Marcoux et Groleau au rancart

Jérémy Groleau... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jérémy Groleau

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les Saguenéens de Chicoutimi devront se passer des services d'Antoine Marcoux au cours du prochain mois. L'attaquant a été opéré lundi afin de réparer une double fracture à la mâchoire.

Marcoux s'est blessé samedi, pendant un match contre les Cataractes de Shawinigan, quand il a été touché au visage par la rondelle. Il ratera les quatre prochaines semaines et devra porter un protecteur spécial à son retour au jeu.

Le défenseur Jérémy Groleau est aussi tombé au combat samedi. Dans son cas, Yanick Jean a confirmé, lundi, ce qu'il redoutait après la rencontre à Shawinigan : Groleau souffre d'une commotion cérébrale. Pour le moment, l'entraîneur et directeur général des Saguenéens ne peut s'aventurer sur la durée de son absence.

Les pertes de Marcoux et Groleau viennent compliquer une situation qui n'était déjà pas facile pour les Saguenéens en ce début de saison. Elles s'ajoutent aux absences de Nicolas Roy (Caroline), Frédéric Allard (Nashville), Ryan Verbeek (Tampa Bay) et Dmitry Zhukenov (Vancouver), qui participent tous à un camp professionnel. Le portrait est particulièrement complexe cette année pour le hockey junior canadien puisque la présentation de la Coupe du monde force les organisations professionnelles à garder certains jeunes joueurs plus longtemps à l'entraînement, histoire d'avoir assez de patineurs pour disputer des matchs préparatoires pendant que leurs meilleurs éléments sont toujours à la Coupe du monde ou bénéficient d'un petit repos après avoir participé au tournoi.

Lundi, Yanick Jean n'avait aucune idée du sort que réservent les équipes de la Ligue nationale de hockey à ses joueurs au cours des prochains jours. De ce côté, le seul développement est le retour sur la glace de Zhukenov. L'attaquant russe a recommencé à patiner après avoir soigné une fracture à une cheville.

Les Saguenéens risquent donc de présenter une formation encore plus démunie que le week-end dernier, vendredi, quand ils entameront leur saison locale en accueillant la visite du Drakkar de Baie-Comeau. Les nombreux absents pourraient obliger Yanick Jean à chercher du renfort.

« Je vais attendre le milieu de la semaine avant de déterminer si des joueurs seront rappelés, a souligné Yanick Jean, lundi après-midi, en jetant un coup d'oeil aux images du match de son équipe à Shawinigan. En milieu de semaine, j'aurai une meilleure idée de la situation. Je ne peux pas dire à un joueur qu'il va jouer, en début de semaine, et lui dire le contraire quelques jours plus tard parce qu'un vétéran est de retour d'un camp professionnel. »

Pas découragé

Par ailleurs, Yanick Jean assure ne pas avoir été découragé par les performances de son équipe à Québec et Shawinigan, des défaites de 3-0 et 3-2. Il savait que ce premier week-end serait difficile en raison de l'importance des absents.

« Je n'étais pas content de l'effort vendredi. On a gelé, a rappelé l'entraîneur chicoutimien. C'était beaucoup mieux samedi. Nos gars ont tout donné à Shawinigan et nous avons eu une bonne performance du gardien. Samedi, nos gars ont travaillé pour vrai. Si on avait travaillé autant vendredi, je n'aurais pas dit un mot. »

Roy en action

Nicolas Roy a participé au match préparatoire qui a opposé les Hurricanes de la Caroline aux Capitals de Washington, lundi soir. Le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi a été utilisé pendant un peu plus de 13 minutes.

Il a obtenu un tir sur le gardien des Capitals et a écopé d'une pénalité mineure. Il a aussi obtenu un pourcentage de réussite de 50 % dans le cercle des mises en jeu. Les Hurricanes ont gagné 2-1 en prolongation grâce à un but de Justin Faulk.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer