Bélanger doit s'exiler

Jean-Simon Bélanger passera la prochaine saison avec les... (Archives Le Progrès-Dimanche)

Agrandir

Jean-Simon Bélanger passera la prochaine saison avec les Canucks de Calgary de l'AJHL.

Archives Le Progrès-Dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir été le dernier joueur retranché par les Saguenéens, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Jean-Simon Bélanger a décidé de s'exiler dans l'Ouest du pays.

Le hockeyeur de Saint-Félicien passera la prochaine saison avec les Canucks de Calgary de l'AJHL, un circuit junior A, ce qui ressemble au calibre du junior AAA au Québec. Il a eu des discussions avec quelques équipes avant de prendre sa décision, sous la recommandation de son agent, Steve David, de Pacific4 Sports. En plus de vivre une nouvelle expérience, il pourra apprendre l'anglais au cours des prochains mois. Lors d'une entrevue téléphonique à la veille du match d'ouverture, remporté par son équipe 4-2, n'en savait bien peu sur le rôle qu'il aura avec les Canucks.

«Je n'ai pas trop parlé aux entraîneurs. On est présentement une quinzaine d'attaquants. On va voir quand la saison va commencer», de souligner Jean-Simon Bélanger qui n'est pas le premier joueur de la région à passer à l'Ouest après avoir eu un contact avec les Saguenéens. Son compatriote félicinois Frédéric Mérette avait également vécu l'aventure de l'AJHL en 2011-2012, mais il avait été freiné par une blessure.

Jean-Simon Bélanger admet avoir vécu une vive déception de ne pas avoir été en mesure de se tailler un poste avec les Saguenéens. Il aurait toutefois pu revenir, mais a décidé de tourner la page. À la suite du départ de Nicolas Guay, l'entraîneur-chef Yanick Jean lui a lancé une perche, mais n'y a pas donné suite.

«Mon objectif était de faire le club. Tant qu'à ne pas jouer beaucoup, je me suis dit que j'allais essayer une autre ligue pour savoir je me trouve où par rapport aux autres», raconte Jean-Simon Bélanger qui demeure à une vingtaine de minutes du centre-ville de Calgary.

Au moment de l'entrevue, l'ancien des Élites de Jonquière midget AAA avait disputé une rencontre préparatoire. Il s'est rapidement aperçu qu'il débarquait dans un circuit rapide, mais aussi très physique. «Si tu as seulement des habiletés, tu dois avoir de la vitesse, sinon tu n'iras pas loin», d'indiquer Jean-Simon Bélanger.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer