashville au camp des Predators, Samuel Girard est littéralement en feu avec les Cataractes de Shawinigan. Le Robervalois a déjà 10 points à sa fiche en trois petits matchs. Vendredi soir face aux Mooseheads de Halifax, Girard a marqué deux fois en plus de récolter une passe..

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer