Julio Billia touche à la glace

Acquis des Remparts mardi, Samuel Cardinal a pratiqué... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Acquis des Remparts mardi, Samuel Cardinal a pratiqué avec les Saguenéens une première fois, vendredi.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Julio Billia a enfilé ses jambières pour la première fois depuis un certain temps, vendredi après-midi, lors de l'entraînement des Saguenéens. Même s'il n'a pas reçu de tirs et que son retour au jeu n'est pas prévu à court terme, sa présence est un signe encourageant vers une guérison.

Blessé à la hanche, le gardien de but a rencontré un spécialiste jeudi, dans le but d'en connaître davantage sur la gravité de sa blessure. Ce dernier a statué que Billia peut toucher à la glace sur une base régulière et il ne croit pas qu'il y ait de dommages importants. Une imagerie par résonnance magnétique (IRM) prévue la semaine prochaine permettra d'en savoir un peu plus.

«Il commence un retour progressif sur la glace, par contre, il a un autre examen à passer et d'ici deux semaines, on devrait avoir une meilleure idée, a commenté l'entraîneur-chef et directeur général des Saguenéens, Yanick Jean. C'est quand même positif, mais le spécialiste veut être certain et c'est pourquoi il veut lui faire passer un autre examen.»

Bien entendu, Jean voit d'un bon oeil la présence de son vétéran gardien. «Il n'est pas complètement arrêté donc ça va être bon pour lui de le voir aller sur la glace», a-t-il confirmé.

Les résultats de l'IRM devraient être connus d'ici deux semaines, ce qui ne veut pas dire que Billia va être prêt à revenir au jeu à ce moment. La réadaptation se fait au rythme du portier de 20 ans et certains mouvements l'incommodent toujours. Vendredi, il est resté sur la patinoire une trentaine de minutes.

Cardinal arrive

Acquis des Remparts de Québec mardi, le gardien Samuel Cardinal a participé à une première séance d'entraînement avec sa nouvelle équipe. Yanick Jean a indiqué que Xavier Potvin affrontera le Phoenix de Sherbrooke samedi, mais il n'est pas impossible que Cardinal voie de l'action. Dimanche, les Remparts sont de passage au Centre Georges-Vézina.

«Je suis content qu'il ait pu venir pratiquer avec l'équipe, a raconté Jean. C'est Xavier qui est devant les buts demain (samedi), et comme je l'ai déjà dit, c'est une journée à la fois et si on a besoin de Samuel, on en a besoin.»

De son côté, Cardinal avoue avoir été pris de court lorsqu'il a appris la transaction. Il est toutefois heureux d'aboutir à Chicoutimi.

«Je passe d'une très bonne organisation à une autre très bonne organisation donc je suis super content, a partagé Samuel Cardinal, un jeune de 17 ans de 6'1'' et 155 livres. J'ai été surpris par l'échange parce qu'on avait déjà des plans d'établis avec les Remparts, mais je pense que ça faisait longtemps que Yanick voulait obtenir mes services donc je suis bien content d'être ici. Ils vont me pousser pour que j'obtienne de bons résultats et que ça me donne confiance.»

Celui qui s'aligne avec les Nordiques du Collège Lionel-Groulx dans le circuit collégial ne peut demeurer avec les Saguenéens sur une base permanente avant la fin de la prochaine session scolaire. Il ne peut changer d'institution collégiale en pleine session, mais une fois que celle-ci sera terminée, ses intentions sont claires.

«Mon plan est de monter à Noël et de rester ici par la suite, a affirmé Cardinal. Je vais faire ce que j'ai à faire et si je réussis à déloger quelqu'un, ce sera ça. C'était mon objectif à Québec, il ne change pas ici.»

Samuel Cardinal est un choix de 12e ronde des Remparts en 2015.

Générer de la circulation devant le filet adverse

Evan Fitzpatrick devrait avoir passablement de circulation devant lui lorsque le Phoenix va affronter les Saguenenéens, samedi, au Centre Georges-Vézina. C'est du moins ce qu'espère Yanick Jean, qui est au courant que le longiligne portier peut faire une différence.

La séance d'entraînement de vendredi a d'ailleurs permis de mettre en pratique cette stratégie.

«C'est un bon gardien de but qui va éclore cette année et il a la capacité de gagner des matchs à lui seul, a fait remarquer Jean. Il faut mettre du trafic devant le filet. On veut marquer plus de buts à cinq contre cinq qu'on l'a fait lors des derniers matchs et la première manière de le faire, c'est d'être devant le but. Ça n'a pas besoin de toujours être beau, il faut que ce soit efficace.»

Depuis le début de la saison, les Sags n'ont joué que deux de leurs sept matchs à domicile. Face au Phoenix, il s'agit du premier de cinq rendez-vous consécutifs au Centre Georges-Vézina.

«On revient chez nous et on veut que ce soit dur de jouer contre nous à la maison, a confié Yanick Jean. On a joué un bon match la dernière fois qu'on a joué ici (victoire de 5-4 contre les Remparts le 2 octobre) et je pense qu'on est encore meilleur que lors de ce match-là.»

Pointes de plume

  • Tous les jeunes de 12 ans et moins qui se rendront aux Saguenéens cette fin de semaine seront admis gratuitement. Après le duel face au Phoenix samedi, les Remparts sont en ville dimanche. La seule victoire des Sags cette saison a d'ailleurs été acquise face aux rivaux de la 175...
  • Fidèle à son habitude, Yanick Jean est loin de se préoccuper de la fiche d'une victoire et six défaites des siens. Jamais il n'a changé son approche avec ses ouailles. «Le discours n'a pas changé l'an passé et regardez ce que ça a donné, a-t-il cité en exemple. Nos joueurs sont conscients de la situation, ils l'ont vécu. Il n'y a personne qui panique et tout le monde tire dans la même direction. Nos leaders font un travail incroyable, même lorsque c'est plus difficile. En aucun temps, je ne sens de la panique.»
  • Yanick Jean s'est montré satisfait de la dernière semaine d'entraînement, une première depuis que tous les joueurs sont de retour des camps professionnels. «Ça fait du bien de pouvoir pratiquer ensemble et d'avoir 12 attaquants et six défenseurs, a-t-il souligné. On pense qu'on a encore progressé au courant de la semaine et on veut que ça paraisse en fin de semaine. On a été clair sur les consignes, on a touché à beaucoup de choses et on espère avoir progressé dans beaucoup d'aspects.»
  • En plus de Julio Billia, Antoine Marcoux et Morgan Nauss sont toujours sur la touche. Marc-Antoine Gagné a été rappelé des Élites de Jonquière pour pallier l'absence de Marcoux à l'attaque...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer