Les Sags ont leur semaine de camp dans le corps

Dennis Yan et les Cataractes ont eu le... (Photo le Nouvelliste, Andréanne Lemire)

Agrandir

Dennis Yan et les Cataractes ont eu le dessus sur les Sags et Nicolas Guay, dimanche, à Shawinigan.

Photo le Nouvelliste, Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avant les dernières coupes, les candidats à un poste chez les Saguenéens avaient une dernière chance de se faire valoir, à Shawinigan. Dans un duel bien différent de vendredi, les Cataractes ont pris leur revanche, devant leurs partisans, au compte de 4-1.

Avec encore 23 joueurs au camp, la majorité des vétérans de l'équipe étaient en uniforme pour les Chicoutimiens, à l'exception de Zachary Lavigne et du gardien Julio Billia. La situation était la même du côté des Cataractes et les gros canons ont livré la marchandise. Anthony Beauvillier a touché la cible à deux occasions, complétant le pointage dans un filet désert. Brandon Gignac (1 but, 1 passe), ainsi que Dennis Yan et le Robervalois Samuel Girard, ont participé à deux buts. Échangé l'an dernier, Samuel Blier a également marqué. Le nouveau venu dans la brigade défensive chicoutimienne, Morgan Nauss, a évité le blanchissage avec cinq minutes à faire. L'entraîneur-chef Yanick Jean a apprécié ce qu'il a vu de sa nouvelle acquisition des Mooseheads, ainsi que de l'attaquant Brendan Hamelin, en provenance de l'Armada. «Ils vont avoir un apport très positif à notre équipe. Ce n'était pas évident pour eux d'arriver avec nous et de jouer tout de suite, mais ils ont quand même bien fait», a-t-il louangé.

Même s'ils tiraient de l'arrière 2-0 après 40 minutes, les visiteurs se débrouillaient plutôt bien, menant au chapitre des lancers. La troisième période était toutefois de trop alors que les Cataractes ont largement dominé. Amené en relève à Xavier Potvin, le jeune Alexis Shank n'a cédé qu'une fois sur 22 tirs. «On avait notre semaine dans le corps», a laissé tomber l'entraîneur-chef Yanick Jean.

«On était dedans dans les deux premières périodes, mais je ne sentais pas qu'on avait l'énergie pour faire la différence. Notre exécution était lente et on j'ai vu beaucoup de mollesse avec la rondelle», d'analyser le pilote des Bleus, avouant s'attendre à un tel rendement au lendemain du tournoi À bout de souffle où les joueurs ont pris les choses plus à la légère qu'à l'habitude la veille d'un match.

«Ce n'est pas quelque chose qu'on ferait en milieu de saison», a-t-il convenu.

Travailler le système

Maintenant que la semaine de camp est passée et que la formation est pratiquement complète, les entraîneurs mettront l'accent sur le jeu collectif en vue du premier match de la saison régulière, le 23 septembre, au centre Vidéotron, contre les Remparts. Comme toutes les équipes de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, les Sags ne disputeront pas de match avant le 9 septembre, pour leur dernière rencontre préparatoire, encore une fois face aux Remparts, mais au centre Georges-Vézina.

«On s'en va à la table à dessin et on va travailler. On veut progresser dans le système», d'annoncer Yanick Jean qui donnera tout de même congé aux siens en fin de semaine prochaine pour la fête du Travail, ainsi que lundi, même si quelques-uns passeront au couperet. Une décision doit notamment être prise dans le cas du Félicinois Jean-Simon Bélanger qui a obtenu une fin de semaine supplémentaire pour faire ses preuves.

«On terminait l'évaluation dimanche. On va faire les dernières coupes lundi et par la suite, on va se mettre au travail cette semaine dans le système de jeu», de reprendre l'entraîneur et directeur général qui s'est dit «ni chaud, ni froid», sur la tenue des prétendants à une place dans l'alignement.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer