Gabryel Boudreau rend visite à ses ex-coéquipiers

Gabryel Boudreau s'entraîne pendant quelques jours avec ses... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Gabryel Boudreau s'entraîne pendant quelques jours avec ses anciens coéquipiers des Saguenéens.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avant de débuter sa carrière professionnelle, dans l'organisation des Predators de Nashville, Gabryel Boudreau effectue un court retour dans les rangs juniors cette semaine. Il s'entraîne pendant quelques jours avec ses anciens coéquipiers des Sags au centre Georges-Vézina.

Choix de deuxième ronde des Sharks de San Jose en 2013, Gabryel Boudreau effectue un changement d'organisation. Les dirigeants des Sharks ne l'avaient pas signé avant la date limite de l'été 2015 et il est donc agent libre depuis. Quelques équipes, dont les Sharks ont démontré de l'intérêt à le convier à leur camp d'entraînement. Les Predators lui ont fait signe la journée du repêchage de la Ligue nationale, en juin dernier, la même journée où ils ont sélectionné le défenseur Frédéric Allard en 3e ronde. «Le lendemain, je partais pour leur camp estival. Ça s'est vraiment passé assez vite», signale Gabryel Boudreau qui, avant de participer au gros camp des Predators, se rendra préalablement en Floride pour un tournoi des recrues.

«Après trois ans avec les Sharks, les dirigeants commençaient à bien me connaître. Un changement d'air peut me faire du bien aussi, mentionne l'attaquant qui, en plus des Sags, a évolué avec le Drakkar de Baie-Comeau, puis les Olympiques de Gatineau.

«J'ai vraiment hâte. C'est une deuxième chance pour moi. Je suis vraiment content. Il faut que je l'aborde avec le plaisir parce que c'est maintenant rendu un travail», de faire valoir Gabryel Boudreau qui vise la Ligue américaine.

«Ils ont un solide club à Milwaukee. Ils ont terminé dans le haut du classement la saison dernière. Je suis sûr que je suis capable de faire ma place. Je ne veux pas me mettre trop de pression. C'est de cette manière que ça va bien aller», convient Boudreau. S'il se retrouve dans la ECHL, il est hors de question qu'il s'exile en Europe pour le moment. «Je veux me donner une chance de vivre mon rêve de la Ligue nationale», exprime-t-il.

À sa dernière saison dans la LHJMQ, la saison dernière, Gabryel Boudreau a été transigé par les Sags aux Olympiques de Gatineau à la période des transactions des Fêtes. Il n'a toutefois pas hésité à demander à l'entraîneur et directeur général Yanick Jean s'il pouvait l'accueillir à l'entraînement.

«Il y a un gros noyau de gars qui sont encore là de l'an dernier. J'ai aimé ça ici malgré ma première saison où j'ai été blessé. J'avais hâte de revoir le monde», souligne Gabryel Boudreau qui profite de l'occasion pour demeurer dans sa famille de pension.

Pour Yanick Jean, ce genre de geste représente exactement le sentiment d'appartenance qu'il s'efforce de mettre en place depuis son arrivée à la barre de l'équipe. «J'ai beaucoup de respect pour ce qu'il a fait pour nous l'an passé. Ce n'était pas un contexte facile pour lui alors que nous étions en transition. Il a eu une attitude exemplaire et a tout le temps travaillé fort. On lui a ensuite donné la chance d'évoluer avec une équipe aspirante. Des deux côtés, je pense que les choses ont été bien faites», note Yanick Jean qui gardera toujours la porte ouverte pour d'autres anciens dans le futur.

Les Saguenéens s'associent avec la Société de l'assurance... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque) - image 2.0

Agrandir

Les Saguenéens s'associent avec la Société de l'assurance automobile du Québec pour une publicité télévisée.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Les Sags dans une publicité de la SAAQ

Les Saguenéens s'associent avec la Société de l'assurance automobile du Québec pour une publicité télévisée. Quelques joueurs ont participé mardi soir à un tournage, dont le sujet et le concept seront dévoilés dans quelques semaines. Le lancement de toute la campagne se fera le 30 septembre, en marge de l'ouverture locale de la 44e saison de la formation chicoutimienne au sein de la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Les démarches ont été faites au cours des derniers mois.

Le responsable des communications des Sags, Sébastien Morin, souligne que cette association démontre le prestige et le sérieux de l'organisation. Le nouveau capitaine des Sags, Nicolas Roy, a participé au tournage qui a duré quelques heures, en compagnie des vétérans Frédéric Allard, Antoine Marcoux, Keenan MacIsaac et Jérémy Groleau. Le numéro 55 en était à une première expérience télévisuelle de cette envergure. «J'ai vraiment vu comment ça se faisait avec l'éclairage et le côté technique. C'était le fun de voir ça ressemble à quoi», de commenter Nicolas Roy, qui a pris conscience de l'importance de tous les petits détails.

Pointes de plume

• Insatisfait de l'intensité de ses troupiers, Yanick Jean a levé le ton à la fin de la séance d'entraînement, puis par la suite dans le vestiaire. Même si le camp s'étire et que la saison régulière ne débute que dans deux semaines, le pilote des Bleus ne veut surtout pas s'en servir d'excuse et pense plutôt que les joueurs doivent combattre ce temps mort en redoublant d'effort à l'entraînement. Au moins, les Sags seront de retour en action vendredi, à domicile, face aux Remparts dans leur dernier match préparatoire avant le lancement des hostilités...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer